Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 20:55

Je suis tellement contente, que c'est moi Hermione qui prend la plume.

Je suis montée en grade et depuis ce matin je suis tata. Une tata heureuse.

Man m'avait raconté que juste après le salon de l'agriculture, début mars elle avait emmené avec grand-Ma, ma soeur-cousine, (vous savez bien nous avons le même papa et nos maman sont soeurs) Grâce Hirsutes Blonde de Lady Fontaine la Belle
voir son fiancé Hapache Gold Blond de la Tour Saint Genin, afin qu'ils se marient. 


Et nous attendions impatiemment de savoir s'il elle attendait des bébés, c'est long 2 mois vous savez.

Et bien, le mariage a bien marché car ce matin entre 3h et 9h, 9 bébés sont nés : 5 filles et 4 garçons.

Tout le monde se porte bien.

 

Un petit coup de téléphone nous a réveillé à 6 h ce matin, mais Man ne paraissait pas du tout inquiète, alors nous sommes restées calmes, même si maman Ciana se demandait bien ce qu'il se passait.

Et vous devinez bien que Man est partie voir la belle petite famille.

Man m'a dit qu'ils étaient beaux comme tout et que Grâce était une très jolie maman, comme ma maman Ciana à son époque. Elle a pris plein de  photos et nous les a montrées. Aussi je vous fais profiter de quelques unes car vous connaissant, je sais que vous en mourez d'envie.


 

Mais avant je voudrais vous présenter les parents.
En commençant par la maman,
ben oui quoi, c'est bien elle qui a le plus travaillé dans l'affaire.

 

Grâce Hirsutes Blonde de Lady Fontaine la Belle
(cotée 4)

Briarde Grâce Hirsutes Blonde de Lady Fontaine la Belle

 

 

Et maintenant, le papa Hapache Goldblond de la Tour Saint Genin
(Champion de France, côté 4)

 

 

Et voici les bébés.
A quelques heures près, ils auraient pu naître pour fêter l'anniversaire de mariage de Grand-Ma et Grand-Pa le 10 mai.

 

Oui je sais, ils sont bien cachés, mais Man m'a expliqué que comme ils sont tout petits ils ne peuvent réguler leur température, alors ils se collent à leur maman pour avoir chaud.

Elle m'a aussi expliqué qu'ils sont sourds et qu'ils ont les yeux fermés, mais elle m'a rassuré en me disant qu'ils allaient entendre et voir dans quelques semaines.

 

 

D'ailleurs, il y en a déjà, de plus futés que d'autres, ou alors ils ont trouvé la place en premier.

Ils trouvent une place bien au chaud sous la cuisse de leur maman et on ne les voit pas sur les photos. Ou sur la patte avant : la chaleur par en dessous (la patte sur laquelle il est) et par dessus, la tête de leur maman qui le recouvre

 

Tenez, je vous ai fait un gros plan sur la photo, vous voyez son petit nez ?

Il a l'air bien là, vous ne trouvez pas ? Bien repu, y a plus qu' à dormir

 

 

Et puis, il y a le cascadeur, qui escalade l'Everest (le ventre de sa maman) et qui finira par retomber par devant.

 

Allez, on va les laisser tranquilles. La maman a besoin de se reposer.

Mais une petite dernière photo, rien que parce que c'est beau à regarder.

 

Man m'a dit qu'elle retournera les voir dans quelques jours, et qu'elle fera encore des photos.

Alors, nous allons être très patientes.

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 16:15

 

" A six heures la bataille était engagée. A sept heures elle était perdue."
Lieutenant Ybarnegaray - Avril 1917

 

Il y a 100 ans, le 16 avril 1917, à 6 heures du matin, quelque part entre Reims et Soissons, commençait une des batailles les plus meurtrières de la première guerre mondiale. Sur un front de 30 km. les V° et VI° armées des généraux Mangin et Mazel partaient à l’assaut du Chemin des dames.

 

Une route chargée d’histoire, qui suit le faîte du plateau entre Aisne et Ailette, commence devant la ferme d'Hurtebise à l'est, et court vers l'ouest, au sud d'Ailles, entre Troyon et Cerny, franchit l'Epine de Chevregny, passe près du fort et de la ferme de la Malmaison, et aboutit, à l'Ange Gardien, à la route de Paris à Maubeuge, par Soissons et Laon.

 

Ce chemin des Dames qui avait vu passer naguère les filles de Louis XV (Adélaïde et Victoire, les "Dames de France") quand elles se rendaient au Château de la Bôve, chez leur dame d’honneur, la duchesse de Narbonne. 
Mais également Jules César, Napoléon, De Gaulle, sans oublier Jeanne d'Arc quand elle revenait de Reims.

 

C’est là qu’en avril 1917, le commandant en chef français, le général Nivelle avait décidé d’attaquer les Allemands. Persuadé de pouvoir briser un front qui ne bougeait plus depuis deux ans, Nivelle avait affirmé que le soir même il coucherait à Laon, à vingt kilomètres derrières les lignes allemandes. Sur de lui, méprisant l’adversaire, sous estimant ses capacités de résistance et son armement, Nivelle n’imaginait pas la défaite, ni les pertes qu’allaient subir l’armée française, ni les mutineries qu’allaient provoquer l’échec de son offensive du 16 avril 1917.

 

Carte extraite du site si bien renseigné Le chtimiste

 

 

Jacques Célestin BARDIN, au Chemin des Dames
(grand-père maternel de mon chéri) 

 

Lors de la déclaration de guerre en 1914, l'arrière grand-père de mes enfants Jacques Célestin BARDIN a été affecté au 331è Régiment d'Infanterie (RI)

 

Et les Journaux de Marches et des Opérations (JMO) de son régiment nous relatent un résumé des opérations du 15 au 24 avril 1917

Le 15 avril : Le 331è RI quitte les carrières de Roucy à partir de 18h40, se forme en position de rassemblement au S. Est du bois Savart jusqu'à minuit.

Le 16 avril : Le régiment se dirige sur les parallèles de départ, traverse l'Aisne par la passerelle 14. La nuit est obscure la pluie a transformé les boyaux en rigoles de boue. Quelques factions se perdent. La zone des boyaux Hazebrouck, Roubaix (où se trouve les parallèles de départ du 331è) est particulièrement bombardée.

à 6 heures (heure H) le Régiment part d'un bel élan et se forme, bataillons accolés, en marchant sur les traces du 46è RI. Les factions égarées rejoignent.
Quelques éléments du 6è bataillon coopèrent avec le 31' Régiment  d'Infanterie à la réduction de centres de résistance à l'ouest du Bois des Buttes.
Le 6è bataillon, tout en progressant couvre le flanc droit et les derrières du 46è RI.
Le 46è RI se trouve arrêté avant d'aborder la route 44. Le 331è se groupe, le 6è bataillon dans le boyau "Musette", le 5è bataillon dans le boyau de la "Redoute".
Le Régiment souffre du tir des mitrailleuses venant de l'Enclume, de la route 44, du Bois des Boches, de la Ville aux Bois et des avions.

La suite des JMO de ce Régiment 

 

Et les JMO du Service de santé consignent
pour ce 16 avril : un total de 114 blessés dont 7 officiers  
Un nombre de tués dont la liste est impossible à fournir - parmi ceux-ci les officiers du 331e dont les noms suivent Capitaine Habert - Sous Lieutenant Pierre Sadrin
Le corps éprouve les plus grandes difficultés à ramasser par ses propres moyens les nombreux blessés qui restent encore dans les lignes occupées ; les tirs ennemis de planquement ne permettent pas les évacuations de jour sous les échelons médicaux réglementaires.
Pertes sensibles dans le personnel des brancardiers du régiment...

 

 

Jacques Bardin sera tué à l'aube de ce 16 avril, laissant une femme et une fillette de 9 ans dans la peine. Il sera enterré au Cimetière de Beaumarais commune de Pontavert.

 

 

Cette "offensive Nivelle" qui devait "rompre le front, d'un seul coup, en 24 ou 48 heures" n'était qu'une partie d'un ensemble d'attaques sur un front de 300 Km de la Manche à la Champagne.

 

Elle fera plus de 100 000 morts en quelques jours. Ce fut un véritable carnage.

 

Ce carnage et les 3 ans de guerre ont eu raison du moral des troupes. Certains ne supportent plus les sacrifices inutiles et des mutineries éclatent de-ci de-là de fin avril au début septembre 1917. 2000 à 3000 condamnations aux travaux forcées et une trentaine d'exécutions pour faits d'indiscipline collective.
Dans la Caverne du Dragon, au Chemin des Dames, restent sur les murs des écrits de ces mutineries "PLUS JAMAIS DE 16 AVRIL 1917"

 

De cette rébellion, sortit une chanson que les grévistes et les soldats reprenaient en coeur ou dans les tranchées, que belle-maman m'a chanté, car elle n'avait jamais oublié les paroles et pourtant, elle ne la chantait pas souvent.  

"Adieu la vie
Adieu l’amour
Adieu toutes les femmes

(…) 
C’est à Craonne, sur le plateau
qu’on doit laisser sa peau
car nous sommes tous condamnés
Nous sommes les sacrifiés 
(...)
Ce s'ra vot' tour, messieurs les gros
de monter sur le plateau
Car si vous voulez faire la guerre
payez là de votre peau.

 

Si vous souhaitez écouter la chanson de Craonne

 

Au 1er mars 2017, le Mémorial virtuel du Chemin des Dames recense les noms de 6613 soldats appartenant à l'armée française morts le 16 avril 1917 sur le Chemin des Dames. Un recensement qui n'est pas encore terminé. http://www.memorial-chemindesdames.fr

 

Pour ma part, je ne peux qu'adhérer au tract réalisé par les soldats lors des mutineries.


 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Souvenirs
commenter cet article
18 mars 2017 6 18 /03 /mars /2017 11:22

Ca y est, ce salon de l'Agriculture version 2017, est terminé. 
Snifff, nous allons devoir attendre un an pour retrouver les copains pyrénéens, qu'est-ce que ça va être long !

 

Mais nous garderons encore, et même un peu plus, un merveilleux souvenir de cette cuvée 2017.

 

Invitées par la Société Centrale Canine (SCC), nous y avons répondu présentes avec bonheur.

 

Man, qui trouve que l'on ne parle pas assez du briard, notre race qu'elle aime tant, est heureuse de participer à cette grande vitrine qu'est le Salon International de l'Agriculture (SIA). Il n'y pas de vitrine plus grande que ce SIA.
La SCC l'a très bien compris en mettant ce "Village des Races" en avant et en se donnant de la peine pour remplir tous les jours ces îlots qui forment ce Village des Races.

 

Man souhaite faire son petit colibri* (*voir en fin d'article la légende du colibri, si vous ne la connaissez pas) avec nous, pour notre race. Elle fera avec ses petit moyens (comme le colibri) tout pour mettre le briard en avant et que l'on parle du briard. Et le nombre de naissance encore en baisse cette année, l'encourage à continuer. Au moins elle fait sa part !

 

C'est au bâtiment 8, que les Canins étaient présents cette année. Nous avions le bâtiment rien que pour nous et tout ce qui touche au chien.
Juste à côté du bâtiment 6 réservé aux Equins.
Si bien que le matin, pendant notre petit parcours du combattant comme dit Man : le bâtiment 8 est en hauteur et relativement loin de la sortie piéton du parking, et pourtant le parking se trouve juste en dessous de notre bâtiment.
Et l'entrée des exposants se trouvent à l'arrière du même bâtiment. C'est bizarre... j'ai comme l'impression de vous avoir perdu en route ! Il y a bien un raccourci mais avec notre caisse pas possible de monter les escaliers.


Le matin donc, entre le bâtiment 6 et le 8, nous y croisons des chevaux quelquefois étonnés de nous voir. Ils ne doivent pas tous souvent voir de chien ! J'en ai même vu qu'il fallait bien retenir et qui marchaient de travers au fur et à mesure que nous avancions.

 

Le samedi 25 février, premier jour du salon, quelle n'est pas la surprise de Man en arrivant sur le stand de la SCC.

 

 

L'accueil y est encore plus souriant que d'habitude, et pourtant c'est toujours un grand plaisir de les voir.

 

Nora, Christina et Alexandra : une partie de l'équipe SCC, et tout au fond, Lili la photographe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sans oublier notre Sylvie

 

Et à l'accueil des concurrents : Anne-Lise et Bernard


 

 

Man a vite compris,
après quelques mots glissés à son oreille,
et en tournant la tête :
quelle magnifique surprise de voir sur ce stand, en grandeur nature (
et même un peu plus), deux briards noirs, il y avait si longtemps qu'ils n'étaient plus mis à l' honneur.

 

 

Admirez la dimension de cette image,
vous avez la porte à droite et la chaise pour vous en donner les proportions 

 

Après le petit déjeuner offert par la SCC, Man vient nous rejoindre à notre îlot. Le camembert comme certain l'appelle, c'est vrai qu'il ressemble à un camembert coupé en 12 portions.

 

 

Les cages ne sont pas très grandes, mais nous tenons à trois facilement, et nous y sommes bien car protégées du public qui ne peut nous caresser sans notre accord et surtout parce que Man est près de nous, au centre du camembert.
Alors nous irions au bout du monde ou dans une caverne avec elle.


Et puis, dans la journée, nous sortons plusieurs fois défouler nos papattes dehors. Enfin un peu plus quand il fait beau que quand il pleut ! 
Et là, nous avons toujours un grand succès : les gens aiment bien nous voir en liberté.

 

 

Petite promenade pour dégourdir les papattes. Ce jour là il y avait grand vent.

 

Admirez,
Cette année, c'est moi Hermione qui figure sur le panneau d'identification des races, j'en suis fière. Par contre c'est dommage, je ne sais pas qui est le chien noir, peut-être quelqu'un le reconnaîtra.


Mais c'est super qu'ils aient fait ce montage.

 


 

Et puis il y avait, aussi invitée par la SCC, la Guinness qui depuis le dernier SIA n'est plus malade en voiture. Alors nous pouvons l'emmener partout avec nous.
Chacune son box : nous ne sommes pas de la même race, mais nous nous arrangeons pour qu'elle soit à côté de nous.
Un jour, elle a même accueillit Tysou et Sally, beardies aussi bien entendu et le mardi et le dernier dimanche, la copine Nini, filleule de Man. 

 

Nous n'avons qu'un seul regret, n'avoir pu accueillir Izook, notre copain briard gris qui souhaitait venir le dernier weekend. Ses maîtres étaient d'accord, mais..... Nous ne comprenons toujours pas pourquoi on l'en a empêché.

 

L'îlot vu par les visiteurs

 

 

L'îlot vu de l'intérieur

 

 

Et la pancarte qui signalait les bearded collie (ou Collie barbu en français) c'est de la famille directe de Nini la filleule de  Man, et aussi de la famille de Guinness.
Un beau lot d'élevage de chiens appartenant à Virginie Mazier.

