Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 16:16

Alors, vous vous souvenez, Ciana et Hermione étaient à leur poste au salon de l'agriculture, et jeudi matin à 9h, heure de l'ouverture du salon, je les ai laissées dans leur petit nid, mais sous bonne garde quand même. Avec Patricia, la moman des Pyrénéens, nous avons été faire un tour au Hall 1, là où se trouvaient les veaux, vaches, cochons..... et pendant ce temps son mari et son gendre gardaient tout notre petit monde poilu.
Parce que, oui c'est bien quand même de pouvoir faire un tour dans les autres hall de ce salon, même si c'est à grande vitesse.

 

Et au détour des allées, nous avons rencontré

 

La blonde d'Aquitaine

Star des races bovines du sud-ouest, elle est aujourd'hui présente sur tout le territoire français.
Reconnaissable à sa robe blonde allant du froment au blanc clair selon les individus, l'âge et la saison. Ses muqueuses sont roses. Ses cornes blanches à l'extrémité foncée portées en roue basse ou en lyre.
Vache de grande taille et lourde (1,55 m pour la vache et plus de 1100 Kg), elle se caractérise par sa longévité (15 ans n'est pas rare). C'est une mère attentionnée : tout son lait est pour son veau et sa docilité en facilite l'élevage. Sa vitesse de croissante élevée en fait une des meilleures races à viande tendre et peu grasse.
Elle est issue de la fusion de trois rameaux bovins : Garonnaise, Blonde du Quercy, Blonde des Pyrénées.

Pour en savoir plus clic ici

La Blonde d'Aquitaine

 

 

La Montbéliarde

Reconnaissable avec sa robe pie rouge aux taches bien délimitées, à sa tête blanche et ses oreilles rouges. Ses cornes sont courtes et en croissant. Ses muqueuses sont claires.
Vache de grande taille : 1,46 m au garrot pour 700Kg pour les femelles. Sélectionnée depuis le XIXème siècle pour ses qualités laitières. Elle donne en période de lactation (qui s'étale sur 289 à 353 jours) 7710 Kg de lait riche en matière grasse. Ce lait servira à la fabrication des formages AOC : comté, reblochon, morbier, Mont d'Or….
C'est la troisième vache laitière derrière la Holstein et la Normande.
Vache aussi appréciée pour ses qualités d'élevage : fertilité, longévité, résistance aux maladies.
Sa viande, savoureuse et peu grasse en fait aussi une bonne race à boucherie.

Laissez- vous conter la vache montbéliarde clic ici

 

La Montbéliarde

 

 

La limousine

Elle n'est ni la plus grande ni la plus lourde des vaches. Réputée dans le monde entier, elle porte une robe froment vif, pas trop foncé, un peu plus clair sous le ventre, la face postérieure des cuisses et l'arrière train. Absence de toute tâche, muqueuses roses. Tête courte, mufle et front larges, auréoles plus claires autour des yeux et du mufle. C'est une excellente mère prête à charger pour défendre son petit. Réputée pour sa rusticité, c'est avant tout une race élevée pour la production de viande au grain particulièrement fin et très tendre, légèrement persillée, avec une proportion intéressante de "morceaux nobles" à griller. La viande limousine a été la première en France à être distinguée par un label rouge. C'est la viande préférée des français.

La limousine fruit du travail de l'homme avec la terre Clic ici pour en savoir plus

 

Taureau de la Limousine

 

 

La parthenaise

Race de taille moyenne, originaire de la région de Parthenay dans les Deux-Sèvres. Elle se caractérise par sa robe fauve-froment unie et des muqueuses noires. C'est une race ancienne à tout faire : elle était réputée pour son lait bien adapté à la production de beurre, et ses bœufs de trait. Aujourd'hui, elle est surtout utilisée comme vache allaitante et n'est plus traite.
Elle est très rustique et peut passer les trois quart de l'année dehors. Elle est appréciée pour la qualité gustative de sa viande tendre grâce à des fibres musculaires très fines et juteuse par son persillé.

La Parthenaise une production de viande de haut de gamme Clic ici pour en savoir plus

 

La Parthenaise

 

 

La Normande

Elle fait partie intégrante du paysage Normand. C'est une vache de  grande taille (environ 1,42 m au garrot pour 800Kg pour les vaches), extrêmement rustique. Sa robe possède trois couleurs : blanc (caille), marron (blond) et presque noire (bringé) mais en générale blanche avec plus ou moins de tâches brunes, le ventre et la tête sont toujours blancs. La tête est blanche avec le tour des yeux et du mufle coloré. 

C'est une race mixte qui produit une viande de qualité appréciée pour sa saveur et son persillé, et dont le lait est particulièrement adapté à la transformation fromagère et à la production de beurre. Elle est également dotée d'une bonne longévité et d'une grande docilité.
D'une bonne rusticité, elle a su également s'adapté aux conditions d'altitude et aux pentes abruptes de la Colombie et de l'Equateur.

