Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 18:29

Ca y est tout le monde est identifié et primo-vacciné.

Ca ouvre la porte aux ballades et aux découvertes extérieures.

 

Lundi 22 au matin, tout ce petit monde est allé chez le docteur des animaux.

Mine de rien pour faire les examens de santé, les vaccins et les puçages ça été relativement rapide, mais autant de temps pour faire les papiers qui vont avec. Ca nous a pris toute la matinée bien remplie.

 

En premier les garçons, les filles attendront dans le coffre de la voiture.

 

Il faut bien commencer par un, c'est le hasard qui a désigné

 

HÉBUS BLOND de Lady Fontaine la Belle

 

Dans la main du vétérinaire, à gauche, vous voyez la seringue où se trouve la puce d'identification qui va être posée comme à ses frères sous la jugulaire gauche.

 

 

Et puis c'est au tour de

HUGO BOSS BLOND de Lady Fontaine la Belle

  

Admirez le flegme s'il vous plait, bien campé sur ses pattes.

 

 

et puis au tour de

 

HERMÈS BLOND de Lady Fontaine la Belle

 

Non, non, il ne dort pas !

Vous savez vous pourquoi des fois sur les photos on ferme les yeux ?

 

 

Et enfin,

HIPPY BLOND de Lady Fontaine la Belle

 

Qui c'était retourné les oreilles pour se faire un look d'enfer. Peut-être prépare t'il Halloween ? 

J'adore !

 

 Mais qui est resté stoïke quand le docteur lui a mis la puce.

 

 

 Et toc,

c'est quoi ce truc ? ... même pas mal.

 

 

Maintenant, c'est au tour des filles

 

HABIBA BLONDE de Lady Fontaine la Belle

 

Elle va le week-end prochain, aller vivre au Danemark en Hollande.

 

 

Et puis

 

HEAVEN BLONDE de Lady Fontaine la Belle

 

 

Stoïke aussi,

 

 

Puis

HERA BLONDE de LAdy Fontaine la Belle 

 

Même pas étonnée que le docteur lui appuie sur le ventre pourl'ausculter.

 

 

 

et

HAPPY BLONDE de Lady Fontaine la Belle

 

 Mais non, elle ne s'entraine pas pour la marathon.

 

 

et enfin, la mienne la petite (enfin, pas si petite)

 

HERMIONE BLONDE de Lady Fontaine la Belle

 

ma fifille à moi.

 

 

 

 

Voilà pour ce soir,

La suite demain, si vous le voulez bien.

 

coeurbat.gif

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 08:14

Des nouvelles ?

Il parait que vous les attendez. Si, si, je vous assure, j'ai reçu des messages.

 

Je suis juste un peu débordée, mais je m'y attendais. Et la priorité, devinez : ce sont les bébés poilus bien entendu. Alors le reste attend un peu et s'entasse.

 

Les futurs "parents" sont dans les starting blocs, ils sont impatients de voir leur loulou.

 

Il y a les chanceux parents de Heaven qui viennent tous les week-end mais aussi de Hippy. Et je peux vous dire qu'ils se régalent.

 

Dimanche dernier c'était super, j'avais de l'aide pour les vermifuges. Finalement c'est drôlement bien qu'ils viennent souvent.

 

 

 

Et pour les loulous, ils m'aident aussi vous vous en doutez bien.

 

Ils m'aident par exemple quand je veux passer la serpillère.

J'ai investi dans des serpillères sur balai, c'est plus facile à utiliser par dessus le parc quand je veux faire cela vite fait. Et bien ils se jettent dessus et m'en ouvre le balai et décroche la serpillère ... et après ...

 

Ben voilà comment ils s'y prennent pour passer la serpillère à leur tour. 

 

 

 

Vous allez encore dire que je ne suis jamais contente. Mais je ne suis pas toujours pas convaincue de leur efficacité.

 

Pauvre serpillère, mais rassurez vous j'ai quand même volé à son secours, sinon, je n'aurai plus eu que des miettes plus guère utilisables.

 

 

Et maintenant, quand j'ouvre la porte du parc, il me faut faire très vite, mais très très vite pour la refermer. Sinon, il y en a qui vont très vite passer par dessus le rebord en bas de la porte. Un coup je te passe les pattes de devant et hop le p'tit cul suit de suite et à nous la liberté.

 

A ce jeu là, Hermès est toujours en tête. Un sacré filou qui n'a peur de rien mais ne se laisse pas faire : certainement parce quand il était petit il devait se faire virer des tétines par les plus gros. Il se rattrape maintenant qu'il fait presque leur poids : 4,4 Kg et la plus grosse fait 5,1 Kg.

 

Et une fois dehors, ils partent à la découverte du garage.

Et dans le garage, il y a le panier de maman qu'ils adorent car il y a une couverture à machouiller et un jouet qui traine. Jouet déjà déplacé lors d'une sortie précédente car ce jouet est à Guinness.

 

Là c'est Hébus que l'on voit devant.