 

 

Dans chaque journée, nous avons nos prestations à effectuer à la demande de la SCC :

  • une ou deux fois, sur le ring d'honneur entre les jugements du Concours Général Agricole, présenter notre race avec les commentaires d'une juge, Anne-Marie Class
  • une ou deux fois, sur le podium sur le stand de la SCC avec les explications de Anne-Lise, Nora ou ... Man (pour nos races)

 

Pour notre part, nous nous sommes bien appliquées : sages et hardies comme des briardes.
Et la Guinness égale à elle même, c'est pourquoi elle est surnommée par les gens de la SCC "la sauterelle" : mais elle remporte son franc succès en montrant le caractère joyeux d'un bearded. Comme Man ne peux pas présenter les deux races ensemble, elle doit toujours trouver quelqu'un pour présenter Guinness.

 

Et comme Guinness n'est pas avec Man : elle saute, elle saute et elle saute. mais elle fait rire tout le monde et pour le grand public c'est un point de plus.
Remarquez, elle saute de la même façon à chaque fois qu'on part en promenade. Mais là Man n'avançant pas, elle se calme très vite.

 

Pourtant un jour, que Anne-Marie Class ne présentait pas les chiens du Village. Le juge présent a expliqué les chiens de bergers français en premier, puis nous a fait sortir du ring. Guinness qui est chien de berger britannique est restée avec les shetland, bobtail, welsh corgi, et vous avez deviné ! Ne nous voyant plus, elle faisait des bonds et des bonds en regardant l'endroit où nous étions sorties.

 

Mais Man est restée au bord du ring, s'est montrée à Guinness et sans crier, ni parler, rien qu'avec le geste elle l'a fait asseoir. Ce que Guinness a appliqué rapidement. Anne-Lise qui commentait aussi l'a fait remarquer au public. Quand elle veut... elle peut écouter !

 

 

Nous tenons, avec Man à remercier la super équipe de stagiaires qui officiait cette année auprès de la SCC. Une équipe de choc, toujours le sourire, toujours présents quand on avait besoin d'eux.
Des étudiants de AgroParisTech au top. C'est elles qui présentaient Guinness. Je voudrais vous nommer Ombeline, Manon, Chloé sans oublier Adrian. Nous leur souhaitons toute la réussite possible dans leurs études d'ingénieur agronome, ils le méritent largement : ils sont la France de demain et avec des têtes semblables elle sera en de bonnes mains.

 

Allez, je vous les présente car ce sont de très belles rencontres, c'est cela aussi le Salon de l'Agriculture. Nous leur souhaitons tout le meilleur du monde.

 

 

Et puis, il y a le mardi 28 février : jour de Concours Général Agricole (CGA) pour les chiens du premier groupe.
Mais ça, seuls les initiés savent que c'est CE jour là que les chiens de bergers seront les plus nombreux. D'autant que ce jour de concours n'est jamais le même tous les ans, il change dans la semaine. 

 

Man, avait obtenu la veille, de Anne-Lise, un catalogue de l'exposition... et grosse surprise encore sur la couverture que voit-on ??

 

Et oui un briard !
Un briard qui travaille au troupeau !

Il s'agit d'une photo de Hemilio des Monts d'En Crouzille. Et tenez-vous bien. Il est présent ce mardi au CGA car il a remporté le CACS mâle de la dernière Nationale d'Elevage.

 

Ce mardi matin, nous avons avec nous grand-Ma que nous avons retrouvée devant chez fifille.


Il y a un vent froid, pendant que l'on attend à l'arrière du bâtiment 8. Mais comme tous les matins, nous serons patientes.


Man en profite pour aller saluer toute la famille des Monts d'En Crouzille venue en renfort pour concourir aux classes : Classe travail, CACS mâles, CACS femelles et Lot d'affixe. Va y avoir du spectacle et du stress, je vous le dis.

 

 

Après nous avoir installées dans notre camembert, Man va accueillir les concurrents briardiers.

 

 

Mais non, là c'est juste avant que les gens rentrent (photo empruntée à Axel)
 

Donc, Man va accueillir les concurrents briards.

 

 

Elle leur demande, s'ils sont heureux du catalogue.
Christian, le Popa de Hémilio est "Ouf", il en a les larmes aux yeux. Et là Man leur dit "suivez-moi, il y a encore une surprise pour vous" et elle les amène sur le stand de la SCC devant les portraits grandeur nature et plus. Là, Christian est tout chamboulé, il en a le souffle coupé (ou presque) en tout cas très ému.
Puis, elle les invitera à profiter du petit déjeuner offert par la SCC.

 

Quand on vous dit que la photo est plus que grandeur nature !
Vous ne trouvez pas que Hemilio fait un peu petit par rapport à son portrait ;o)
En tout cas, il fallait la faire cette photo et un grand merci à Axel de nous permettre d'utiliser ses photos)

 

 

Les concurrents briards pour cette journée sont :

 - Gips des Monts d'en Crouzille en classe travail
 - Hemilio des Monts d'en Crouzille en classe CACS mâle
 - Holy des Monts d'en Crouzille en classe CACS femelle
Jacky Passebosc, l'éleveur, n'aura pas fait le déplacement pour rien. Il présentera également un lot d'affixe avec Hemilio, Icare, Holy

 

Petit pot pourri de la journée

 

Gips et Holly ne seront pas retenus, pourtant nous les avons encouragés. Par contre Hemilio accède à la première marche. Il devra revenir dimanche pour concourir pour la finale et le meilleur du CGA en CACS mâle.
Le lot d'affixe sera présélectionné mais ne montera pas sur le podium. Dommage.

 

C'est la journée Briard Hemilio !

Hemilio est sur la première marche, piouuu quel bonheur
et Tyson le copain bearded monte sur la deuxième marche.

 

Et ce Mardi concourait aussi Nini, la filleule de Man, la copine bearded en CACS Femelle. Nous l'avons encouragée très très fort, mais elle aussi ne montera pas sur le podium. Mais on l'aime quand même bien grand, autant qu'elle aime Man.

 

La Nini jolie qui lèche le téléphone quand elle entend la voix de sa marraine

 

Pendant ce salon, nous avons eu le grand plaisir de redonner confiance dans le briard à une dame qui en nous voyant s'est mise à pleurer. Elle ne pensait pas pouvoir revoir un briard sans trembler. Toute jeune, elle a été mordue plusieurs fois très profond par un briard qu'elle avait, mais qui n'était pas bien dans sa tête. Man nous a sorti pour que cette dame puisse nous caresser et se réconcilier avec le briard. Et nous on admire cette dame, car sa famille n'a pas pour autant fait piquer le briard, ils l'ont assumé jusqu'au bout.
C'est ça aussi de participer au salon de l'Agriculture.

 

Sans oublier qu'il faut aussi que les humains se restaurent le midi. Et pour cela, ils vont dans les différents hall chercher de la nourriture.
Cette année, nous avons pu goûter aux spécialités italiennes : Porchetta, Coppa di testa et mortadelle... miam c'était super bon.

Et puis Man a fait vite et bien un aller-retour pour voir fiston Arnaud à La Réunion...

 

 

Enfin...
Elle a seulement été au Hall 5, au stand de la Réunion.
Mais elle est revenue avec les petits ananas de là-bas qu'ils ont découpés et ils se sont régalés avec.

 

 

Elle voulait faire un plateau de fruits de là bas, le dernier dimanche, mais tout a été vendu le dernier samedi. Grrrrrr ne restait que des ananas qu'elle a pris quand même. C'est que le dernier dimanche, il est de tradition dans l'îlot du groupe 1 de partager nos spécialités.

 

En face, il y avait le stand Isautier, les rhums arrangés de là bas. Fiston en amène souvent quand il vient en métropole.
 

Ils sont médaillés d'or du Concours Général Agricole tous les ans.

Man a un petit faible pour le rhum "Banane flambé", il parait que c'est renversant à petite dose. Mais en fait elle n'en boit que quand fiston est là, c'est à dire pas souvent.
Et cette année le médaillé d'or est "Vanille Agrume". Elle en a pris une bouteille pour boire quand fiston viendra.

 

Le samedi 4 mars, ils nous a été demandé une prestation spéciale, comme tous les ans ou presque.


Nous devons représenter les races de bergers français aux Ovins et Bovins du Hall 1. Hall à l'opposé du nôtre. Et comme il y a beaucoup de visiteurs, il n'est pas facile de se déplacer.


Mais nous avions notre escorte, vous savez les stagiaires AgroParisTech.
Ils ont fait écarter la foule devant nous et nous avons pu arriver rapidement sur le ring d'honneur du Hall 1. Des amis des Pyrénéens ont dit que la prochaine fois, il feraient le salon avec nous car nous avancions trop facilement.
Ils avaient fait le salon le matin !

 

Quand nous sommes arrivées, nous avons trouvé avec Maman Ciana qu'il fallait que l'on s'imprègne de l'odeur de la paille et des crottes de moutons, et nous nous sommes royalement roulées dedans pour bien nous parfumer. C'est pour cela qu'il nous en reste un peu sur le bout du nez.
Par contre lorsque le Border a fait sa démonstration avec des moutons, juste avant notre passage, nous étions fortement intéressées et serions bien aller lui donner un coup de pattes

 

On attend sagement

 

Les amis des Pyrénéens ont fait une petite vidéo, qui a l'avantage d'exister. Si ça vous dit c'est par là-clic

 

Et le dimanche 5 mars, le dernier jour du salon, il y  avait les races pastorales.
2 Beaucerons, 1 Picard, 1 Berger des Pyrénées à poil long, 1 Bouvier des Ardennes concourront avec 1 briarde noire Fruska Reglisse de la Petite Rochette. 

Vous voulez savoir qui est monté sur la première marche. Je vous sens impatients. Et oui la briarde, ... encore une fois.


Quand je vous dis que ce salon est wahouuuuuuuuuuu

 

Désolée, mais ils ont été trop rapides à descendre du podium

 

Mais Man reprendra une photo avec
Franck photographe de la SCC, ancien briardier dans son jeune temps

 

Et puis, en début d'après-midi, ils sont venus nous chercher pour aller sur le ring d'honneur, vous savez la présentation. Fruska était encore dans notre îlot pour l'apéritif, Man l'a embarquée avec nous et nous voilà tous partis.

 

Mais, ce n'était pas une présentation comme d'habitude, une méga surprise nous attendait. La SCC avait décidé de mettre à l'honneur des races qui donnaient de leur temps pour le salon de l'Agriculture et le Village des Races en particulier.

Ils ont appelé les Briards mais nous étions bien étonnés, les Pyrénéens (c'était plus que mérité : ils viennent depuis plus de 30 ans et prennent des jours de congés pour "faire" le salon) et une autre race (peut-être un cocker) qui n'est pas du premier groupe, d'ailleurs nous ne comprenions pas pourquoi le chien était là. Et la SCC nous à fait monter sur la deuxième marche, bien entendu nous avons partagé la marche avec Fruska.
 

Quel bel encouragement !! En tout cas, nous sommes super fières de notre belle plaque.

 

 

Quand je vous dis que Salon est wahouuuuuuuuuu

 

J'oubliais de vous dire,

- Carine Célibert est venue nous rendre visite dans notre îlot et elle a même acceptée de se faire prendre en photo avec nous. Vous ne connaissez pas Carine, elle travaille sur France 2 dans "C'est au programme", émission du matin, avec le vétérinaire Yves Lahiani. D'ailleurs le samedi 4 mars elle devait aller chercher son petit bébé australien Koumack que vous verrez certainement sur le plateau de l'émission.

 

- Nous avons aussi rencontré la vedette Bill du film Boule et Bill qui sortira le 19 avril 2017. Bande annonce Boule et Bill-clic 
Sympa, mais nous n'avons pas pu l'approcher de trop près, nous les quatre pattes. Seule Man a pu poser avec.
Il a passé la journée sur son coussin, bien sage à se faire photographier avec qui voulait.

 

Et puis, je vous présente aussi le copain Socoa.
Berger des Pyrénées qui a réconcilié Man avec la race. Vif mais bien dans ses pattes, sans aucune agressivité. Un vrai bonheur.

Là, on lui prête notre cage, parce qu'il est sympa.

 

Pour nous c'était encore un beau salon. Avec des moments supers sympas.

Désolée d'avoir été si bavarde, mais je n'ai fait que résumer 9 jours de présence.

 

- : - : -

La légende du Colibri
Un jour, dit une légende amérindienne, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu.
Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : "Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! "

Et le colibri lui répondit : "Je le sais, mais je fais ma part."

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 16:53

Le weekend du 27 novembre avait lieu à Marseille une exposition internationale. Et voilà que Grand-Ma et Man avaient décidé de nous y inscrire maman Ciana, ma soeur-cousine Grace et moi Hermione.

 

Le vendredi nous sommes descendues en voiture, quel long voyage, plus de 750 Km ! Les jugements des briards avaient lieu le dimanche.

 

Elles avaient loué un studio hôtel près de l'exposition et nous y étions presque comme chez nous. Vraiment trop bien installées.

 

Le samedi matin, il faisait beau oh chic, la météo avait annoncé de la pluie.
Une petite promenade à pieds dans Marseille pour aller repérer le lieux de l'expo au Parc Chanot, mais quel succès nous avons eu, les enfants voulaient nous caresser, les parents ou les d'autres gens nous prenaient en photos.
Bon Grand-Ma et Man trouvaient aussi que nous étions très belles à marcher côte à côte.

 

Puis, Grand-ma ayant des envies d'être au bord de mer pour se ressourcer de la grande bleue de son enfance, Man lui a proposé un truc.

 

Nous allons sur la tombe de ses parents à La Crau, à 1 heure de Marseille et nous irions toutes en bord de mer. Car Man connait le bord de mer autour de Hyères où enfant elle passait ses vacances chez sa grand-mère à l'Almanarre. Et comme les plages sont interdites aux 4 pattes dans le sud, Man savait où la mer serait proche d'un parking et donc nous pourrions descendre de voiture pour humer la mer.

 

C'est à l'Ayguade que Man nous a amenées, après être passées au cimetière de La Crau, puis à la boulangerie du même village pour acheter des sandwiches. Et là nous avons profité de l'air marin qui revigore !

 

Nous n'avons pas très bien compris, mais pendant qu'elles mangeaient Man à dit "c'est comme le sandwich de l'Oasis" je crois qu'elles repensaient à des vacances en Guadeloupe et aux sandwiches sur la place de la Caravelle. Mais cela avait l'air d'être un excellent souvenir et elles avaient l'air de bien se régaler avec leur sandwich.

 

Et après avoir mangé leur casse-croûte, dont nous avons eu droit à un petit morceau il fallait faire LA photo souvenir.

De gauche à droite : Ciana, Hermione et Grace

 

Une petite balade en voiture, mais la route du sel était fermée. Ah zut alors. Et nous voici de retour sur Marseille. Parce qu'il fallait nous peigner pour l'expo demain. Les harnais en voiture c'est bien pour la sécurité, et la sécurité n'a pas de prix pour Man, mais qu'est-ce que ça décoiffe.