Site officiel race Normande   Clic ici

 

Normande à robe caille

 

Normande à robe bringée

 

 

 

La Villard de Lans

Cette race bovine a faible effectif originaire des quatre communes de la montagne de Lans dans le Vercors, porte une robe froment unie exempte de poils blancs ou noirs. Longtemps utilisée pour les travaux agricoles, le lait et la viande, la seconde guerre mondiale avec les répressions allemandes face aux maquisards du Vercors, et la mécanisation agricole entrainent son déclin.
Depuis la fin des années 1970, on assiste à une sauvegarde de la race et le cheptel augmente petit à petit. Il compte actuellement 190 femelles au total dans 23 troupeaux, 58 vaches au contrôle laitier en 2014.
Race laitière de type mixte, de grand format, elle produit un lait de qualité riche en matière grasse pour la transformation à la ferme.
Elle possède de bonne aptitude à l'allaitement de veaux blancs ou rosés. Elle se caractérise avant tout par sa bonne rusticité.

7 villardes au salon de l'Agriculture Clic ici pour en savoir plus 

 

La Villard de Lans


 

 

La Tarentaise

Vache de taillemoyenne, également appelée Tarine, elle se reconnait à sa robe fauve uniforme.
Montagnarde des environs d'Albertville, elle doit néanmoins ses origines à des bovins bruns indo-asiatiques. Depuis 1863, elle s'est rapidement développée en Savoie puis sur l'ensemble des Alpes.
Grande montagnarde adaptée aux variations de température et aux terrains accidentés, elle est élevée pour ses excellentes qualités fromagères grâce à son lait riche qui produit de nombreux fromages d'Appellation d'Origine Contrôlée (AOC) : Tomme, Emmental de Savoie, Beaufort….
De juin à novembre les bovins pâturent en alpages (1500 m - 2500 m), la traite se fait alors à l'extérieur.

Tarentaise : Race laitière rustique Clic ici pour en savoir plus

 


La tarentaise

 

 

L'Abondance

Vache de taille moyenne (1,30 m au garrot et 600 Kg environ pour les femelles), sa robe uniformément pie acajou et son ventre, les extrémités de ses pattes et sa queue sont généralement blancs. Sa tête est aussi blanche avec un épais chignon blanc et cornes claires, assez longues. Issue de bovins ramenés par les Burgondes au Vème siècle.
C'est la quatrième race laitière française, surtout présente en Savoie et Haute-Savoie mais on la trouve dans 13 département.
Elle commence aussi a être utilisée dans certains pays montagneux aux conditions climatiques difficiles Vietnam, Iran ou Yémen.
Très appréciées pour ses qualités d'élevage : rusticité, aptitude à la marche, résistances aux différences de température, longévité, facilité de vêlage.
Elle donne naissance aux fromages AOC Abondance et Reblochon.

L'abondance, une race laitière rustique  Clic ici pour en savoir plus 

 

L'abondance

 

 

 

 

La Bretonne à Pie Noir

Une jolie petite vache bien sympathique
Comme son nom l'indique sa robe est pie noir c'est-à-dire tachetée noire et blanche. Ses muqueuses sont noires. Ses cornes de couleur blanche avec des pointes sombres, sont de longueur moyenne, en lyre ou en croissant sur une tête fine avec une encolure mince.
Une des plus petites races bovines (1,17 m au garrot pour 350 à 450 Kg)
C'est une race à double aptitude, viande et lait avec une prédominance pour la production laitière qui est importante pour la taille de l'animal (environ 3600 Kg de lait riche en matière grasse et protéines, par lactation).
Elle est rustique et bien adaptée au sol granitique, et fait vraiment partie du décor de la Bretagne.
Elle est aussi appréciée pour son vêlage facile.

Site officiel de l'union Bretonne Pie Noir Clic ici

 

La bretonne à pie noir

 

 

 

La Rouge des Prés

Appelée anciennement la Maine-Anjou elle est issue d'un croisement fait fin XIXè siècle, d'une race locale, la Mancelle (race rustique et laitière), avec des taureaux britanniques de race Durham (race précoce et bouchère).
Sa robe est pie rouge foncé, avec souvent une tache blanche sur le front en forme de cœur et les pattes blanches. Ses muqueuses sont claires.
C'est une vache allaitante de grand format (autour de 1,40 m au garrot pour 800 à 900 Kg pour la femelle). Sa bonne production laitière permet de produire des veaux lours au sevrage.
Disposant d'une carcasse lourde, elle a un rendement en viande plus faible que les autres races, qui s'apparente à la race Charolaise. Mais sa viande colorée et persillée avec une saveur typique est appréciée des consommateurs.
C'est une race rustique à grande disposition maternelle, à grande vitesse de croissance et d'une grande précocité, elle a souvent des naissances gémellaires (6%).
Sa grande docilité fait son attrait pour les élevages en plein air ou en stabulation. Mais son poids fait qu'elle se déplace plus difficilement.