Au fond, je ne sais plus. Car si je ne les prends pas dans les bras j'ai du mal à les différentier.

 

 

Il y a aussi le panier de Guinness qui est juste à côté et là ils y font le ménage.

Et quand on fait le ménage, on secoue les coussins, n'est-ce pas !

 

 

 

Pour les éveiller, je leur mets la radio, ça vous le saviez je crois.

Mais je leur mets aussi de temps des bruitages (loup qui hurle, train, tir, bébé qui pleure, sonnerie ...) et jusqu'à maintenant leur mettais le lecteur en hauteur à la place de la radio.

Mais l'autre jour, j'ai changé la place, je l'ai posé au sol près du parc.

Dommage que je n'avais pas mon appareil sous la main et bien dommage. Car ils s'étaient tous assis par terre à regarder l'endroit d'où venait les bruitages. Ils étaient comme à l'école bien studieux.

 

Bon, depuis j'ai eu mon appareil et je vous ai pris cela

 

 

 

 

Vous remarquerez qu'il y a certains sons qu'ils n'aiment beaucoup, mais ils vont apprendre.

 

Allez, ils sont réveillés, je les entends. Je vous laisse, mais vous avez un peu de lecture.

 

A bientôt.

 

 16-2-102_1_.gif

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 08:07
Il ne faisait vraiment pas beau hier, lundi, mais les zouzounets s'en moquent bien car ils s'éclatent quand même.
Une balle parlante, une automobile et quelques bouteilles font l'affaire. Et comme j'ai vu que les vidéos vous plaisaient alors

 

 

 

 
 
Par contre dimanche, le temps était avec nous et c'est le jour que j'ai choisi pour décider qui restera à la maison des bébés.
 
Et nous étions nombreux pour faire le choix, car mon réunionnais venant nous faire visite, il y avait quelques amis qui s'étaient déplacés pour lui faire un petit coucou.
 
 
 
 
Et puis, une dame, Catherine, qui attend depuis plus an un bébé briard, était venu choisir le petit Hippy. Nous avons donc lâché les mâles en premier.
 
Et comme nous avions du mal à les garder regroupés nous avons demande de l'aide à la maman, mais ce n'était pas plus facile pour décider.
 
 
 
Mais comme rien de nous résiste, nous y sommes arrivés et je vous présente, le premier choisi
 Monsieur Hippy Blond de Lady Fontaine la Belle.
 
Et je peux vous dire que c'est que du bonheur pour moi, car je vois tellement de tendresse entre eux deux, sans parler du fiston de Catherine qui avait déjà eu un gros coup de coeur pour celui-ci la semaine passée.
Et puis il ne sera pas très loin, je le reverrai.
Et puis la petite famille a déjà eu un briard qui se nommait Ouragan.
Et puis, je ne suis pas devin, mais quand le courant passe je le sens
Et là je suis très heureuse.
 
 Quel doux baiser d'amour que fait Hippy à sa future maitresse, regardez on voit la petite langue sous le menton.
 
 L'est-y pas mignon ?
 
 
 
Et après, nous avons choisi
- moi, ma petite Hermione Blonde de Lady Fontaine la Belle 
- les amis de Flo, leur petite Heaven Blonde de Lady Fontaine la Belle
 
 
 
Que je vous présente ici, Heaven est à gauche et Hermione à droite.
Heaven est le gros c.l que l'on voit monter sur la voiture dans l'article précédent
 
 
 
 
Les autres filles n'étant pas choisies ou n'ayant pas de nom, je ne peux pas encore vous les présenter, mais ça va venir.
 
 
Par contre un garçon va s'en aller en Allemagne, près de Cologne, chez des gens qui viennent de perdre leur briard de 11 ans Sammy, et qui sont déjà très impatients.
voici
Hermès Blond de Lady Fontaine la Belle
 
 
 
Voilà les présentations pour aujourd'hui.
 
 
Il n'y a plus que ce p'tit père qui cherche une famille.
Il est aussi très adorable.
  
et celui-ci, adorable aussi
 
Allez, je vous lâche un peu les fauves : les 4 gars, Heaven et Hermione
 

 

 

 

byeb11.gif

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 09:27

Tiens donc, pourquoi Zouzounet ? C'est Sylvie, une copine brodeuse qui les appellent ainsi et elle est super fan des bébés de Ciana qu'elle adore.

 

 

 

Mais vous savez, ils sont très occupés ces p'tits-loups.
- D'abord, il faut dormir et dormir et encore dormir,
- et puis il y a les visiteurs qui viennent les voir et les photographier et quelquefois, j'ai les photos

- et il y a les jeux, dedans ou dehors selon le temps

 

 

Allez, déjà un zouzounet vous accueille : sont bien élevés !

 

 

Ca s'est le coin des pendouilles : canettes suspendues pour les habituer à ce que des trucs les touchent, en plus ça fait du bruit et c'est mouvant. On change de temps en temps les suspensions : faut pas s'habituer !

Il y a aussi, les bouteilles en plastique qui trainent sur le sol : sa roule et fait un autre bruit que les canettes.