 

Et le soir, Captain Cook, le frère de Maman Ciana est venu nous rejoindre à l'hôtel où nous avons passé une très bonne soirée. Sa Moman Maryline avait réservé un appart-hôtel au même endroit.

 

Et le dimanche matin, nous sommes parties pour l'expo, de bonne heure et de bonne humeur comme toujours.

 

Nous nous sommes installés, enfin les noirs du sud (je veux parler les briards noirs du Mas des Escoulettes, bien entendu) nous ont fait une petite place près d'eux. Car l'expo est assez petite et il n'y a pas trop de place.

 

Sous les jugements de Monsieur Larive :
3 Briards noirs étaient inscrits, les 3 du Mas des Escoulettes,  Jeunker, Mozart et Jingle-Belle !
et 8 briards fauves nous étions déjà 4 de Lady Fontaine la Belle, un cinquième le bel italien, Giaco Lo, était inscrit mais n'a pu venir au dernier moment à cause du travail de son maître. 
Maman Ciana et tonton Captain Cook étaient inscrits en classe vétéran, Grâce et moi en classe ouverte. Les 3 autres briards fauves : un était en classe ouverte et aurait donc du concourir avec Giaco Lo, et les deux autres en classe jeune.

 

Captain Cook a eu l'élégance de laisser passer devant lui maman Ciana pour le meilleur vétéran : un vrai gentleman ce tonton ! Ils ont eu tous les deux le qualificatif excellent.

 

Ciana à gauche et Captain Cook à droite

 

Quand à moi, Hermione, j'ai doublé ma soeur ! 
Pourtant elle est belle ma soeur.

 

Grâce en plein examen des dents !

 

Maman était un peu triste pour Grâce, mais "c'est le jeu ma pauvre Lucette" (comme dit la pub) et Grand-Ma a dit que ça restait en famille. Nous avons fait excellent toutes les deux
Moi CACS, CACIB et Meilleur de race, et Grâce R-CACS et R-CACIB

 

Moi, Hermione à gauche et Grâce à droite

 

Les gens du sud ont du nous maudire.
Mais n'empêche que nous avons passé une excellente journée avec eux. Man avait amené le pétillant de Touraine et eux un petit rosé de chez eux. Il y avait aussi plein de truc à grignoter avec !
Une bonne ambiance autour du ring, c'est ça aussi les expos !

 

 

Et nous avons même invité le juge à venir trinquer avec nous après ses jugements. 

 

Bon, j'ai emprunté les photos de Maryline, car Man avait oublié son appareil photo à l'hôtel. Il aura voyagé pour rien !
 

 

Jeannette Larive, l'épouse de notre juge, a voulu se  faire prendre en photo avec moi. C'est un peu grâce à eux que je suis là, car je descends d'une de leur fille poilue : Volga de la Palomera (7 générations avant moi), fille de Roxane de Lady Fontaine la Belle.

 

Et je nous trouve très belles !

 

Et l'après-midi, c'était le ring d'honneur. Et nous avions refait le lot d'Affixe que nous avions fait à Bourges en février.

 

Et là merci aux "sudistes" pour les photos, car sinon nous n'aurions rien. Difficile d'être sur le ring et de prendre les photos.

 

Comme d'habitude, le juge qui officie, là c'était M. Lasselin, fait placer le troisième, puis le second.

 

Grand-Ma venait de dire "c'est fichu" et Man lui soufflait "je crois que c'est bon".
En tout cas elles sont fières de nous : nous nous présentons super bien.

 

Grace, Hermione, Ciana et Captain Cook

 

Et nous avons  fait l'unanimité parait-il !
Unanimité auprès des juges près du ring d'honneur.

Et le commentateur annonce et pour la première marche c'est un chien... (petit temps de silence) français. Là nous étions les seuls chiens français, c'était gagné.
 

Un peu fouillis le lot d'Affixe sur la première marche, mais la photo existe !

 

Oh MERCI M. Lasselin de mettre le briard à l'honneur !

 

Quel moment d'émotion pour Grand-Ma !
Quel bonheur pour nous tous !

 

Bon dans l'émotion, nous avons laissé passé les vétérans et maman Ciana n'a donc pas été sur le ring d'honneur. Faut dire qu'ils appelaient les entrées pour le ring de préparation jusque là et qu'ils ne l'ont plus fait après le lot d'affixe.
Ou nous n'avons pas entendu.

 

Et moi, Meilleur de race, je suis allée sur le ring d'honneur de justesse.
J'ai été dans les 6 pré-sélectionnés mais je n'ai pas été sur le podium.
C'est une Bearded Collie qui a fait meilleure du 1er groupe, la copine Isis, alors nous sommes contentes pour elle.

 

Pas certaines d'avoir une photo du lot d'Affixe, Grand-Ma, Maryline et Man ont été voir le photographe présent pour nous tirer le portrait

 

de gauche à droite : Cook, Ciana, Hermione et Grâce

 

Voilà une très belle journée de passée, un peu loin de chez nous, mais dans la joie et cela fait beaucoup de bien.

 

Le soir maman Ciana était un peu fatiguée, mais elle s'est bien reposée, à côté de moi sur le lit de Man. Ne vous inquiétez pas, Man amène toujours un drap pour mettre sur le lit.

 

Relax maman Ciana !!


Et lundi matin, nous avons repris la route dans l'autre sens pour rentrer chez nous et retrouver dans un premier temps Grand-Pa très heureux, puis Guinness chez fifille.

 

Je vous dis à bientôt

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 16:48

Ce premier weekend d'octobre avait lieu l'exposition canine à Villepinte, pas très loin de l'aéroport Charles de Gaulle à Roissy.

- le samedi CACS (exposition nationale)

- le dimanche CACIB (exposition internationale)

 

Man ayant décidé que je devais faire plus d'expo pour apprendre à gérer ma timidité en expo. Elle m'avait inscrite, moi Hermione, aux deux expositions. 
Juste à temps : car avec sa carte bleue perdue à la Nationale, l'opposition qu'elle a du y faire en fin de journée, elle a reçu sa nouvelle carte bleue le samedi suivant alors que les inscriptions se terminaient le lendemain dimanche soir. Il était plus que temps.

 

Donc, nous sommes parties toutes les deux de bon matin à l'expo. Et là nous y avons retrouvé Christelle, Sylvie et la copine Nini, filleule de Man. Nous nous sommes calées dans un coin de l'exposition près des remises de prix, au calme avec d'autres beardeds près du ring 15 où étaient jugés les beardeds justement.

 

Après un petit toilettage, comme il se doit.
Me voici fin prête à passer sur le ring.

 

 

 

Le samedi, c'était Monsieur Schaffner qui jugeait les briards :
- ici c'est le contrôle des dents, car il nous faut toutes nos dents.

 

 

 

Ensuite, un aller-retour, puis un tour aux allures.
Mais vous savez, le sol était glissant et Man avait un peu peur de tomber malgré ses chaussures adaptées. Regardez comme elle pince des lèvres. Alors je n'ai pu montrer mes allures au maximum.

 

 

Mais malgré tout, me voici avec le CACS et Meilleur de race.

 

Il me faudra donc cet après-midi me présenter sur le ring d'honneur pour le meilleur du 1er groupe. 
Vous vous rappelez (depuis que vous suivez nos aventures) que les chiens sont classés en 10 groupes en fonction de leur utilisation, et nous briards faisont partie des chiens du 1er groupe : chiens de berger et d'utilité.

A chaque exposition, il est désigné un meilleur de chaque groupe et enfin chaque premier, donc 10 chiens reviennent sur le ring pour désigner le meilleur chien de l'exposition.

 

Donc, après un petit casse-croute,
et un moment de détente entre amis, dont Nini a bien profité. Il faut dire qu'elle était fatiguée n'ayant pas beaucoup dormi la nuit d'avant car pas dans ses habitudes.

 

 

Et puis, encore un petit coup de peigne, et un peu d'attente (il faut savoir être patient en expo), mais je suis bien sur ma cage, il parait que maman Ciana faisait pareil.

L'est-y pas beau mon "flo" du CACS ??
En plus aux couleurs de notre club canin.

 

 

Donc, me voici sur le ring d'honneur.
Tout d'abord dans le ring de préparation à côté, le juge Monsieur Vanhoenacker qui officiait pour nommer le meilleur du 1er groupe en profitait pour observer les chiens et commencer ainsi le début de son jugement. Juste devant moi se trouvait un berger blanc suisse. Il est passé plusieurs fois devant nous en le regardant souvent.
Man a d'ailleurs pensé qu'il devait bien aimer ce Blanc Suisse et que je n'aurai guère de chance.

 

Et nous voici rentrées sur le ring.

Là il y a un tapis, Man peut donc courir comme il faut pour me laisser libre court pour mes allures, alors on y va, il faut leur montrer ce dont je suis capable.

Un 3/4 de tour de ring pour s'arrêter à proximité du podium. Puis aller-retour pour chacun, pour se mettre après au coin opposé. Nous referons tous un tour aux allures, les grands devant, les petites races derrière. 

Et là, le juge passe devant les chiens, vous..., vous..., puis arrive au berger blanc suisse et nous regarde Man et moi... vous. "Voilà la sélection du juge" trois chiens sont gardés, "nous remercions les autres de leur participation" dit le commentateur.

Trois chiens, cela veut donc dire que je vais être sur le podium... Wahouuuuuu c'est trop chouette !

Et le commentateur ayant reçu le classement du juge, reprend "sur la troisième marche... ... ... le Schipperke"

Il laisse le temps au chien et son maître de rejoindre leur place sur le podium.

Là, dans la tête de Man, il se passe plein de chose :  Déjà être sur le podium était super chouette, mais à la deuxième place c'est inespéré !!!

Et le commentateur reprend, en trainant la voix pour garder le suspens , je ne me souviens plus vraiment des mots exacts mais c'était du genre
"pour la deuxième place... ...
nous appelerons une race... ...
venue d'angleterre....
le Welsh Corgi Pembroke
"

 

Alors là, je sens Man qui m'attrape par le cou et me fait de gros bisous, oh elle doit être drôlement contente,  je le sens fort.
Et elle m'emmène avec elle jusqu'au podium, mais avant de me faire monter sur la plus haute marche elle serre la main du juge et lui dit "Je vous remercie beaucoup de mettre le briard à l'honneur". Puis, elle m'invite à monter. Le monsieur près de la troisème marche vient lui serrer la main et elle ira serrer la main de la dame avec le Welsh Corgi.


Man est heureuse, je le sens. Oui je le sens, parce que je ressens toujours ce qu'elle ressent.

 

Nous restons ainsi, un petit moment pour que les gens prennent des photos. Mais là trop heureuse qu'un briard soit sur la première marche c'est tellement peu souvent. Man est si heureuse quand un briad se trouve sur le podium, quelque soit la marche. Mais là c'est moi qui m'y trouve alors je vous laisse imaginer sa joie.

En rejoignant nos amis, elle leur a dit qu'elle tremblait en elle (sans faire trembler ses membres, c'était que en elle que cela se passait,  une sensation bizarre !!!)

 

 

Regardez sa joie, elle me fait plaisir à voir !!

Et j'ai droit à plein de bisous, et de gratouilles sur cette haute marche. Même si je sais que Man m'aimerait autant même si je n'étais pas sur ce podium, moi aussi j'aime être là.

 

Tiens, je vois que vous pouvez admirer ma belle laisse d'exposition !! Pourtant je ne crois pas qu'elle s'en soit préoccupée à ce moment là.

 

Merci Monsieur Vanhoenacker de ce bonheur que vous nous donnez, et pas qu'à nous. Car Man a de suite appelez grand-pa Bernard et grand-ma Monique. C'est grand-pa qu'elle a eu il était super heureux, cela s'entendait à sa voix. Et grand-ma qui était absente, a rappelé dès que possible avec des larmes de bonheur dans la voix.

 

OH que je suis heureuse moi aussi de leur offrir cette joie.

 

 

 

Une petite photo pour mettre sur Facebook, pour que mes grand-ma Corinne et Monique la voient.Bon le cadre n'est pas trop terrible, mais tant pis.

Comme je vous l'ai dit tout à l'heure, nous avons donc du attendre que tous les groupes passent pour revenir sur le ring d'honneur pour définir le Meilleur chien de l'exposition.

 

Mais bon, là je ne suis pas remontée sur le podium. De toute façon, nous ne jouyons pas dans la même cours, car seuls les petits chiens ont été sur le podium. Et comme grand-ma Corinne (la Moman de mon papa Cannibal Jag) a dit à Man : tu n'avais pas le bon costume.


Le Best In Show du samedi : des handleurs professionnels  ! Nous ne jouons pas dans la même cours

 

Et Nini, quand a elle a eu le CACS et fait Meilleur du sexe opposé. Nous sommes très contentes pour elle !

 

Et nous sommes rentrées chez nous.


Le lendemain, il fallait revenir. Ben j'étais bien contente de partir avec Man.

 

Mais là je ne savais pas qu'elle allait me laisser pour aller travailler comme secrétaire d'exposition. C'est Christelle qui me préparera et me présentera.

 

Puis quand je suis passée, Christelle est venue près du ring 7 où Man travaillait et lui a montré les cartons qu'elle avait dans les mains 

CACS - CACIB et Meilleur du sexe opposé (tiens comme Nini hier, l'IB en plus)

 

Et Nini elle, elle a fait CACS, CACIB et Meilleur de race (comme moi hier et l'IB en plus)

 

Man avait ammené des bouteilles pour arroser ma première place d'hier, et après les jugements et son travail fini, elle a invité le juge a venir fêter cela avec les amis briardiers et beardeds présents. Ils s'étaient tous regroupés et ça c'était super agréable et sympa. C'est le côté agréable des expos.

 

Bon, Christelle a du m'emmener aussi sur le ring d'honneur pour les meilleurs du sexe opposé. Mais là c'est Man qui prenait les photos.

 

Je suis tranquille avec Christelle dans le ring de préparation, au bord du ring d'honneur et sa moquette rouge, je  la connais bien et lui fais confiance. Pour le sexe opposé tous les groupes sont ensemble, les grands groupes rentrent un par un et le juge en sélectionne quelques uns dans chaque groupe.

 

 

On rentre aux allures pour se mettrent en valeur.

On peut y aller en confiance, ça ne glisse pas sur la moquette.

Alors on allongeeeeee !

 


Man s'était cachée derrière le rideaux du podium et d'un seul coup... je l'ai vue.

Trop contente !

Wahou je ressemble de plus en plus à maman Ciana ! Je crois qu'elle a raison Man quand elle le dit.

 

 

Bon, je n'ai pas été retenue. Ben on ne peut pas gagner à chaque fois. Man est venue de me faire des bisous et m'a gardée avec elle.