Nées de la volonté des hommes de sciences  Clic clic

 

Une rouge des prés avec sa tâche en forme de coeur sur le front

 

Le taureau le plus lourd de ce salon 2015 est justement un Rouge des Prés, il se nomme FETARD et pèse rien que 1890 Kg. Oh là là je ne souhaite pas qu'il me marche sur un pied !!!



FETARD de race Rouge des Prés
Elu le taureau le plus lourd du salon 2015 

 


 

La Blanc-Bleu

Originaire du Hainaut, c'est une race massive destinée à la production de viande mais on utilise aussi les mâles en croisement avec des vaches laitières pour la production de veaux de boucherie.
Sa robe est généralement blanche avec des tâches bleues (pie bleu) ou noires (pie noir).
C'est un bovin de grande taille : la vache mesure 1,35 m au garrot pour 800 Kg. Elle porte de larges cornes en croissant.
L'absence de gras rend les muscles saillants sous la peau.
C'est une race docile qui s'adapte à tous les types d'élevage dans le Nord de la France et en Belgique.
La sélection s'est faite sur le gène culard qui provoque une hypertrophie musculaire de l'arrière-train. Mais la morphologie des cuisses gêne pour le vêlage et on doit souvent avoir recours à une césarienne.
Certains pays nordiques en ont interdit son importation et son croisement avec d'autres races.
Sa viande souvent jugée fade, voire médiocre par de nombreux critiques, a démontré la supériorité des rôtis en tendreté.

Pour en savoir plus clic clic

 

Une ligne de Blanc Bleu, pas de quoi se shooter quand même.

 

Hypertrophie de l'arrière train d'une Blanc Bleu - mais pas poil de graisse !
Vous comprenez pourquoi la césarienne !!!

 

 

 

La Rouge Flamande
Cette race figure parmi les plus anciennes de France. Elle est venue du Nord de l'Europe par L'Allemagne et la Belgique et vit principalement dans le Nord-Picardie. Sont cheptel qui était un des plus important de France a subi des pertes très importantes pendant la seconde guerre mondiale tant du fait des bombardements que des réquisitions.
Sa robe est rouge acajou uniforme. Les mâles sont plus foncés, presque noirs. Des tâches blanches limitées sont tolérées. Les cornes sont claires à pointes noires.
C'est un bovin de grand format (environ 1,37m au garrot pour 700Kg pour les vaches)
C'est une race hautement laitière. La production moyenne est d'environ 6600Kg par lactation. Sont lait très riche en matières grasses et en protéines sert à la fabrication de fromages locaux : maroilles, mimolettes…
Elle est aussi appréciée pour sa longévité et la qualité de sa viande.
Vache sacrée clic clic


Une Rouge Flamande ou Rouge du Nord

 

L'affiche de ce Salon 2015 avec la belle FILOUSE,

FILOUSE vous parle, et vous verrez aussi FETARD dans cette vidéo

 

Mais dans ce hall 1,
il y avait aussi des chèvres ....

 

 

Une biquette bien gourmande

 

Celle-ci, avec ses grands poils,
se prendrait bien pour une bearded collie,
vous ne trouvez pas ?



Mais aussi des moutons...

 

 

 

Mais non, ce ne sont pas des têtes brulées

 

 

Et ce petit n'était vraiment pas très vieux.

 

 

Celui-ci, un peu plus grand,  vous dit bonjour !!!

 

 

J'ai beaucoup aimé les yeux étonnés de ce petit veau.
J'avais presque envie de lui faire un bisou sur son museau


 

 

Un élevage bien particulier...
Je ne sais dans quelle race le situer, mais vous allez peut-être trouver vous ?
En tout cas, j'ai beaucoup apprécié l'humour.

 

 

 

Les filles avaient été faire un tour le lundi dans ce hall 1. 
Elles auraient du aller avec les chiens de berger sur le ring principal, mais râté ce n'était pas le bon jour. Pas grave, elles ont ainsi aperçu des moutons, des vaches....
Et le tour sur ce fameux ring a eu lieu le samedi 28, et là elles ont laissé la place à GAO de la Tour Saint Genin, Ciana devant concourir, nous avons eu peur de ne pas être revenues à temps.

 

Voici un petit aperçu de ce hall 1, il vous manque quand même une chose : les odeurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacotte - dans Divers
commenter cet article

commentaires

nenettagnes 09/04/2015 17:25

Super intéressant ton reportage, c'est ton futur troupeau (lol) et tes bêtes à poil elles vont bien et toi pareil j'espère, bisous et au prochain reportage,
Agnès

Dame Jacotte 09/04/2015 20:59

Un peu gros peut-être pour mon jardin. En plus j'aurai trop de mal à les envoyer à l'abattoir :o(
Les filles vont bien et moi avec. Le printemps revient ça aide à retrouver un peu le moral.
Bisousssssss

joele 09/04/2015 11:10

Merrci pour ce superbe article !
Amicales bises+++

Dame Jacotte 09/04/2015 11:55

Gros bisous