 

 

 

 

 - et aussi, les calins et les papouillages, de moi en premier, car j'en fais à longueur de journée, et des visiteurs aussi surtout quand ils sont petits.

 

 

 

Quelquefois, on ne sait vraiment pas qui est le plus heureux !

 

 

 

 

 

En tout cas, ils sont bien confiants !

 

 

 

Ils ont eu aussi LEUR salon de l'automobile.

 

Une jolie voiture qu'utilisait Adam quand il était petit et qui est descendue du grenier spécialement pour les zouzounets.

 

 

Ca vous dit, on les suit ?

 

 

Eh regarde ce modèle, l'est drôlement beau en rouge et vert comme ça.

C'est quoi ce truc bleu ? Ah quand on tourne ça fait du bruit. J'ai tout compris : c'est le démarreur, moi je te dis quand je serai grand je serai mécanicien.

  

 

 

 Eh, vise un peu ce changement de vitesse jaune c'est le top ...  On le verra bien, la nuit.

  

 

 

 

Attends un peu, je vais l'essayer.

Allez hop, je monte dessus : oh bon sang que c'est haut ou mes fesses sont lourdes !

 

 

 

 Ca y est, j'y suis. Mais pousse pas, tu vas me faire tomber.

 

 

 

Drôlement silencieuse cette voiture : c'est ça les voitures électriques et en plus ça ne pollue pas. 

Et puis l'avantage d'une petite voiture, c'est qu'on peut se garer partout.

Bon allez, on passe la première et c'est parti.

 

 

 

 

Eh, t'as vu le coffre ?

On dirait un coffre de mini Cooper : tu mets ta sacoche et t'as plus de place.
Bon c'est pas bien grave, c'est pas nous qui chargeons des sacs de croquettes, donc juste la place pour le doudou et c'est bien, on voyagera léger comme ça.

 

 

 

Finalement, on pourrait certainement y tenir à deux. Bien serrés j'en conviens, mais ça pourra le faire, par contre y a qu'un qui tient le volant, sinon là ça ne le fera pas.

 

 

 Trop cool cette bagnole !!! .... merci Adam.

 

 

 

Ca vous dit de voir tout ça en vidéo ?

 

  

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 14:54
Tout d'abord, je veux vous dire que tout le monde va bien. Ils sont très sages, mangent bien et dorment encore pas mal.

 

Mais il va être temps de remplacer la maman poilue, car ça va faire mal ....

les dents arrivent !

 

  

  

  

D'ailleurs, maman a une nouvelle façon de donner la tétée.

Peut-être un peu plus expéditive, mais ça lui permet aussi de finir la gamelle des p'tits-loups pendant ce temps là, car nous sommes passés à la bouillie de croquettes pulvérisées et de lait pour ces charmants bébés.



 

 

 

Et là, c'était presque la dernière tétée dans la cuisine. Car ils ont déménagés ce dimanche.

 

Les meilleurs amis de Flo, sont venus, comme tous les week-ends depuis fin août, voir les bébés. Mais ce dimanche, ils ont monté avec Flo deux enclos pour les p'tits-loups.

Un à l'extérieur, sous l'abri, pour dans la journée profiter un peu du beau temps.

 

Et regardez l'inspectrice en chef qui fait son tour d'inspection, j'ai nommé la tata Guinness. coeurbat.gifcoeurbat.gifcoeurbat.gif

J'ai bien dit tata, car vous la verriez avec les bébés.

- elle rentrait déjà dans la cuisine, inspecter ces petites choses qui dormaient,

- elle les poussent du nez pour jouer quand ils sont dans nos bras,

- et maintenant, fait le tour des enclos et passe ses pattes sous les barres, pour jouer avec.

  

 

 

D'ailleurs, comme il faisait beau et chaud ce dimanche, tout ce petit monde a étrenné la place. Et certains en ont profité pour poupouiller celle qui deviendra peut-être leur petite Heaven. 

  

 

 

Il me faut d'abord choisir la mienne. Mais ils rêvent déjà à demain.

  

 

 

Dommage qu'aujourd'hui, il y ait ce vent, car ils n'ont pu en profiter : une vraie tempête qui a cassé plein de bout de branches des arbres, j'en ai plein le jardin.

 

 

Enfin, dans le garage, ils ne sont pas trop mal quand même.

 

Testé par les mêmes rêveurs, qui étant couché se font lécher les oreilles ... et ça chatouille parait-il !

 

Et moi, grace à eux, je suis bien heureuse de retrouver une maison plus accueillante, surtout la cuisine. Je ne pouvais plus rien y faire, dès que je rentrais il fallait que je veille à ne pas marcher sur un pipi, une crotte ou un bébé.

Dangeureux comme vie, vous ne trouvez pas ?

 

Et sans parler, de la bouillie : ils en mettent partout car plongent les pattes dedans la gamelle.

Ah, je vois que cela vous fait rire : sans coeur!