Après ce sera au tour des "Meilleurs du 1er groupe" avec Nini dedans.

 

 

C'est Katia qui la présente, elles s'entendent bien.

Nini a fait une superbe prestation, ce qui lui vaudra d'être parmi les six préselectionnés.

On croise les doigts et les pattes.

A ce moment, Man espère qu'elle ira sur le podium, elle a toute ses chances et ferait comme moi hier.

Mais non cela c'est arrêté là. Mais tout le monde est très heureux quand même et moi aussi.

 

Alors, vous en pensez quoi de notre weekend ? 

N'est-il pas magique ! C'est bon le bonheur. Quand il est là, il faut lui ouvrir les bras, l'attraper pour le garder pendant quelques temps.

Bon, je retourne voir Man pour savourer ce bonheur avec elle.

 

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 13:28

Ce weekend des 3 et 4 septembre, se déroulait à Pont-de-Veyle notre Nationale d'Elevage briard.

Pour nous se sont des vacances sur deux jours et le moment de retrouver les copains-copines briardiers pour Man.

Cette année, nous y avons retrouvé mon frère HERMES de Lady Fontaine la Belle (celui qui vit en Allemagne).

Mais bon prenons les choses par ordre chronologique.
Nous sommes arrivées le vendredi soir, juste à temps pour participer à la remise d'un cadeau collectif à mon autre grand-Ma, Corinne : un tableau représentant ses trois chevaux disparus récemment : Alnakan et sa mère Jalna et le vieux Stirven. Une quarantaine de personnes qui ont tous bien gardé le secret depuis des mois, ont participé à ce cadeau.

 

Premier moment de grande émotion 

 

Puis nous avons monté notre tente auprès de celles des copains briadiers. Enfin Man, parce que nous nous sommes restées tranquillement dans la voiture.
 

Deuxième moment d'émotion : 
Ah, j'oubliais de vous dire, la Guinness était du voyage cette année, et elle n'a pas été malade ouf... c'est pas trop tôt, elle va avoir 5 ans !!!
Et, moi Hermione j'en suis bien heureuse qu'elle puisse venir avec nous maintenant, car nous formons une famille, même si elle n'est pas de la même race que nous, et je sais que Man avait toujours un petit pincement au coeur de la laisser, mais elle était tellement malade que ce n'était pas drôle pour elle de l'emmener.

 

Troisième moment d'émotion :
Puis après un petit moment de détente, Hermes est arrivé et nous a suivis, avec ses maîtres jusqu'à notre gîte. Lui logeait au camping pas très loin. Et là nous avons passé notre première soirée. Nous avions réservé les deux gîtes côte à côte pour être tous ensemble. 
Oh les humains ont bien rigolé, c'est que 14 humains ça fait du bruit quand même. Ils peuvent toujours nous dire de nous taire !!!


Man était très heureuse, car Thomas et Gaby (les maîtres de Hermes) n'étaient pas les seuls à parler allemand, alors ça a dû être plus agréable pour eux.

 

Et le samedi matin, nous voici revenues au Château de Pont-de-Veyle pour le début de la manifestation.

 

Notre petit coin sous les arbres, nous étions bien, car il a fait très chaud le samedi

 

Anne, la handleuse adorée de maman Ciana, présentait sa petite dernière, "Lila de la Tour Saint Genin"

 

Pour ma part, Man m'avait engagée pour le CACS. J'avais été sélectionnée l'année passée, plus besoin de recommencer. Alors le matin j'étais bien tranquille avec mon frère Hermes et nous en avons un peu profité.

Maman Ciana, quand a elle a du rester dans sa cage le plus souvent, car en chaleur, elle était vraiment en amour pour son fils et était prête à faire des bébés avec lui. Quand même ça ne se fait pas ! 

Izouk le copain gris, aurait bien voulu, lui aussi était amoureux de maman, mais elle ne voulait pas. Mais avec Hermes ce n'était pas pareil du tout, alors Man devait faire très attention.

 

Hermès à gauche et moi Hermione à droite.
En arrière plan Gaby maîtresse de Hermès et Dany maîtresse de Cy (briard gris)
qui papotent en allemand.


Puis, est arrivée l'heure du classement des chiennes sélectionnées pour le CACS. Bon il était bien plus que l'heure prévue 17h, mais nous avons l'habitude.
D'abord, les noiraudes, comme toujours en premier. Mais j'oubliais de vous dire 

 

Quatrième moment d'émotion :
Zaphy, la noiraude, filleule de Man vient d'être sélectionnée. Trop contentes !

 

Cinquième moment d'émotion :
Notre copine Blumary (grise) se classe 1ère vétéran à 10 ans et demi après une sélection juste avant.
J'ai emprunté une photo à Stéphane Kern sur Facebook.


 

Une petite vidéo, ça vous tente. (Merci à Sabine Maillot)
Clic, clic pour voir la vidéo 

 

 

Sixième moment d'émotion :
Zaphy, surnommée par sa mère "la bestiole", est arrivée quatrième au classement de la classe ouverte. Chouette chouette !!


La noiraude, est 4ème !!
Noëlle ton tee-shirt a bien raison "Il y a plusieurs belles raisons pour être heureux"


 

Septième moment d'émotion : 
Et voilà, les noires étant classées, c'est au tour des fauves d'entrer sur le ring d'abord pour la sélection puis ensuite pour le classement. Comme je vous l'ai dit Man, m'avait inscrite pour le CACS, mais avant il faut passer par le classement avec les femelles sélectionnées aujourd'hui et les années passées.
C'est Christelle, (vous savez la maîtresse de Blumary) qui malgré un mal au talon me présente.

Voilà je reste parmi les 7 présélectionnées... on croise les doigts !

Puis trois femelles sortiront à ce niveau, nous ne sommes plus que quatre pour quatre places... et je suis dedans.

Un dernier petit tour et le classement du juge François TEPPAZ-MISSON se fait /
La n° 119 est 4ème, 3ème la n° 124 (c'est moi), 2ème la n°123 et première la n° 82.

Si ça vous dit de voir le petit film du classement de Sabine Maillot  clic clic ici 
Merci à elle.

Dommage que je sois un peu timide car j'aurai fini première. Le juge a dit à Christelle et répété à Man que j'étais sa préférée. Bon ça fait toujours plaisir à entendre.

 

Man est bien contente quand même pour ma troisième place.

 

Bon voilà, pour ce samedi, les jugements s'arretent ici pour nous. Nous sommes super contentes de notre journée.

 

 

Huitième moment d'émotion :

Et nous nous retrouvons tous au gîte, pour une belle soirée entre amis briardiers. 

Nous avions plein de chose à arroser, ce qu'on fait les humains.
Il y avait une super bonne ambiance.


 

Même si certaine on tenté de mettre une burka.
Je vous promets, ils avaient arrosé mais pas trop bu.


 

C'est que les bons moments faut savoir les apprécier pour être un peu heureux.

Et après une nuit de sommeil, pas trop bonne pour Cristelle qui avait mal à ses  talons, mais très bonne pour nous les poilus. C'est à 8h30 que nous nous sommes retrouvés au château le dimanche matin pour la journée des garçons.

 

Man et Thomas ont retrouvé Maryline (la Man de tonton Captain Cook) pour toiletter Hermes pour la présentation. Ce n'est pas qu'il était mal entretenu, au contraire, mais pour une présentation il faut toujours être au top. Merci beaucoup Maryline pour ton aide.

 

Neuvième moment d'émotion :
C'est à ce moment là que Man a perdu son porte-monnaie, avec des sous, sa carte bleue et surtout sa carte de voiture.
Un peu de stress pour Man, qu'elle repoussait ne voulant pas monter en pression pour ne pas stresser mon frère Hermes qui faisait ce dimanche sa première exposition.

 

Ils ont avec Thomas, commencé par le test de caractère, comme il n'avait jamais fait d'exposition et donc jamais de Nationale, il n'avait jamais fait de test de caractère.

 

D'abord, il faut changer le collier par quelqu'un d'autre que le maître, puis la lecture de puce d'identification. C'est pour voir comment se laisse manipuler le chien.

Après cela, le maître doit jouer avec son chien, ben là j'en connais pas mal qui ne veulent pas jouer même s'ils le font chez eux. Hermes n'en avait pas vraiment grande envie non plus, même s'il a daigné juste un peu aller vers la balle.

 

Et vient le fameux couloir. Là quelqu'un prend la laisse du chien, et le met dans ce couloir entre les barrières qu'il referme. Le maître doit aller à l'autre bout, face à la partie ouverte et attendre sans appeler son chien. Les juges autour observent la réaction du chien fasse aux objets sur la bâche sur le sol. Les bouteilles accrochées sur les barrières contiennent des cailloux et sont remuées quand le chien passe.



 

 

 

 

Tiens, c'est quoi ce truc marron ???  Je retourne voir. 
Bravo Hermes, un bon point pour toi

 

Bon, ben, quand même, votre truc moi ça ne m'amuse pas du tout, je vais voir dehors, si je trouve ma mère, je l'avais aperçu tout à l'heure.

 

Ensuite, le maître emmène son chien faire un demi-tour de ring en laisse et pendant ce temps, il est tiré deux coups de feu.
BRAVO frérot, aucune réaction. T'es super.


 

 

 

Et quand le tour est fait, un homme vient avec un bâton menacer le chien pour voir sa réaction. Le chien doit être sage et hardi !!

 

Ensuite, il y a croisement avec un autre chien, et enfin on remet le collier de départ avec plein de papouilles pour voir le temps de récupération du chien.
Mais là, Hermes, en avait rien à faire, il cherchait à trouver sa mère et Man à l'extérieur du ring. Cela lui a valu des points en moins :o(

 

 

Dixième moment d'émotion :
Même si Man, aurait préféré que Hermes ait 16, elle est tout de même très contente qu'il ait 13,5 au test de caractère. Cela lui permettra d'aller en sélection s'il obtient un Excellent RS au jugement morphologique.

Et Man, le dit toujours, elle est quand même fière de nous, même si nous n'avons pas 19 ou 20 au test de caractère. Car elle a remarqué que pas mal de chiens qui ont 19 ou 20 en fait n'étaient pas très sociables. Alors elle nous préfère sociables avant tout.

 

Au fait, le porte-monnaie, n'est toujours pas retrouvé, mais il ne faut toujours pas se stresser.

Car, il faut emmener Hermes au jugement morpho.
Là, c'est Man qui va le présenter, car il faut un peu d'habitude, pour nous mettre en valeur.

 

Jugement de Monsieur François TEPPAZ-MISSON

 

 

Hermes est un grand bonhomme, pour sa première expo, il se présente bien et se laisse manipuler par le juge. 

Ensuite, un aller-retour pour juger les applombs et ensuite tour aux allures. De "très belles allures" sera noté, faut dire que c'est de famille !!!

 

Merci Corinne (Moman de Papa Cannibal Jag) pour cette belle photo où l'on voit les très belles allures bergères de mon frère Hermes.


 

 

Onzième moment d'émotion :

Hermes est jugé Excellent RS. Cela veut dire, qu'il devra se présenter à la Sélection cet après-midi. YOUPIIIIIIIIIIIIII

 

Au fait, toujours pas de porte-monnaie en vue.
Mais comme c'est l'heure de manger, Noëlle offrira le sandiwch et la boisson à Man qui ne veut toujours pas se stresser et chasse vite et bien, les vagues d'angoisse qui lui arrivent.

Et comme beaucoup sont au courant, beaucoup lui demande si elle a retrouvé son porte-monnaie... c'est sympa de leur part, mais pas moyen de l'oublier ce fichu porte-monnaie !

Nous sommes toujours aussi bien installés !

 

Et l'après-midi arrivera très vite avec ses finales de jugements et ses classements.

Comme pour les femelles, après les babys et les jeunes voici le début des sélections. Tout d'abord les noirs et gris.
Les juges ont déploré que Cy (
Dark Mystique Cy Blue Asperados, petit fils de Clémentine, la jolie briarde disparue trop tôt de Christelle) ait été inscrit au poteau, car cela ne l'autorise pas à accéder au classement en classe jeune. Il espèrent le revoir l'année prochaine engagé normalement.

 

 

Et voici la sélection des fauves. Hermes rentre sur le ring d'honneur avec Christelle qui a toujours mal au talon, comme handleuse.
Les chiens sont présentés un par un au trio de juges officiant aujourd'hui. Celui qui a jugé le chien, défend son jugement devant les autres.

C'est au tour de Hermes, on n'entend pas ce que je juge dit à Christelle. C'est pas bien grave. Nous à l'extérieur du ring, on se cache pour que Hermes ne nous voit pas, mais on prend des photos quand on peut.

Le juge semble tâter le poil, on ne se  fait pas de soucis car le poil de Hermes est excellent.

Allez un petit tour aux allures pour vérifier.
Hermes est un bon garçon, il fait cela comme un pro, on voit bien qu'il s'applique. Good boy !

 

Et la pression monte, on ne décroise surtout pas les doigts.
Hermes est gardé, mais la sélection n'est pas terminée pour autant. Il est arrivé que certain chien sorte après cela.
Et la handleuse appelle à l'aide par des signes, elle a très soif.
Man va lui trouver de l'eau fraiche, mais sans porte-monnaie, heureusement les gens sont sympas. C'est que malgré tout, il faut rester sur le ring et continuer de bien présenter le chien.

 

Douzième moment d'émotion :
Les juges finissent de regarder un par un chien les chiens Excellent RS. Puis ils leur font refaire un tour de ring et on entend "les chiens présents sur le ring sont tous sélectionnés."
Hermes est sélectionné !!! YOUPIIIIIiiiiiiiiii !!!

 

Chacun reçoit sa médaille de sélection et ses petits cadeaux

 

Moi, hermione, je trouve que cette distinction lui va à ravir. Vous n'êtes pas de mon avis ?

Maintenant, Gaby et Thomas ont deux mois, pour faire les radios de dysplasie, et les tests ADN et CNSB et envoyer les résultats au club de race, pour valider cette sélection.
Man, ne leur avait pas demandé avant, car ils ne souhaitaient pas faire d'expo.

 

Après arrive le classement, mais là Hermes en avait assez, et il n'a pas bien courru, il a fait le fou, alors il s'est fait sortir.
Pas grave, nous sommes heureuses et fières pour sa Sélection.

Hermes a retrouvé ses maîtres à la sortie du ring. Thomas a dit à Man, avoir passé "a very nice weekend". Treizième moment d'émotion

 

Ah, au fait, le porte-monnaie n'est toujours pas retrouvé. Là, l'angoisse est très forte chez Man, car elle ne doit plus éteindre son stress.
Alors, elle s'organise

- Assistance Renault pour la clef : "ah non Madame, votre voiture est trop vieille !!"

- Opposition à la Carte Bleue à la banque. Ouf ça fonctionne. Elle en aura une nouvelle avec le même code, faudrait pas qu'elle se mélange dans les codes après.

- Appel chez fifille, pour qu'elle aille chercher le double de la carte voiture chez nous. Après, on verra comment et où elle pourra l'envoyer. Nous serons bloquées ici quelques jours. Et fifille, dit à Man "il est 17 h, je vais  t'apporter la clef, si vous pouviez faire un bout de trajet". Elle est bien gentille fifille.
 

Bon, c'est pas tout. Man va nous sortir promener un peu avant de démonter la tente qu'elle ne saura ou ranger.

Elle revient de promenade avec Guinness et au micro on appelle 4 fois qu'elle est demandé au secrétariat.

C'est Corinne (la Man de papa Cannibal Jag) qui l'a fait demandée pour lui dire au revoir avant de partir. Elles se font de gros bisous et Man, demande à Corinne si elle est contente pour les résultats de Hermes et moi. Corinne lui dit que oui, bien entendu.

 

Quatorzième moment d'émotion :

Et Corinne rajoute à Man "et toi tu es contente" et entre elle deux elle remonte... le porte-monnaie de Man, qu'elle vient de retrouver dans le sac que Man lui avait donné le matin. Heureusement qu'elle l'a ouvert avant de partir.

Oh que oui Man est heureuse. 

Piouuuuuu la pression retombe !!

Comment le porte-monnaie est-il arrivé dans le sac ?
Et bien le matin, Man l'avait pris pour aller à la voiture (vous savez la carte de voiture dans le porte-monnaie) chercher un sac pour donner à Corinne. Quand elle est revenue, elle s'est dit le sac d'un côté le porte-monnaie de l'autre c'est un truc à perdre quelque chose, alors elle a mis le porte-monnaie dans le sac en plastique et a noué les anses du sac. Puis, elle est retournée toiletter Hermes quand elle a vu Corinne. Elle lui a donné le sac en oubliant le porte-monnaie dedans. Corinne n'ayant pas ouvert le sac personne n'a vu le porte-monnaie. 

Tout est bien qui finit bien !!!!

 

Maintenant, y a plus qu'à démonter la tente et ranger nos affaires dans la voiture.
Au passage Man dit à tous ceux qu'elle avait ennuyé dans la journée que le porte-monnaie est retrouvé avec tout dedans. Tout le monde est bien content pour nous.

 

Et pour démonter, les copains nous donnent même un bon coup de main, trop sympas les amis briardiers.

 

Encore une bien belle Nationale d'Elevage de passée dans une ambiance super agréable. On se serait bien passé de l'aventure du porte-monnaie, mais comme ça fini bien, on va en rire.


Il nous reste une nuit au gîte, tous ensemble la soirée ne sera pas triste encore une fois.

 

Et le lendemain matin, nous nettoyerons tout bien, ensemble et dans la bonne humeur.

 

VIVE la Nationale 2016. Elle va rester dans nos souvenirs.

Et n'oublions pas la photo souvenir

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 15:29

Et oui
4 ans en âge chien valent 39 ans en âge humain pour nous les bribris.

Et, il y a 4 ans naissaient mes petits z'amour de H

 

Heaven - partie bien trop tôt de l'autre côté du Pont de l'Arc-en-Ciel, mais qui reste dans nos pensées. Je ne peux l'oublier.

 

Hermes - mon petit allemand,
Mais il parait que je vais le voir très bientôt m'a dit Man. Le Roi du ménage qui adore courir après les oiseaux.

 

Happy-Sara - la Hollandaise sans sabot, dont j'ai eu des nouvelles aussi, il y a quelques semaines.

 

 

Hermione, ma fille chérie avec qui il fait si bon vivre. 
Là, nous étions chez des copains près du Mont-Saint-Michel.

 

Hugo Boss dit Marley, l'alsacien qui doit bien aller depuis 2014 qu'il est passé nous voir. 

Sans oublier
Habiba, l'autre Hollandaise sans sabot, 

Hera, Hippy qui ne sont pourtant pas loin de chez nous, 
Hebus dans le sud de la France, mais dont nous n'avons aucune nouvelle, à notre grand désespoir. Man a bien appelé une fois, "il va bien".
Allez, donnez-nous un peu de vos nouvelles et quelques photos nous feraient bien plaisir.

 

A chacun, je viens donc souhaiter un très bel anniversaire et je leur fais de grosses léchouilles.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 16:30

Moi Ciana, je suis très triste ce soir,

Ce matin, ma maman Toya est partie rejoindre sa maman Okouki, mon tonton Sethi et notre frère Chester, et tous les autres briards qui ont une place dans le coeur de nos parents. 
 

 

La râleuse, il parait que elle était à peine sortie du ventre de grand-mère Okouki, qu'elle aboyait déjà et elle a toujours continué. Il faut dire qu'elle avait plein de chose à raconter.
Elle était née le 8 décembre 2002, presque un an après tonton Sethi né le 30 décembre 2001, mais ils avaient le même papa P'iti-Prince du Moulin d'eau.

Faut dire, qu'au désespoir de grand-Pa, grand-mère Okouki n'avait fait QUE des garçons en 2001, alors il a bien fallu qu'elle recommence pour faire une p'tite fille à grand-Pa et grand-Ma.

 

 

Quand elle accompagnait grand-Pa en expo, elle n'aimait pas beaucoup que d'autres chiens viennent approcher son Pa. Pourtant en tant que juge d'exposition, il devait bien les toucher pour les juger, alors elle a du faire avec... bon gré mal gré.

Mais à la maison, c'était une compagne bien fidèle et bien aimante avec grand-Pa et grand-Ma et surtout s'était une maman et une grand-mère exemplaire. J'ai d'ailleurs pris exemple sur elle quand j'ai eu mes bébés.

Man est allée la voir juste avant que nous naissions, et dans la journée qui a suivi notre venue, et bien savez vous que maman Toya, entendant parler, nous a laissé et à sauté à la gorge de Man. Mais comme Man lui a parlé, elle s'est laissée retomber sans lui faire de mal.


Elle nous cooconnait comme pas possible, ne nous lâchait pas quand nous étions tous petits.

Une vraie "maman poule" disent les humains.

 

Maman, tu vas nous manquer. Mais surtout beaucoup manquer à Grand-ma et grand-Pa, Je sais qu'ils ont beaucoup de peine, aussi je leur fais de très grosses léchouilles pour les consoler.

Et toi maman Toya fait de grosses léchouilles, à grand-mère Okouki, tonton Sethi et mon papa Twinny de la Tour Saint Genin.

 

Je dédie ce poème à grand-Ma et grand-Pa 

Si arrive le moment où je deviens frêle et faible
Et que la douleur m’empêche de dormir
Alors fais ce qui doit être fait
La dernière bataille ne peut être gagnée.

 

Tu seras triste,  je comprends
Mais ne laisse pas le chagrin t’arrêter.
Pour ce jour, plus que tous les autres
Ton amour et ton amitié doivent supporter l’épreuve.

 

Nous avons eu tellement de belles années
Tu ne voudrais pas me voir souffrir davantage.
Quand le temps viendra, s’il te plait laisse-moi partir.
Emmène-moi où quelqu’un prendra soin de moi
Et reste avec moi jusqu’à la fin.

 

Tiens-moi très fort et parle-moi
Jusqu’à ce que mes yeux ne voient plus.
Je sais qu’avec le temps tu seras d’accord
Que c’est une bonté que tu m’as fait.

 

Bien que ma queue ait branlé pour la dernière fois
Tu m’as sauvé de la misère et de la souffrance
N’aie pas de peine
Que ce soit toi qui a dû prendre cette décision
Nous étions très proches pendant toutes ces années
Ne te laisse surtout pas envahir par le chagrin.

 

                                  ...ton copain à 4 pattes,
 


 

 

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 18:36

 

Je n'arrive pas à combler le vide de ton absence  

Repost 0
Published by Jacotte
commenter cet article
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 15:25

Le weekend dernier (les 5 et 6 septembre) se tenait à Pont-de-Veyle, près de Mâcon, dans l'Ain, la Nationale d'Elevage Briard. Même lieu que l'année passée.

Le vendredi matin, Hermione et moi Ciana sommes parties emmenées par notre chauffeur préféré, j'ai nommé Man. Mappy nous disait 382 Km pour 3h30. Ce n'était pas la mer à boire. Quasiment que de l'autoroute, mais Man ne voulait pas se presser. Petit arrêt pipi-café au moment du repas et nous voici tranquillement arrivées au parc du château de Pont-de-Veyle.
Après avoir dit bonjour aux copains, nous voici à monter notre tente pour être tranquilles. Noëlle avec Eyvanah (la noiraude) et la Filleule de Man : Zaphy (petite briarde noire que nous avions vu bébé l'année passée) devaient nous rejoindre peu de temps après. Nous devions également garder la place pour Christelle et Sylvie avec Izook, briard bleu et la filleule de Man : Nini la beardinette.

La tente de Noëlle montée, nous sommes allées nous promener dans le petit bois au bout du terrain.

Il faut dire que le cadre est particulièrement agréable.

 

Et nous voici toutes les quatre (Zaphy, Eyvanah, Hermione et moi) sur le fameux pont à trois jambes 

 

Reine et son amie, sont arrivées quelques temps plus tard. Elles ont également monté leur tente, ainsi seront-elles, comme nous, prêtes pour demain.

Puis nous avons suivi Noëlle et Reine à leur gîte.
Un gîte vraiment top. Mais ne le cherchez pas pour l'année prochaine, nous l'avons déjà réservé.
Christelle et Sylvie arriveront après que nous en soyons parties (après 23 h) pour aller à notre hôtel (Bresse Saône) qui est très bien aussi.

 

Le samedi avait lieu le jugement des femelles :
Hermione avait obtenu son "Excellent RS" à la régionale de Poisvilliers, et moi j'étais inscrite en Vétéran (et oui mes amis me voici passée dans le 3ème âge... même si je trouve que c'est un peu tôt de dire cela à 63 ans d'âge humain). 
Cela nous a permis d'arriver tranquillement le matin, nos concours n'ayant lieu que l'après-midi.

Christelle a concouru le matin avec Haïka (femelle grise) qui a obtenu "Excellent RS"
Et Noelle avec la petite Zaphy en classe jeune qui a obtenu un "Excellent".
Elles reviendront l'après-midi Haïka pour la sélection et Zaphy pour le classement en classe jeune.

 

Mais en attendant c'est l'heure de l'apéro et du repas. 
Nous avions été rejoints dans la matinée par Jadhor, sa copine Isis et leurs maîtres adorables. Jadhor est un 
des trois fils de Eyvanah qui avait trouvé famille l'année passée au même endroit. Il était naturel qu'ils se joignent à nous pour manger.

Ils sont sur la gauche, puis Noëlle, Sylvie et Man, Christelle est debout


Man à cet instant était en train de mettre sur Facebook, une photo de nous tous ensemble au même endroit. Arrive d'un coup une personne, Béatrice, qui a vu cette photo sur Facebook et qui était installée juste derrière la tente de gauche. Elle venait de reconnaitre l'endroit et venait se présenter car une amie Facebook de Man (mais elles ne se connaisssaient pas de visu, et s'étaient promis d'essayer de se rencontrer) Merci Facebook.

 

Des amis de Reine sont venus se joindre également à nous pour le repas, ils avaient amené tables et chaises et le cercle a vite été agrandit.

 

N'étions nous pas bien installés !!!
La météo nous avait annoncé des averses pour le samedi, mais Man avait demandé à Pa de nous aider pour qu'on n'ait pas de pluie. Et bien Pa était bien avec nous, pas une goutte n'est venue nous déranger et il ne faisait pas si frais.

 

Bon voilà, c'est la fin du repas. Toute bonne chose ayant une fin, nous devons nous préparer pour les concours.

C'est aux petits de commencer, et Zaphy en classe jeune, sera 3ème (et hop un coup à boire ce soir pour fêter cela).


Et puis, voici le tour des vétérans. Ma handleuse préférée Anne devait m'emmener, mais au dernier moment elle était désolée car elle devait présenter Viva Rosa de la Tour Saint Genin, ma demi-soeur (nous avons le même papa Twiny de la Tour Saint Genin). Là on ne dit rien, il y a des priorités. C'est donc Christelle qui me présentera.

 

Man est en face, je la vois et Anne est juste à côté et m'appelle : alors je me présente bien...
comme d'habitude (c'est Man qui me le dit)

 

Un petit tour aux allures, oh ils sont sympa avec nous, ils nous font moins courir que les jeunes. Remarquez que nous sommes encouragées !!!

 

Un stop avant  de retourner se placer. Z'avez vu mes poils dansent presque aussi bien que moi ;o)

 

Et nous voici en place, dans l'ordre de nos numéros d'inscription, me voici au dessus de la flèche rouge,
Viva Rosa est à ma droite et Anne est en rose. Viva Rosa est née dans un temps où les humains coupaient nos oreilles. Ils n'ont plus le droit maintenant et les chiens à oreilles coupées n'ont plus le droit de concourir du tout, sauf ceux nés avant l'interdiction. Nous les retrouvons donc en classe vétéran principalement.

 

Il n'y avait pas eu de classement en Vétéran, juste une parade...

 

Et puis voici le tour de la sélection.
Les chiens qui ont comme Hermione obtenu l'"Excellent RS", doivent repasser devant le jury de la nationale (les 3 juges officiant sur le terrain ce jour là). Ils peuvent ne pas être retenus en sélection (c'est ce qui était arrivée à Hermione l'année passée) et dans ce cas redeviennent Excellent seulement (sans le RS). Mais cela leur permet d'obtenir la cotation 3.

En premier, comme à l'habitude, les femelles noires Excellent RS...

et bien Haïka est sélectionnée (chic un deuxième coup à boire ce soir).

 

Puis vient le tour des femelles fauves dont Hermione fait partie.

C'est Man qui la présente.

Depuis hier nous n'entendons que des compliments sur sa couleur très chaude exceptionnelle, d'ailleurs Man a fini par répondre "qu'à force de l'entendre, elle va être obligée d'y croire"

 

Après un petit contrôle de la couleur des yeux par un juge, (mais là on ne se fait pas souci non plus), un petit tour aux allures pour vérifier ses allures bergères.

 

Bon, Hermione est retenue pour l'instant. Les autres fauves continuent de défiler à leur tour, quelques unes restent d'autres s'en vont.

 

Ma fille est pensive, le travail n'est pas fini, faut bien se présenter encore

 

Et elles sont toutes passées et le Président-juge annonce "les femelles qui sont ici sont toutes sélectionnées ... HOURA !!!  Un troisième coup à boire ce soir.

 

 

Anne en rose est venue, avec son beau sourire habituel, féliciter la mère de mon père (Annie en tee-shirt noir) qui présentait Haloa  et Man.
Tout le monde est heureux.

C'est à cet instant précis que Annie a prêté son téléphone pour que Man appelle grand-Ma qui n'a pu venir cette année par la faute des suites d'une fracture du poignet.
Devinez : elle était folle de joie. Encore un coup à boire....