Remarquez, moi aussi.

sauf quand je dois laver le sol car :  y en a partout et ça colle. Et aujourd'hui, sont venus les voir les futurs parents de la petite Héra, pas encore choisie. Mais ce sera leur troisième briarde.  

 

Allez, je vous laisse, je vais les voir. Il me semble entendre un peu de bruit.

 

 

  chien

chienchienchienchienchienchienchienchien 





Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 17:58

Ils grandissent, ils grandissent.

 

Depuis hier lundi, ils ont droit à la radio dans la cuisine où ils se trouvent encore.

Comme ils dormaient, la première fois, cela les a réveillés,

- certains se sont assis en regardant partout,

- d'autres se sont mis à japper

... preuve qu'ils entendent bien.

Mais après ce moment d'étonnement, ils sont retournés sagement dans leur sommeil.

 

Et puis aujourd'hui est un grand jour.

Ils ont eu leur première gamelle : gamelle de lait pour chiot. C'est juste pour soulager un peu la maman qui n'est pas très épaisse, mais elle peut encore les nourrir sans problème.

 

Et là, je peux vous dire qu'il y en avait partout : sur le carrelage, sur les pattes, sur les dos et même sur moi, un coup de chance il n'y en avait pas sur les meubles.

 

Vu du dessus

 

Et quand j'ai fait rentrer la maman pour finir avec la tétée, elle n'a rien perdu de ce qui était sur le sol qu'elle a lavé bien consciencieusement.

 

 

 

Et maintenant, ils sortent de plus en plus souvent de la caisse.

Ce matin je les ai tous retrouvés avec leur maman hors de la caisse.

Cet après-midi, j'avais été à la pharmacie et en revenant, les voilà bien installés au chaud sur une couverture Vetbed posée en prévision sur le carrelage de la cuisine au bout de leur caisse.

 

 

Et pourtant dans leur caisse, ils aiment aussi leur couverture Vedbed, bien chaude. Ils ont même compris qu'il ne fallait pas faire pipi dessus et vont bien faire leur besoin sur leurs changes. Pourvu que ça dure.

 

 

 

Maman, a envie de changer de position pour la tétée et quelquefois c'est ainsi qu'elle leur donne à manger, mais ne vous inquiétez pas ils ont tous une tétine.

 

 

 

 

 

 

Allez, pour finir, voici quelques positions pour dormir prises avant hier. Je passe beaucoup de temps à les regarder, mais que voulez-vous, j'en profite. C'est comme les enfants ça grandit trop vite. 

 

 

 et puis aussi

 

 

 

  

 

 Allez, révez bien ce soir.bonnenuit.gif

 

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 17:23

Mais non, 4 gars et 5 filles sur la portée. Vous vous rappelez ?

 

Avec l'aide de mon amie Monique, nous avons pris en photo les gars et les filles.

Pas toujours facile de faire les photos, ils bougent beaucoup.

 

Je vous présente les filles en premier.

 

 

Les filles encore, mais de face.

 

 

 

Et puis voici les garçons

 

 

 

un peu plus de face

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ils sortent de plus en plus de leur caisse,

Depuis samedi, ils commencent même à japer. Il y en a un qui m'étonne beaucoup, il semble miauler, il a du être chat dans une vie antérieure ;o)

 

Ils n'ont pas tous trouvé une famille encore, si vous souhaitez en adopter un ou une, n'hésitez pas à m'écrire par le "contact" tout en bas de ce blog.

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 09:20

Pour voir le monde, il faut avoir les yeux ouverts et bien mes petits-loups commencent à voir le monde.

 

Vendredi matin, au réveil ils avaient ouvert leurs petits yeux.

 

 

Et puis, ils ne rampent plus.

Ils s'appuient sur leur patounes pour marcher et traverser leur domaine MAIS la tête est encore bien lourde et le derrière aussi et bizarrement ils ne vont pas dans le même sens si bien que pour l'équilibre on repassera encore un peu.

 

 

Et, je dois bien vous l'avouer, leur principal travail est : DORMIR et là vous avez le choix sur les positions. Dessus la mélée ou dessous, celà dépend du personnage et du moment.

Et vous avez aussi la position bien être qui ressemble un peu à ça ...

 

 

 

 

ou à ça

 

 

 

Cela me permet de les observer, je ne m'en lasse pas.  

Une amie est venue, l'autre jour et me dit "mais ils ont 6 doigts ?"

 

Et oui ! Aux pattes arrières les briards doivent avoir des doubles ergots, c'est IMPERATIF, cela fait parti du standard du briard et le manquement est un motif de non confirmation.

Là, si vous comptez effectivement vous n'en compterez que 5 , mais le sixième est posé sur le drap et donc caché. et les doubles ergots sont vraiment top car bien bas.

 

 

Allez, ils vous serrent la patte en attendant de vous léchouiller.

A bientôt

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 16:19

Et nous y voilà !!  ilssontnes.gif

 

Mais avant, je vais revenir un peu sur ces deux mois passés.