 

Hermione est sélectionnée et par là même "côtée 4", donc recommandée pour la reproduction, comme moi ! Je suis très fière de ma fille.
C'est la plus haute cotation possible tant que l'on a pas eu d'enfants sur deux portées avec deux conjoints différents.

Elle a eu droit à une belle médaille. On fera la photo pour envoyer à Grand-Ma.
 

 

Après, vient le classement de la classe ouverte, 
Femelles noires en premier, jugées par Mme Debrouwer

Puis femelles fauves jugées par M Thevenon qui avait jugé Hermione en Régionale.
Et bien, encore une belle surprise, Hermione (qui cette fois sera présentée par Christelle) est gardée dans les sept retenues pour le classement. Mais elle ne sera pas classée, mais le juge dira que c'est une très jolie chienne, cela fait toujours plaisir. 

 


 

Les jugements se termineront avec la meilleur femelle de la Nationale. 

Et voilà une belle journée de samedi de passée. Nous nous retrouverons au gîte où nous passerons une belle soirée tous ensemble.

 

Et le dimanche nous reviendrons pour soutenir les garçons

Christelle présentait Issland Blue dit Izook de la Baie d'Adonis qui a été sélectionné (chic : encore un coup à boire).

Noëlle présentait Jaronn Jadhor dit Jadhor d'Eylo de la Gagée de Bohême qui a obtenu un Exc en classe jeune (chic : encore un coup à boire).

 

Mais, nous avons aussi, sur ces deux jours, fait de très belles balades dans le parc du château avec les copains-copines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme le décor est superbe, on ne s'en lasse jamais !

Un beau week-end s'achève. C'était nos vacances 2015, elles ont été super sympas. Mais il faut ranger et plier les tentes

Hermione veille et regarde que le pliage de tente se passe bien. Elle est prête à donner des conseils.

 

Reine tremblait un peu pour le pliage de sa tente.
Man lui a fait une démonstration en lui expliquant bien "LE" "truc". Mais comme rien ne vaut de le faire soi même pour bien apprendre, elle a recommencé sous l'oeil attentif de Man et les explications appuyées de Christelle et y est arrivée sans peine. Je pense qu'elle se rappellera qu'il faut faire une "grande bistouquette" pour bien plier sa tente.

 

Et notre copine Nini, filleule de Man, et beardinette de son état, était présente tout ce week-end pour nous encourager tous, mais un peu fatiguée le dimanche pendant que l'on pliait les tentes.

 

 

Allez, les vacances sont finies... enfin presque car il nous reste une belle soirée au gîte, et il y a plein de chose à arroser. Mais avant, il faut faire la petite photo de groupe.

A bientôt les copains.

de gauche à droite

Jadhor, Zaphy, Eyvanah, Hermione, Nini, Ciana, Isis, Iago, Iris et Izook

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 10:00

Et oui, ça y est, il y a 3 ans, vous étiez tous nés !
Hermione,
Hera, Habiba, Happy-Sara, Hermes, Hugo Boss-Marley, Hebus, Hippy

Vous voici rentrés dans l'âge de raison comme disent les deux pattes.

 

Alors je peux venir avec Hermione votre soeur, vous souhaiter un très bel anniversaire.

 

J'espère que vous avez passé agréablement cette journée spéciale et que comme Hermes vous avez eu droit à votre petit gâteau d'anniversaire.

 

Vous ne trouvez pas qu'il est vraiment beau Hermes ! Moi oui

Petit ajout : le gâteau d'anniversaire d'Hermes était fait à partir de coeurs de poulet, de riz, de carottes et de gelée. Il s'est régalé.

 

Hermione, quand a elle, a trouvé que c'était épuisant d'avoir 3 ans et a préféré passer sa journée à la place de Man sur le canapé.
C'est qu'elle prend ses aises la gamine quand Man a le dos tourné. Mais bon elle lui redonne facilement sa place.

 

 

Faut dire que nous n'avons pas été gâtées du tout par le temps hier : 

Pluie, pluie et toujours pluie et cela toute la journée.
Cela ne nous a pas empêché de bien jouer dans la maison.

 

Allez je vous  fais à tous de grosses léchouilles.

Toujours une petite pensée pour Heaven partie bien trop tôt.
Et puis bonne fête à Grand-Ma

 

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 15:52

En provençal cela veut dire "qu'il fait chaud", mais ici il nous manque le bruit des cigales et les olives à disposition.

Mais n'empêche, que comme dans le sud cher à Man, nous devons depuis plusieurs semaines vivre les fenêtres fermées et les volets baissés, car il fait vraiment très chaud. Nous avons même été en vigilance canicule pendant une semaine. La nuit la température ne descendait pas beaucoup plus que le jour et nous frôlions les 40°.
Voilà bien des années que nous n'avions vécu cela m'a dit Man, elle se demande si ça ne remonte pas à 2003, l'année où son petit fils est né en septembre. Pauvre fifille comme elle a eu chaud avec son gros bedon.

Man ne se plaint pas, elle aime la chaleur. Mais n'empêche que pour les promenades, elle choisit son heure et pas en ville car les trottoirs sont brûlants pour nos papattes.

Heureusement, nous avons le parc dans le village d'à coté, plus petit que celui d'un village plus loin, mais il y coule un ruisseau, alors nous y allons un peu plus souvent.

Hier soir, nous sommes allées nous promener et Man a emmené son appareil photo.
 

Hermione adore mettre son ventre dans l'eau, ça doit bien la rafraichir. Mais surtout elle raffole mettre son nez sous l'eau pour l'avaler.

Regardez là faire avec son nez, on dirait qu'elle va pelleter l'eau

 

Moi Ciana, je bois l'eau fraîche (si si elle est très fraîche) mais en délicatesse du bord de la berge

En fait tout le contraire de ce que nous sommes, même si je me suis bien assagit (que voulez vous l'âge est là)

 

En premier Hermione rentre dans l'eau, puis à mon tour je vais délicatement boire l'eau depuis la berge. Ne vous inquiétez pas pour la couleur de l'eau que je bois, c'est juste Hermione qui a un peu remué la terre du bord.

Il y avait deux jeunes amoureux sur l'autre rive, c'est la jeune fille que l'on entend rire des exploits d'Hermione.

Guinness quand à elle, avait la promenade seule avant nous, mais Man m'a dit qu'elle a juste bu l'eau à ma façon à moi. Pas mis les pattes dedans, elle n'aime pas trop ça finalement et prèsfère la douche chaude.

 

Allez, je vous laisse, nous allons faire notre petit tour.
 

Grosses léchouilles

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 08:18

Déjà 5 ans que tu es parti.

Tu me manques toujours autant, je ne m'y fais pas. Pas  facile de vivre sans toi.

Mais je te remercie de tes réponses à mes demandes, j'ai l'impression que tu es un peu près de moi. Comme le beau temps que nous avons eu ce week-end. J'ai même pu avec notre amie Monique passer te voir et fleurir ta tombe et celle de tes parents et grand-parents avant d'aller à la Nationale d'Elevage Bearded Collie à Aubigny-sur-Nère. Ton neveu Patrick et son épouse, qui sont si gnetils avec moi, sont même venus nous rendre visite dimanche.

Pourtant je préfèrerai tant pouvoir te serrer dans mes bras.

 

Le 31 mai 2010, ta tombe était bien fleurie : tu étais tant apprécié

 

Une pensée aussi pour Michel ton beau-frère.

 

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Famille
commenter cet article
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 16:16

Alors, vous vous souvenez, Ciana et Hermione étaient à leur poste au salon de l'agriculture, et jeudi matin à 9h, heure de l'ouverture du salon, je les ai laissées dans leur petit nid, mais sous bonne garde quand même. Avec Patricia, la moman des Pyrénéens, nous avons été faire un tour au Hall 1, là où se trouvaient les veaux, vaches, cochons..... et pendant ce temps son mari et son gendre gardaient tout notre petit monde poilu.
Parce que, oui c'est bien quand même de pouvoir faire un tour dans les autres hall de ce salon, même si c'est à grande vitesse.

 

Et au détour des allées, nous avons rencontré

 

La blonde d'Aquitaine

Star des races bovines du sud-ouest, elle est aujourd'hui présente sur tout le territoire français.
Reconnaissable à sa robe blonde allant du froment au blanc clair selon les individus, l'âge et la saison. Ses muqueuses sont roses. Ses cornes blanches à l'extrémité foncée portées en roue basse ou en lyre.
Vache de grande taille et lourde (1,55 m pour la vache et plus de 1100 Kg), elle se caractérise par sa longévité (15 ans n'est pas rare). C'est une mère attentionnée : tout son lait est pour son veau et sa docilité en facilite l'élevage. Sa vitesse de croissante élevée en fait une des meilleures races à viande tendre et peu grasse.
Elle est issue de la fusion de trois rameaux bovins : Garonnaise, Blonde du Quercy, Blonde des Pyrénées.

Pour en savoir plus clic ici

La Blonde d'Aquitaine

 

 

La Montbéliarde

Reconnaissable avec sa robe pie rouge aux taches bien délimitées, à sa tête blanche et ses oreilles rouges. Ses cornes sont courtes et en croissant. Ses muqueuses sont claires.
Vache de grande taille : 1,46 m au garrot pour 700Kg pour les femelles. Sélectionnée depuis le XIXème siècle pour ses qualités laitières. Elle donne en période de lactation (qui s'étale sur 289 à 353 jours) 7710 Kg de lait riche en matière grasse. Ce lait servira à la fabrication des formages AOC : comté, reblochon, morbier, Mont d'Or….
C'est la troisième vache laitière derrière la Holstein et la Normande.
Vache aussi appréciée pour ses qualités d'élevage : fertilité, longévité, résistance aux maladies.
Sa viande, savoureuse et peu grasse en fait aussi une bonne race à boucherie.

Laissez- vous conter la vache montbéliarde clic ici

 

La Montbéliarde

 

 

La limousine

Elle n'est ni la plus grande ni la plus lourde des vaches. Réputée dans le monde entier, elle porte une robe froment vif, pas trop foncé, un peu plus clair sous le ventre, la face postérieure des cuisses et l'arrière train. Absence de toute tâche, muqueuses roses. Tête courte, mufle et front larges, auréoles plus claires autour des yeux et du mufle. C'est une excellente mère prête à charger pour défendre son petit. Réputée pour sa rusticité, c'est avant tout une race élevée pour la production de viande au grain particulièrement fin et très tendre, légèrement persillée, avec une proportion intéressante de "morceaux nobles" à griller. La viande limousine a été la première en France à être distinguée par un label rouge. C'est la viande préférée des français.

La limousine fruit du travail de l'homme avec la terre Clic ici pour en savoir plus

 

Taureau de la Limousine

 

 

La parthenaise

Race de taille moyenne, originaire de la région de Parthenay dans les Deux-Sèvres. Elle se caractérise par sa robe fauve-froment unie et des muqueuses noires. C'est une race ancienne à tout faire : elle était réputée pour son lait bien adapté à la production de beurre, et ses bœufs de trait. Aujourd'hui, elle est surtout utilisée comme vache allaitante et n'est plus traite.
Elle est très rustique et peut passer les trois quart de l'année dehors. Elle est appréciée pour la qualité gustative de sa viande tendre grâce à des fibres musculaires très fines et juteuse par son persillé.

La Parthenaise une production de viande de haut de gamme Clic ici pour en savoir plus

 

La Parthenaise

 

 

La Normande

Elle fait partie intégrante du paysage Normand. C'est une vache de  grande taille (environ 1,42 m au garrot pour 800Kg pour les vaches), extrêmement rustique. Sa robe possède trois couleurs : blanc (caille), marron (blond) et presque noire (bringé) mais en générale blanche avec plus ou moins de tâches brunes, le ventre et la tête sont toujours blancs. La tête est blanche avec le tour des yeux et du mufle coloré. 

C'est une race mixte qui produit une viande de qualité appréciée pour sa saveur et son persillé, et dont le lait est particulièrement adapté à la transformation fromagère et à la production de beurre. Elle est également dotée d'une bonne longévité et d'une grande docilité.
D'une bonne rusticité, elle a su également s'adapté aux conditions d'altitude et aux pentes abruptes de la Colombie et de l'Equateur.

Site officiel race Normande   Clic ici

 

Normande à robe caille

 

Normande à robe bringée

 

 

 

La Villard de Lans

Cette race bovine a faible effectif originaire des quatre communes de la montagne de Lans dans le Vercors, porte une robe froment unie exempte de poils blancs ou noirs. Longtemps utilisée pour les travaux agricoles, le lait et la viande, la seconde guerre mondiale avec les répressions allemandes face aux maquisards du Vercors, et la mécanisation agricole entrainent son déclin.
Depuis la fin des années 1970, on assiste à une sauvegarde de la race et le cheptel augmente petit à petit. Il compte actuellement 190 femelles au total dans 23 troupeaux, 58 vaches au contrôle laitier en 2014.
Race laitière de type mixte, de grand format, elle produit un lait de qualité riche en matière grasse pour la transformation à la ferme.
Elle possède de bonne aptitude à l'allaitement de veaux blancs ou rosés. Elle se caractérise avant tout par sa bonne rusticité.

7 villardes au salon de l'Agriculture Clic ici pour en savoir plus 

 

La Villard de Lans


 

 

La Tarentaise

Vache de taillemoyenne, également appelée Tarine, elle se reconnait à sa robe fauve uniforme.
Montagnarde des environs d'Albertville, elle doit néanmoins ses origines à des bovins bruns indo-asiatiques. Depuis 1863, elle s'est rapidement développée en Savoie puis sur l'ensemble des Alpes.
Grande montagnarde adaptée aux variations de température et aux terrains accidentés, elle est élevée pour ses excellentes qualités fromagères grâce à son lait riche qui produit de nombreux fromages d'Appellation d'Origine Contrôlée (AOC) : Tomme, Emmental de Savoie, Beaufort….
De juin à novembre les bovins pâturent en alpages (1500 m - 2500 m), la traite se fait alors à l'extérieur.

Tarentaise : Race laitière rustique Clic ici pour en savoir plus

 


La tarentaise

 

 

L'Abondance

Vache de taille moyenne (1,30 m au garrot et 600 Kg environ pour les femelles), sa robe uniformément pie acajou et son ventre, les extrémités de ses pattes et sa queue sont généralement blancs. Sa tête est aussi blanche avec un épais chignon blanc et cornes claires, assez longues. Issue de bovins ramenés par les Burgondes au Vème siècle.
C'est la quatrième race laitière française, surtout présente en Savoie et Haute-Savoie mais on la trouve dans 13 département.
Elle commence aussi a être utilisée dans certains pays montagneux aux conditions climatiques difficiles Vietnam, Iran ou Yémen.
Très appréciées pour ses qualités d'élevage : rusticité, aptitude à la marche, résistances aux différences de température, longévité, facilité de vêlage.
Elle donne naissance aux fromages AOC Abondance et Reblochon.