 

15 jours après le mariage de Ciana et Jag,

- la miss a changé de caractère. Elle remettait Guinness en place : fallait juste que l'asticot se tienne tranquille : chose difficile pour la tiote pleine de vie,

- ses tétines se sont décollées et commencent à devenir importantes : je les tenais dans la main et elles prenaient de la place.

Bref tous les symptômes d'une gestation.

 

Mais voilà je ne voyais guère grossir le bedon de la miss, à part peut-être un éclatement au niveau du thorax, mais elle restait très fine des reins.

 

3 semaines après le mariage, la miss ne voulait plus manger sa gamelle.

Mais comme je faisais des gamelles "tradi" :poulet cuit à l'eau-riz-légumes à Sethi, je me suis dit elle me fait un caprice. J'ai tenu bon un week-end. Mais le dimanche elle n'a vraiment rien avalé alors le lundi elle a été voir son docteur. C'était la remplaçante qui l'a trouvée bien fine pour une gestante mais n'a rien vu d'inquiétant. J'ai fini par la passer à la même gamelle "tradi" que le tonton. Même là elle mangeait difficilement.

Retour chez le docteur des animaux, et là son docteur préféré vient l'ausculté ... "Oui bien fine pour une gestante", "Ha là peut-être un embryon, mais je ne suis pas sure" " En tout cas, elle n'a rien à part des symptômes de femelle gestante ou pseudo gestante".

Je vous rassure, une semaine après elle s'est remise à manger à nouveau normalement OUF !

 

6 semaines après le mariage, Ciana devient affamée

Elle m'a même volé dans le sac de commissions dans le coffre de la voiture un pochon en plastique contenant des carottes pour les manger. Je m'en suis apperçu elle en avait mangé la moitié. Dans le frigo, cherchait les carottes ou les courgettes. Même le compost a eu droit à sa visite pour manger les peau et pépins de melon.

 

Oui, mais, on ne voit guère son ventre grossir. Des jours je me dis qu'il a grossit et d'autres j'ai peur de me faire des idées tellement je souhaitais que cela ait marché.

Et pourtant, les promenades sont plus tranquilles, elle a du mal à sauter sur mes genoux pour faire un câlin, mais toujours la taille fine.

 

7,5 semaines après le mariage, on va faire faire une radio de contrôle pour savoir s'il y a bébés ou pas et combien.

Et le véto l'emmène à la radio en disant "s'il y en a, il n'y en a pas beaucoup"

Il développe le cliché et revient, regarde Ciana et lui dit "Je ne sais vraiment pas où tu les mets" et me regarde et me dit "il y en a 10 ou 11". Et nous voilà en train de recompter les petites têtes sur la photo de famille : 10 mais il se peut qu'il y en ait un ou deux de caché. Il me rajoute "vous voyez comme quoi on peut se tromper"

 

 

Les jours passent encore, et là on voit un peu le ventre s'arrondir, mais ça ne saute pas aux yeux. Sur cette photo elle est à terme, vous en pensez quoi ?

 

 

 

 

Mais comme elle s'irritait une tétine en n'arretant pas de la lécher, j'ai du lui mettre un tee-shirt pour protéger, et là on voit son bedon qui n'est pas énorme pour 10-11 bébés.

 

 

 

 

Et nous voici arrivé à terme, en sachant qu'une primipare comme Ciana met bas bien souvent quelques jours avant, là rien.

Et lundi 27 août, jour de la Saint Monique (vous savez le prénom de Grand-Ma), je décide d'appeler le véto le matin à 9h, donc pas de promenade matinale, nous la ferons à midi. Mais à midi un coup de téléphone m'en empêche. Alors en fin d'après-midi nous voilà parties nous dégourdir les papattes, je peux vous dire que le retour s'est fait au pas de course pour la miss. Contrairement à son habitude, elle filait loin devant moi direction la maison.

à 18h45, j'appelle mes amis, et Monique me dit "j'arrive"

 

19h45 et voilà le premier bébé qui vient.

Une très petite crevette de 192g, un petit mâle.

Monique arrive juste après, je l'accueille avec "Bonne fête Monique, ton cadeau est dans la cuisine".

 

Nous serons deux pour accueillir les suivants et suivantes

 

21h30, un mâlou : 350g venu par le siège

22h22, un autre mâlou : 322 g (tiens abonné au 22)

23h30 la première femelle et le plus gros bébé : 432 g et un siège

23h42 un autre mâlou : 320g

0h42 une petite fille : 356g

2h05 un mâlou : 396g encore un siège

2h42 une femelle : 342g, Monique a du l'aider car elle restait coincée dans le passage

3h37 une femelle : 365g, un siège

 

Entre deux bébés, quand Ciana commençait à pousser, pour qu'elle soit plus tranquille, nous mettions les bébés dans un carton sur et sous une serviette éponge. Mais Ciana ne voulait pas quitter ses bébés et se couchait sur le carton

 

 

 

Nous étions à 9 bébés en 8 heures, bonne cadence quand même.

Et plus rien ne se passait. Nous commencions à être fatiguées, mais il fallait rester opérationnelles. Mais Ciana ne haletait plus, et nous nous commencions à nous inquiéter, car nous savions avec la radio qu'il en restait au moins 1.

A 9 heures j'appelais le véto "c'est normal, l'utérus est un muscle, il fatigue, il faut le laisser se recharger, mais venez à 11h45 on fera un cliché de contrôle". Et  à

 

10h39, voici une petite femelle : 410g encore un siège

 

Et nous partons chez le véto, avec les bébés dans une serviette de toilette, dans un carton et le tout dans une glacière pour qu'ils n'aient pas froid.

 

11h45, au cliché il reste un bébé.

"Pas d'inquiétude l'utérus va se recharger, il n'y a pas de raison qu'il ne sorte pas" me dit le véto.

 

Oui c'est ça, pas d'inquiétude, on va le faire. On mange un peu, Ciana également car elle reste affamée.

 

L'après-midi passe, toujours rien Ciana ne pousse plus, veut même dormir. Elle a la tête qui tombe par à coup, elle est épuisée.

 

 

Et nous, nous sommes inquiètes pour le premier né, la petite crevette que l'on va nommer Hercule tellement nous sommes persuadées qu'il va se battre.

Et de Hercule, cela va devenir Hercule Poirot.

Il était souvent isolé du groupe et se refroidissait. J'ai du le réchauffer avec une ptite bouillotte improvisée avec un petit bocal et de l'eau chaude, je lui ai même donné à boire du lait chaud avec une seringue. Il a eu l'air de se requinquer et s'est remis à téter sa mère.

 

20h30 enfin, le dernier chiot arrive, il faut l'aider mais c'est trop tard : elle est déjà morte.

Tant pis, c'est Ciana qui compte, le bébé est sorti. Mais dommage c'était une jolie fifille. Bon, il ne faut pas s'apesantir, car Ciana ne me quitte pas des  yeux alors que j'essaye de ranimer la tiote : on arrête le combat inutile.

 

 

Nous allons pouvoir aller dormir un peu, même si nous nous levons dans la nuit pour découvrir que Hercule Poirot n'est plus. Il ne faut pas s'acharner et laisser la nature faire. Nous aurions du laisser faire dans l'après-midi, mais que voulez-vous nous sommes folles et tant pis.

 

 

Ce matin, tout va bien. Ciana est une super maman comme sa maman, je ne suis pas étonnée mais cela me fait chaud au coeur de la voir ainsi. Que voulez-vous, je vous rappelle que je suis folle.

 

 

 

 

Mais quand même une maman épuisée qui a besoin de dormir.  

 

 

 Mais bien belle à regarder, je ne m'en lasse pas.

 

 

Et comme, je l'admire souvent je vois de bien jolies choses, comme un bébé qui tète en s'aidant de ses pattes, le corps au chaud sous la patte arrière de maman (à gauche sur la photo) et sous le regard attentif de maman (ses oreilles en haut à droite).

 

 

Et pendant que maman mange, c'est avec le pissou les seuls moments où elle laisse ses bébés,

je peux voir ce qu'il y avait de caché dans son bedon.

 

 

 

 

Bon, je vous laisse là.

Je ne vais pas aller au lit bien tard, il faut que je recharge mes batteries pour m'occuper de ce petit monde. Pour l'instant Ciana le fait très bien, mais dans quelques semaines je vais devoir assumer.

 

Il y a 5 filles et 4 garçons qui vont grandir et vont grouiller de partout. Mais je profite de chaque moment.

 

 

biberon

 

 

 

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 07:57

Et oui, il fait beau, c'est un évènement un peu exceptionnel pour cette année.

Alors hier, nous avons été nous ballader dans un merveilleux parc pas loin de chez nous.

 

Seule, je n'arrive plus à aller me ballader en forêt, mais là je suis tranquille. Et c'est tout comme la forêt.

 

Comme il ne fait pas encore très chaud, nous y sommes donc allées dans l'après-midi et nous sommes promenées pendant une heure. Le parc est assez grand, nous n'en avons fait qu'une partie.

 

Cette fois j'avais emmenée mon appareil photo avec moi et l'ai sorti. Bon c'est pas toujours aisé seule pour faire des photos et garder un oeil sur les louloutes.

 

Ciana étant une grande fille bien sage est balladée sans laisse quand je peux. Elle n'est jamais loin de moi et sans en avoir l'air sait toujours exactement où je suis. Je n'ai qu'à me cacher, dans la fraction de seconde elle m'a retrouvée.

 

Mais pour Guinness, je n'arrive pas à la lâcher.

Il faut dire qu'elle m'a fait quelques petites frayeurs à suivre un chat ou un chien et que lorsqu'elle croise des gens elle n'a qu'une envie c'est aller leur faire la fête, ce que les gens n'apprécient pas toujours. Mais ça c'est le bearded !

Alors pour respecter tout le monde et ne déranger personne, la miss, se ballade en longe.