L'abondance, une race laitière rustique  Clic ici pour en savoir plus 

 

L'abondance

 

 

 

 

La Bretonne à Pie Noir

Une jolie petite vache bien sympathique
Comme son nom l'indique sa robe est pie noir c'est-à-dire tachetée noire et blanche. Ses muqueuses sont noires. Ses cornes de couleur blanche avec des pointes sombres, sont de longueur moyenne, en lyre ou en croissant sur une tête fine avec une encolure mince.
Une des plus petites races bovines (1,17 m au garrot pour 350 à 450 Kg)
C'est une race à double aptitude, viande et lait avec une prédominance pour la production laitière qui est importante pour la taille de l'animal (environ 3600 Kg de lait riche en matière grasse et protéines, par lactation).
Elle est rustique et bien adaptée au sol granitique, et fait vraiment partie du décor de la Bretagne.
Elle est aussi appréciée pour son vêlage facile.

Site officiel de l'union Bretonne Pie Noir Clic ici

 

La bretonne à pie noir

 

 

 

La Rouge des Prés

Appelée anciennement la Maine-Anjou elle est issue d'un croisement fait fin XIXè siècle, d'une race locale, la Mancelle (race rustique et laitière), avec des taureaux britanniques de race Durham (race précoce et bouchère).
Sa robe est pie rouge foncé, avec souvent une tache blanche sur le front en forme de cœur et les pattes blanches. Ses muqueuses sont claires.
C'est une vache allaitante de grand format (autour de 1,40 m au garrot pour 800 à 900 Kg pour la femelle). Sa bonne production laitière permet de produire des veaux lours au sevrage.
Disposant d'une carcasse lourde, elle a un rendement en viande plus faible que les autres races, qui s'apparente à la race Charolaise. Mais sa viande colorée et persillée avec une saveur typique est appréciée des consommateurs.
C'est une race rustique à grande disposition maternelle, à grande vitesse de croissance et d'une grande précocité, elle a souvent des naissances gémellaires (6%).
Sa grande docilité fait son attrait pour les élevages en plein air ou en stabulation. Mais son poids fait qu'elle se déplace plus difficilement.

Nées de la volonté des hommes de sciences  Clic clic

 

Une rouge des prés avec sa tâche en forme de coeur sur le front

 

Le taureau le plus lourd de ce salon 2015 est justement un Rouge des Prés, il se nomme FETARD et pèse rien que 1890 Kg. Oh là là je ne souhaite pas qu'il me marche sur un pied !!!



FETARD de race Rouge des Prés
Elu le taureau le plus lourd du salon 2015 

 


 

La Blanc-Bleu

Originaire du Hainaut, c'est une race massive destinée à la production de viande mais on utilise aussi les mâles en croisement avec des vaches laitières pour la production de veaux de boucherie.
Sa robe est généralement blanche avec des tâches bleues (pie bleu) ou noires (pie noir).
C'est un bovin de grande taille : la vache mesure 1,35 m au garrot pour 800 Kg. Elle porte de larges cornes en croissant.
L'absence de gras rend les muscles saillants sous la peau.
C'est une race docile qui s'adapte à tous les types d'élevage dans le Nord de la France et en Belgique.
La sélection s'est faite sur le gène culard qui provoque une hypertrophie musculaire de l'arrière-train. Mais la morphologie des cuisses gêne pour le vêlage et on doit souvent avoir recours à une césarienne.
Certains pays nordiques en ont interdit son importation et son croisement avec d'autres races.
Sa viande souvent jugée fade, voire médiocre par de nombreux critiques, a démontré la supériorité des rôtis en tendreté.

Pour en savoir plus clic clic

 

Une ligne de Blanc Bleu, pas de quoi se shooter quand même.

 

Hypertrophie de l'arrière train d'une Blanc Bleu - mais pas poil de graisse !
Vous comprenez pourquoi la césarienne !!!

 

 

 

La Rouge Flamande
Cette race figure parmi les plus anciennes de France. Elle est venue du Nord de l'Europe par L'Allemagne et la Belgique et vit principalement dans le Nord-Picardie. Sont cheptel qui était un des plus important de France a subi des pertes très importantes pendant la seconde guerre mondiale tant du fait des bombardements que des réquisitions.
Sa robe est rouge acajou uniforme. Les mâles sont plus foncés, presque noirs. Des tâches blanches limitées sont tolérées. Les cornes sont claires à pointes noires.
C'est un bovin de grand format (environ 1,37m au garrot pour 700Kg pour les vaches)
C'est une race hautement laitière. La production moyenne est d'environ 6600Kg par lactation. Sont lait très riche en matières grasses et en protéines sert à la fabrication de fromages locaux : maroilles, mimolettes…
Elle est aussi appréciée pour sa longévité et la qualité de sa viande.
Vache sacrée clic clic


Une Rouge Flamande ou Rouge du Nord

 

L'affiche de ce Salon 2015 avec la belle FILOUSE,

FILOUSE vous parle, et vous verrez aussi FETARD dans cette vidéo

 

Mais dans ce hall 1,
il y avait aussi des chèvres ....

 

 

Une biquette bien gourmande

 

Celle-ci, avec ses grands poils,
se prendrait bien pour une bearded collie,
vous ne trouvez pas ?



Mais aussi des moutons...

 

 

 

Mais non, ce ne sont pas des têtes brulées

 

 

Et ce petit n'était vraiment pas très vieux.

 

 

Celui-ci, un peu plus grand,  vous dit bonjour !!!

 

 

J'ai beaucoup aimé les yeux étonnés de ce petit veau.
J'avais presque envie de lui faire un bisou sur son museau


 

 

Un élevage bien particulier...
Je ne sais dans quelle race le situer, mais vous allez peut-être trouver vous ?
En tout cas, j'ai beaucoup apprécié l'humour.

 

 

 

Les filles avaient été faire un tour le lundi dans ce hall 1. 
Elles auraient du aller avec les chiens de berger sur le ring principal, mais râté ce n'était pas le bon jour. Pas grave, elles ont ainsi aperçu des moutons, des vaches....
Et le tour sur ce fameux ring a eu lieu le samedi 28, et là elles ont laissé la place à GAO de la Tour Saint Genin, Ciana devant concourir, nous avons eu peur de ne pas être revenues à temps.

 

Voici un petit aperçu de ce hall 1, il vous manque quand même une chose : les odeurs.

Repost 0
Published by Jacotte - dans Divers
commenter cet article
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 16:44

Coucou, c'est Ciana qui prend le clavier, après quelques jours de repos bien mérités.

Il y a une semaine, 
le Salon International de l'Agriculture (SIA) version 2015 fermait ses portes. 
Du 21 février au 1er mars 2015, Paris était la capitale mondiale de l'agriculture et de l'élevage.

 

Et dans ce parc des expositions de la Porte de Versailles, nous avions les "canins" notre hall : le 5.3. Et avec Hermione, nous y avons représenté fièrement notre belle race Briarde. 
Idéalement situé pour nous, le parking à deux pas, nous n'avions pas trop à marcher. Dans le hall, beaucoup plus d'espace autour des îlots du Village de Race nous donnait un sentiment de grandeur.

 

 

Notre îlot des chiens du 1er et 2ème groupe se trouvait devant le stand de la Société Centrale Canine (SCC) et EUKANUBA
Je vous rappelle, que la SCC a classé les chiens en 10 groupes en fonction de leur utilité, nous briards sommes du 1er groupe : chiens de Berger et de Bouvier(sauf les bouviers suisses). 

Notre îlot est à droite sur la photo, entouré de barrières en bois

 

Sur la gauche du stand SCC-EUKANUBA, il y avait le "ring d'honneur" où allait se dérouler chaque jour, le Concours Général Agricole (CGA), par groupe de chiens.  Le CGA est aussi la raison d'être de ce salon qui met à l'honneur l'élevage français.

Sur ce ring, entre les jugements du CGA, se produisaient différentes manifestations canines : présentation des races de chiens présentes au village de race, démonstrations des chiens de pompier, obérythmé, etc....  


Le dimanche 1er mars sera réservé pour les finales des gagnants par groupe.

 

Le "ring d'honneur" avec le podium tant convoité, pour les gagnants.

 

Le "ring d'honneur" pris de l'autre côté. On voit le stand SCC-EUKANUBA et à droite le Village de race 

 

Oh là là, je vous entends d'ici "il n'y a pas grand monde".

C'est normal !!! Les photos ont été prises avant 9h, heure d'ouverture du salon. Car nous arrivions entre 8h et 8h30.

Parce que après, je vous assure que ce n'était pas tout à fait pareil.
Il y a même certains jours où il était très difficile d'aller se dégourdir les papattes ou d'aller sur le ring. Mam criait d'ailleurs "attention chiens méchants" comme si nous étions féroces NOUS !!!. Elle m'a expliqué après coup, que c'était pour nous faire de la place pour passer.

Bon ce n'était pas toujours gagné pour autant car là, méchant ou pas, beaucoup de gens avaient envie de nous caresser ou de nous prendre en photo ou se faire prendre en photo avec nous.
J'ai entendu Man dire  que si elle avait demandé 50 centimes par photo elle aurait fait un sacré salaire en 10 jours.

 

Bon j'arrête un peu de bavarder et je vous présente notre petit nid pour ces quelques jours au salon.

La SCC nous avait affecté nos places et quelle n'a pas été la surprise pour nous de voir l'affiche qu'avait mis la SCC pour notre race : Man m'a chucoté à l'oreille "t'as vu ma puce c'est toi en photo ! "

Et oui les copains, la SCC avait pris une photo de moi qui date de 2012.

Et bien je vais vous dire un secret, le dernier jour Man a pu récupérer cette image : c'est pas tout le monde qui peut se vanter d'avoir sa photo avec le logo de la SCC et le flashcode qui renvoie sur leur site. Lui reste à l'encadrer...
 

Notre petit nid au salon. Juste à côté des Pyrénéens (Labbrit et Patou) sont trop sympas !!!

 

Et cette année, la SCC avait fait les choses super bien pour les personnes qui venaient au Village de race, chaque midi elles avaient droit à un apéritif. Un crémant avec quelques petits trucs à grignoter ainsi qu'une assiette pleine de dés d'émmenthal.

Miam miam, c'était bon le fromage car nous y avons eu droit, Man nous en a donné un petit peu chaque jour.

 

Et notre caisse a été bien appréciée dans un rôle de table ;o). Vous remarquerez qu'ils aimaient bien...

 

 

C'est naturellement devant le portrait de la mascotte de ce salon 2015 : "Filouse", douce et jolie vache de race Flamande, que nous avons été prises en photo.

 

Merci Patricia, la moman des Pyrénéens pour cette photo

 

Et puis, le samedi 28 février c'était le Concours Général Agricole (CGA). Et là concouraient, entre autres 

En classe travail :
Gavin des Sentiers du Val Rox (briard noir) et Gelinotte de la Chaume du Bois Dieu (briarde fauve)

En classe CACS mâle de la dernière nationale d'elevage
Gao Glod Blond de la Tour Saint Genin (briard fauve)

En Classe Champion femelle à la dernière Nationale d'Elevage :
Moi, Ciana Blonde de Lady Fontaine la Belle

Et bien, seule Gélinotte est montée sur le podium, sur la troisième marche. BRAVO Gélinotte.


Gélinotte sur la troisième marche du podium en Classe Travail. Nous sommes fières de toi.

 

Et pourtant je vous assure que je me suis appliquée. J'ai pris mes plus belles allures. Grand Ma est fière de moi et de ma présentation, c'est pour moi le plus important de tout.

 

Voyez... nous nous sommes bien appliquées avec Man !!!!


 

Nous avons fait de très belles rencontres pendant cette semaine.
Des briardiers perdus de vue.
Des gens qui découvraient notre race et s'y intéressaient.
Des gens passionnément amoureux de notre race. Une dame est venue le jeudi et nous a papouillées comme personne à part Man, est revenue le dimanche pour nous voir et nous câliner encore. Elle mettait son nez dans nos cous pour sentir notre odeur : comme le fait Man. 
Deux couples, deux jours différents, qui avaient eux un briard du même élevage que nous, et franchement étonnés de voir deux Lady Fontaine la Belle, là.
Mais aussi un monsieur qui demandait s'il y avait des briards à poils ras de présents :o(( Y a jamais eu de briard à poils ras monsieur..... ou alors tondu ou en 1900. Ca ne l'a pas empêché d'insister qu'il en avait vu. Mais des fois des gens connaissent mieux notre race que Man !!
Mais surtout, nous avons rencontré, samedi 28, en vrai de vrai, la moman de Chester, Jacqueline. Elle a une place particulière dans mon coeur. Vous savez bien, je vous parle d'elle dans cet article
une histoire qui finit bien

 

Man nous a fait un petit montage de notre belle semaine.
Des photos prises à la Société Centrale Canine qui tous les jours, photographiait tous les chiens présents


 

Mais nous avons aussi, soutenu nos copains les bearded collie qui passaient ce même samedi, sont aussi des chiens de bergers. Et qui ont fait deux fois le podium sur la 3ème marche aussi.
En classe champion avec French Kiss de Chester
et en classe Lot d'affixe avec l'élevage de notre Guinness, l'élevage de Chester 

 

Bravo Virginie, tu as assuré

 


Ah, si, le dernier jour, Hermione nous a fait un tour de cochon. Le matin, en arrivant, elle s'est assise derrière la voiture et ne voulait plus avancer "Non je n'irai pas... !!! " Ce qui a fait beaucoup rire Anne-Marie Class, la juge qui présentait les races du village de race, mais aussi la responsable SCC des Secrétaires et Commissaires d'Exposition (Man est secrétaire d'exposition pour la SCC).

Man, futée comme elle est, l'a faite monter sur ma caisse et en avant... Hermione s'est laissée conduire sur son carosse sans rien dire et a passé les contrôles vétérinaires en hauteur. Mais arrivée tout près de notre îlot, elle a sauté par terre et a fini de marcher à pattes. Elle a certainement eu peur que les copains soient déjà arrivés et qu'ils se moquent d'elle !!


Bon je vous laisse. J'ai mis du temps (beaucoup de temps) pour écrire cet article. Et normalement Man devrait vous montrer des photos d'animaux qu'elle a prises au salon. J'espère qu'elle ne mettra pas autant de temps que moi pour l'écrire.

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 17:37

Un mois de janvier 2015 difficile : un attentat stupide qui a plombé le moral et surtout le mien d'autant qu'il était difficile d'en parler avec les filles poilues, elles ne comprenaient pas.

Et puis le dimanche 11 janvier, il y avait le Paris Dog Show à Vincennes justement.
Irai-je ou pas ? 

Finalement j'y suis allée et j'ai bien travaillé car remplacé au pied levé le secrétaire du juge des bearded collie.

Dans cette tristesse, nous avons reçu les filles et moi un vrai rayon de soleil qui venait d'Allemagne. Un paquet partit avant Noël mais arrivé mi-janvier, mais rien n'est perdu c'est bien là le principal.