Je n'aime pas ces laisses à enrouleur qui leur mette une traction perpétuelle au collier. Au bout de cette longe j'attache la laisse de Ciana et ainsi la miss gagne un petit mètre de plus de "liberté". Et cela me permet de les attacher toutes les deux en cas de necessité.

 

Comme j'ai pris quelques photos je vous en montre

 

Comme c'est bon de renifler les odeurs au sol, et de temps en temps manger une herbe. Je me demande quelquefois si je n'ai pas des moutons à la place de chiens.

  

 

Pas de longe pour Guinness, merci la retouche d'image chut !

120808-IMG_6375r.jpg

 

On aperçoit au fond la belle allée de sequoia. Plantés en 1887 par la famille propriétaire des lieux de l'époque. C'est la seconde allée la plus longue d'Europe, une allée en angleterre compte 219 séquoias. Celle-ci mesure 800 m de long et compte 134 arbres. 

Mais les pauvres seraient malades, mais la commune les soignent.

 

 

2012-et-suite-6381r.jpg

 

 

Il est bien agréable de se ballader quand il fait beau dans ce parc de 108 ha.  L'ombre des arbres y garde la fraicheur, et puis nous sommes loin de la canicule.

 

120808-IMG_6383r.jpg

 

 

Des bancs sont à notre disposition pour nous reposer ou prendre la pose.

 

 

120808-IMG_6385r.jpg

 

N'ont elles pas beaucoup de charme sur le banc ?

 

Ca aurait été parfait si Guinness n'avait pas été malade à l'aller. Bizarrement, comme souvent, ça va mieux au retour.

 

 

Allez, il fait encore beau aujourd'hui

 

youpi

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 10:49

Vous vous souvenez de Chester ?

Un frère de Ciana qui avait été abandonné

et qui grace à ce blog avait retrouvé une très gentille maitresse : Jacqueline.

Je vous en parle ici Abandonné ... A L'AIDE et encore Des nouvelles de Chester  et enfin  Chester ... heureux dénouement

 

2011chester.jpg

 

C'est avec une très grande tristesse, que Jacqueline, nous a écrit hier soir pour nous annoncé le départ de Chester dans la verte prairie de l'autre côté du "Pont de l'Arc-en-ciel".



Vendredi 13, Chester était très abattu, ne mangeait plus et avait une forte fière. Après sondage,  le véto lui a  trouvé des urines couleur rouge brun. Une prise de sang a confirmé qu'il souffrait de piroplasmose.

 

Le véto l'a mis sous perfusion, et n'a pas caché que l'état de Chester était très préoccupant.

 

Le 14 juillet, la fièvre avait baissé, mais les urines n'avaient toujours pas belle couleur.

 

Dimanche 15, le véto semblait découragé : Chester n'était plus conscient. Il est parti ce dimanche soir autour de 19h.

 

Il y avait tant d'amour entre Jacqueline et lui, que j'ai énormément de peine pour elle.

 

Bye Chester, tu resteras toujours dans nos coeurs.

Et de là haut veille bien sur ta maitresse car je sais qu'elle est très triste. Vous vous êtes donnés beaucoup de bonheur réciproquement. Tu comptais beaucoup pour elle et tu savais lui montrer que tu l'aimais. Bref, tu faisais partie de sa famille, alors quand on perd quelqu'un de sa famille on est très malheureux.

 

 

 

 

ange_des_chiens-copie-1.gif

 

 

Juste à côté du paradis se trouve un endroit appelé le "Pont de l’Arc-en-ciel".
Ce pont relie le ciel et la terre.

De ce côté du pont se trouve des terres faites de prairies, de collines et de vallées. 
Quand une bête chérie meurt, l'animal va à cette merveilleuse terre.
Il y a toujours de la nourriture et de l'eau, sous un chaud climat printanier.
Là, les animaux vieux ou chétifs sont à nouveau jeunes.
Ils jouent toute la journée les uns avec les autres, heureux et confortables. 
Il n'y a qu'une seule chose qui manque...

Ils ne sont pas avec la personne qui les a aimés sur terre.

Donc, chaque jour, ils courent et jouent jusqu'à ce que vienne le jour où l'un d'eux cesse soudainement  de jouer et regarde le ciel ! 
Alors, le nez remue !  Les oreilles se lèvent !  Les yeux fixent !
On vous a vu et cet être s'éloigne soudainement du groupe !
Vous le prenez dans vos bras et vous l'étreignez.
On vous lèche la figure, encore et encore

et vous regardez à nouveau dans les yeux de votre animal confiant.

Puis ensemble, vous traversez le pont Arc-en-ciel, pour ne plus jamais être séparés.

 

En espérant que ce petit poème puisse apaiser un peu

votre chagrin d'avoir perdu un petit être cher...