Comme j'avais le moral bien bas, je m'étais acheté un bouquet de mimosa, mais beaucoup déçue car il n'avait pas l'odeur de celui que mes parents m'envoyaient pour ma fête le 8 février.

 

Alors le colis reçu d'Allemagne contenait d'autres paquets

 

Tout d'abord un petit mot accompagnait le tout que j'ai déballé avec trois curieuses près de moi.


J'ai commencé par un sac, certainement fait par Gaby.

Ah tiens c'est pour les filles poilues !!!

Oh comme elles sont intéressées !!!

 

 

Regardez les museaux qui trainent près de la table.

C'est que ça sent drôlement bon tout ça.

C'est rempli de trucs qui se mangent : genre petits saucissons, morceaux de viande.....

 

Regardez bien...

mais il vous manque l'odeur, vous apprécieriez encore mieux...comme les filles.

TOUT CA !!!!!

Il y a de quoi faire saliver des babines.

 

Mais attendez un peu, 
Il y a un autre paquet à ouvrir, et je ne peux résister.
Même si je ne comprends pas ce qui est écrit (d'ailleurs, je prends la traduction si vous savez) je sens bien que ce ne peut être que gentil.


Tadammmmmmmmmmmm, (roulement de tambour)

voici ce qu'il y a dedans.

Un sac : certainement fait par Gaby qui est très douée et doit savoir que j'adore les sacs

 

 

Et comme dans la publicité... mais c'est pas tout !!!

Le sac est plein.

 

 

De bonnes choses qui se mangent et se boivent

 

 

Quelle gentillesse Gaby et Thomas, sans oublier Hermes. Je vous embrasse très fort.

Mais il y en a trois qui attendent sagement de gouter leur friandises. Et je peux vous dire qu'elles se sont régalées.

La photo n'a tout de même pas été aisée à faire, car ce que j'avais dans les mains les intéressait beaucoup. Heureusement, elles sont tout de même bien obéissantes et ont pris la pose malgré tout.

 

Pour ceux qui ont bien suivi, il manque un paquet...

Je l'ai déballé, mais il attendu les vacances de février pour qu'un jeune homme le reçoive. Il s'est bien régalé lui aussi.
Lui qui n'est pas très petit déjeuner, a grignoté le père-Noël en chocolat pour ses petits déjeuners et gouters chez mamie.

 


Un grand merci Gaby et Thomas pour votre gentillesse.
Un  gros câlin sur ta "bedoune" Hermes de notre part à tous.

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 09:46

Ciana, dont je suis très fière, vous présente tous nos meilleurs voeux pour 2015
Que chaque jour pétille pour vous apporter joie, santé, prospérité

 

 

Avant Noël, au terrain canin, 

Ciana aurait pu choisir de changer de nom et s'appeler Ralph, car elle a accompagné de main de maître, le Père-Noël pendant sa visite, et je suis très fière d'elle pour cela.


La preuve en image 

 

Père Noël qui a gâté chaque personne, est passé voir tous les chiens pendant les cours.
Et à l'Ecole des chiots nous avons un petit biard noir qui était un peu intimidé devant ce personnage inhabituel. Mais regardez comme le Père-Noël a eu du succès.
C'est qu'il sait y faire le Père-Noël avec les poilus ! 
Remarquez que Ciana n'est pas très loin.

 

 

Pour démarrer l'année vous reprendrez bien un petit verre de bulles ! Ciana, Guinness et Hermione vous souhaitent que cette année vous soit très douce et je me joins à elle.

- o -   Bonne année 2015   - o -

 

.

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Divers
commenter cet article
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 18:03

Alors c'est affolant comme le temps passe vite.
Mais je vais vous aider à rajeunir par cet article, car nous allons remonter en septembre, plus exactement au 17 septembre.
Ce jour là nous avons eu pour notre grand plaisir la visite de Hugo Boss-Marley qui revenait de vacances en Bretagne.

Et il était ravi, ses maîtres aussi. Car en Bretagne il a pu aller à la plage, nager et faire des châteaux de sable. Sont sympas les bretons ! Et puis les vacances en camping car, il adore ça, et ses maîtres ne louent le camping car QUE pour Marley.

- Nager, il raffole, et j'ai pu voir des film pris par sa maîtresse : un vrai poisson dans l'eau avec son maître.

- Les châteaux de sable : oh ben ça il a creusé, creusé et creusé encore. Peut-être pensait-il aller voir les chinois, mais il a juste vu une crevette qui lui a sauté au nez et l'a fait sursauter. Heu rigolez pas... j'aurai bien voulu vous y voir vous le nez dans le sable et un truc qui vous saute au nez... vous n'auriez pas été très fier sur le coup, ben lui aussi. Mais une fois l'évènement passé, il est retourné creuser concensieusement. J'ai vu le film aussi !!

 

Et donc, en revenant pour retourner dans leur Alsace, ils ont fait un petit crochet pour nous rendre visite.

D'abord Hermione est sortie l'accueillir. Et chacun y va à renifler le sol pour récupérer les odeurs de l'autre.

Marley à gauche et Hermione de dos à droite


 

Puis le ballon a atteri dans le jardin. si si c'est possible... avec l'aide d'un pied ;o)

Si Hermione ne joue pas avec, Marley est un Platini du ballon, un fan de foot.

T'as vu Pa, un ballon... Je peux jouer avec ?

 

Mais oui fiston, prend le ballon...

 

Et maman Ciana est sortie à son tour, et comme à son habitude, il a fallu qu'elle aboie sur Marley. Certainement sa façon de dire bonjour.

Maman Ciana à gauche qui aboie et Marley qui vient la voir : mais oui maman c'est moi Marley !

 

Tout le monde se ballade dans le jardin, un peu intimidé : ben oui on ne se voit pas assez souvent. Mais super content de se voir de temps en temps alors on en profitera pour faire une petite ronde. 

Ciana (devant à gauche), Marley (devant à droite) et Hermione (au fond)

 

Guinness nous a rejoint en zébulonnant, comme à son habitude.
Un petit repas vite fait, et Marley est reparti voir ses cigognes. 

 

N'est-il pas beau ce garçon, et super bien aimé.
Ca c'est un grand bonheur pour moi et je ne remercierai jamais assez ses maîtres de prendre aussi bien soin de lui. Même si eux, me disent qu'ils me remercient de leur avoir fait confiance en leur confiant Marley.


Je vous une grosse léchouille ; Signé Marley

Peut-être vais-je recevoir des photos de quand il était à la mer. Non, non, je ne dirai pas que je les attendais pour  faire l'article ;o)) 

Je vous les montrerai quand je les aurais.

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 14:06

Ce samedi 13 septembre avait lieu à Pont-de-Veyle (Ain), la Nationale d'Elevage des briards.


C'est dans le magnifique parc à l'anglaise du Château de ce village que se tenait la manifestation très bien organisée. Un château du 17ème siècle qui héberge maintenant les Compagnons du devoir du Tour de France dont nous avons pu apercevoir certains à l'oeuvre (tailleur de pierres, maçon).

Il a fait un temps magnifique, ce qui nous a permis d'apprécier ce fabuleux décor.

 

Nationale d'Elevage 2014

Venant de fêter ses deux ans, Hermione était engagée en classe ouverte.

Depuis quelques jours nous avions cru que me suivant, moi sa mère, elle était en chasse. Mais il manquait des signes pour confirmer cela. Cependant, ce week-end, beaucoup de mâloux se sont pourtant bien approchés d'elle et l'ont bien reniflée. Alors, faut-il penser que ses premières châleurs ont été discrètes ou vont elles arriver.

Enfin, bref, cela a joué sur son caractère.

Elle a été jugée par Mme Elia ALIA, juge espagnole, qui l'a trouvée bien jolie, lui a donné le qualificatif Excellent et qui l'a gardée pour la sélection.

C'est Man qui l'a présentait.

 

Hermione aux allures, devant Mme Elia ALIA

 

Mais, Man a cherché quelqu'un pour la présenter à la sélection, afin que Hermione montre une belle expression de tête. Elle était prête à suivre Noëlle, vous savez la Moman de Eyvanah, et oui, nous avions cette année encore nos tentes l'une près de l'autre. Un petit essai avec Noëlle, avait montré que Hermione était prête à la suivre.

Le président du club a annoncé au micro que l'on jugeait les classes Champion avant la sélection, l'inverse du programme annoncé. Man qui m'avait engagée en classe Champion, me préparait quand ils ont annoncé les sélections avant les classes champion.

Et crotte de caribou, Man me remet en cage pour reprendre Hermione. Beaucoup de stress tombe à ce moment sur les épaules de Man.

Virpi, une amie finlandaise, vient proposer de présenter Hermione, sur la demande de grand-Ma-Corinne (vous savez la moman du papa de Hermione). Noëlle avait, à ce moment là, des acheteurs pour un des bébés noirs qui lui restait. Man a donc accepté que Virpi emmène Hermione. Et bien la miss n'a jamais voulu la suivre, pourtant je vous assure que Virpi est la gentillesse même.

Bref Man est partie, à fond, présenter Hermione à la Sélection.

 

Je pense que le stress qui était sur les épaules de Man à ce moment là est aussi passé sur Hermione et a tout chamboulé, plus ces chaleurs (là ou pas là).Et puis, c'est vrai que nous vivons en vase clos avec Man et Guinness.

Et voilà c'est au tour de Hermione à la Sélection.

 

Hermione à la Sélection (Photo emprunté à Asa Frideriksson, une amie de Virpi)


Grand-Ma qui faisait partie du jury, s'est retirée et n'a pas pris part au jugement, Hermione portant son nom d'élevage. Ne restait donc à juger que Mme ALIA et Mr DUPAS (les deux autres juges du trio de jugement de cette Nationale)

 

Voilà que Hermione recule par trois fois devant Mr DUPAS qui veut lui regarder la tête (elle n'a jamais aimé qu'on lui impose les mains sur la tête, encore moins là).

 

Et voilà le verdict tombe : Hermione n'est pas retenue à la sélection à cause du caractère. Mme ALIA rajoutera, "c'est pourtant une très jolie chienne".
Bon on va essayer de travailler cela avec Man, et peut-être que l'année prochaine ce sera mieux !!!!
Après tout elle est jeune ma tite Hermione, et dans la vie de tous les jours "c'est un amour de tendresse" dit Man.


 

Et puis, les Sélections terminées voici la classe Champion. 
C'est donc mon tour.
Et là je retrouve ma handleuse préférée, celle avec qui nous formons une belle équipe. Le super duo c'est nous !
J'ai nommé Anne.

Nous sommes trois en classe champion.
Sur la photo ci-dessous nous sommes classées dans l'ordre des numéro. J'ai le n°140

C'est Mme Elia ALIA qui juge la classe Champion

J'ai aperçu Grand-Ma sur le ring, chic tout va bien. Mais Grand-Ma file se cacher sous le barnum avant les tours aux allures pour ne pas me perturber.

 

Photos empruntées à Geneviève Cherubini, une éleveuse à Toulon, ville chère au coeur de Man

 

Un petit tour aux allures : c'est parti.

Allez Anne, je suis bien avec toi, on y va.

 

Une par une dans un premier temps. (Photo Geneviève Cherubini)

 

Et puis, toutes ensembles.

Allez je m'éclate car j'aime ça.
Je l'ai affirmé à Man il y a peu de temps à la maison, alors qu'elle emmenait un bébé poilu aux allures pour montrer à sa mère les enjambées qu'il fallait faire. Je suis venue me coller à elles pour courir à côté de Man.

 

(Photo Geneviève Cherubini)


STOP

Ca y est le classement est fait 

3ème : Déja-Vu Duna aux Pattes Velues
2ème : Ciana Blonde de Lady Fontaine la Belle (moi)
1ère : Europa du Val de Méouge (élevage de Geneviève Cherubini qui doit être bien heureuse)

 

Félicitations à la gagnante.
Admirez le beau sourire de Anne, elle est toujours comme ça.

 

 

Bon Man, m'avait inscrite cette année en classe Champion pour essayer de rattraper son erreur de l'année passée (vous savez mon gros pipi sur le ring) Et bien, c'est raté !

Cette Nationale n'était pas la nôtre. 

On essaiera de  faire mieux la prochaine fois. Même si 2ème n'est pa
s si mal.
Et l'Excellent de Hermione confirme sa cotation 3 : c'est top quand même.


Et puis, nous avons vu les copains-copines : c'était super sympa. Nous avons passé deux belles journées et nous avons pu nous ballader dans le magnifique parc, au bord de la Veyle
J'ai même bien apprécié le pont à trois branches : j'ai aimé me ballader dessus. 

 

 

Hermione, elle aurait bien été faire un plongeon dans la Veyle, mais Man veillait au grain.

 

Et puis, nous sommes heureuses car les deux bébés noirs de Noëlle ont trouvé chacun une famille, dans le week-end. Noëlle était un peu triste tout de même, mais elle a récupéré une jolie Zaphira noire qui s'amuse comme si c'était sa mère avec Eyvanah : elles vont bien s'entendre ces deux là, ça doit consoler Eyvanah et Noëlle. 
 

 


Voici quelques petits bonheurs de notre vie. 
Nous sommes rentrées le dimanche soir, fatiguées mais bien heureuses tout de même.
Et puis, cela a changé les idées de Man, car pour elle ce 13 septembre elle aurait du, si la vie n'en avait pas décidé autrement, fêter 45 ans de mariage. Donc, vous voyez, c'était bien qu'elle soit entourée et surtout très occupée ce jour là.

 

 

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 09:41

 

Oh quel bonheur,

Après leur avoir envoyé ma petite carte par internet, deux m'ont répondu en m'envoyant des photos.

D'abord mon petit allemand, Hermes, et oui il vit toujours en Allemagne.
Nous devions nous voir à l'occasion de leurs vacances en France, mais le crochet était un peu trop grand. Ce sera partie remise, je l'espère bien.

 

 

2 ans-des nouvelles de mes bébés

Ce qui m'a frappé sur cette photo c'est la façon de se coucher de Hermes, comme tonton Sethi
Regardez, vous ne trouvez pas. Cette même façon déguingandé !!

 

2 ans-des nouvelles de mes bébés

Et puis, ce matin, j'ai reçu des photos de Hugo Boss dit Marley.
Mon petit alsacien qui s'éclate au ballon !

 

2 ans-des nouvelles de mes bébés

Et regardez cette jolie tête de Marley
Un gros coeur plein d'amour !!

 

2 ans-des nouvelles de mes bébés

Et comme cela fait mon bonheur de la journée, et que j'ai reçu plusieurs photos, je vous en remets une autre de Marley 

2 ans-des nouvelles de mes bébés

Vous êtes très beaux mes garçons et je vous aime.

Quel bonheur pour moi de vous savoir heureux et que vous rendez vos maîtres heureux.

 

 

-:-

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article