 

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 11:22

 

  
Photo-n181b.jpg Cannibal-Temps-de-reflexion.jpg
 
Ciana Blonde de Lady Fontaine la Belle et Cannibal Jag de la Chaume de Bois Dieu
 
sont heureux de vous annoncer que leur mariage a été célébré,
 
le lundi 25 juin 2012, à 16h15
 
à Verdelot (77)
 
 
Poilus-6346r.jpg
 
La fête a duré 3 jours, c'est trop bien ! 
Ils espèrent pouvoir vous raconter
la suite de cette aventure
fin août 2012
 
A bientôtjagciana.gif
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 14:26

michel.jpgIl y a deux ans, tu as tant pleuré quand tu as appris le départ de mon chéri, lui qui aurait pu être ton fils ainé (n'a t'il pas été baptisté le jour de ton mariage avec sa soeur !).
Tu n'arrêtais de répéter "Que c'était quelqu'un de bien. Que c'était à toi de partir parce que tu ne servais plus à rien"

 

Toi dont la mémoire si fiable a fait tant défaut à la fin de ta vie, nous ne te disions plus, pour ton calme, quand tu demandais de ses nouvelles qu'il était parti dans les étoiles.

Mais je crois bien que même malgré Alzheimer, tu avais au fond de toi un quelque chose qui te disait ce qu'il en était.

 

Chaque fois, que j'allais te voir, tu me demandais de ses nouvelles "il travaille" était la réponse. En décembre dernier, tu m'as dit "il y a longtemps que je n'ai vu Régis, j'aimerai bien le revoir". En janvier, tu as été si mal que les médecins ont cru à ton départ très proche, mais tu t'es "requinqué"

En avril, quand je suis revenue te voir, tu ne m'as jamais demandé de ses nouvelles.

Et, c'est ce 25 mai, 2 ans jour pour jour après lui, que tu as choisi de partir (ou est-ce le hasard). Et bien, vois-tu je veux croire que tu as choisi ce jour pour le rejoindre et que vous vous êtes retrouvés et que vous parlez de l'Aumônerie de Pouzauges en Vendée.



Car, ici, sur cette terre restera ton œuvre.
La réhabilitation de cette maison familiale de la famille de ta mère : une ancienne aumônerie du début du XIIIème siècle. Tes 87 années passées dans ce monde auront été plus qu'utiles pour qu'avec ton savoir tu arrives à ce résultat.

Il n'y avait que toi pour réaliser cela.

 

2003-AumonerieFacadesudCP.jpg

L'Aumônerie est fondée en 1202 par Guillaume de Chantemerle, Seigneur de Pareds et son frère Pierre. Elle dépend de l'Abbaye de Saint-Nicolas-d'Angers.

 La vocation de l'Aumônerie, hospice de Pouzauges, est de soigner et venir en aide aux pauvres des communes de Pouzauges et ses environs. Elle en accueille une dizaine. S'ils y terminent leur vie ils sont inhumés, comme les moines, dans le cimetière de la chapelle, au pied des triplets.

 

Les offices divins sont célébrés par le Prieur aux fêtes de Pâques, Pentecôte et Toussaint. A la Saint Jean, patron de la chapelle, la cérémonie est accompagnée d'une procession.

 

Après avoir traversé les guerres de religion entre catholiques et protestants, en 1794 ce sont les colonnes infernales parcourant la Vendée et Pouzauges qui répandent incendies et violences. L'Aumônerie n'échappe pas à ces drames et c'est sans doute à cette époque que la chapelle, à l'origine beaucoup plus haute, est détruite sur un tiers de sa hauteur.

 

De 1806 à 1871, Bonaparte y installe la première gendarmerie à cheval de Pouzauges. Une gendarmerie à cheval, ce qui explique le cachot, la sellerie, les greniers et les murs de séparation dans la chapelle.

En 1871, le frère de l'un des gendarmes (ton arrière-grand-père), ouvrier brasseur en Alsace, émigre à  Pouzauges. Il opte pour la nationalité française et s'installe à l'Aumônerie qu'il achète à la commune en 1889 dans une vente aux enchères à la bougie. 

Une source qui fournit de l'eau en quantité importante, un grand édifice qu'est le Prieuré, de nouveaux bâtiments, maintenant démolis (par toi pour cette restauration), pour le stockage de l'orge et du houblon transforment l'Aumônerie en fabrique de bière : La Brasserie Alsacienne. Son exploitation cesse vers les années 1920.

Elle devient alors borderie et abrite quelques vaches.

La propriété est ensuite laissée pratiquement sans entretien et même quelques temps inhabitée jusqu'à ce que tu décides d'en entreprendre la restauration en 1992.
(nota : ce texte est extrait de la plaquette réalisé par Régis pour l'Aumônerie de Pouzauges et distribuée aux visiteurs)

     

Voici le prieuré avant sa restauration : Travail de titan, auquel tu t'es attelé. La maison sur la droite qui avait ses murs accrochés au Prieuré : tu l'as démollie pour nous permettre de voir les Triplets.
prieureavant.jpg

Mais tu y es arrivé,
et les Pouzaugeais ont pu découvrir ou redécouvrir ce monument et en connaître son histoire. Car depuis, 2003, tu as ouvert les portes de ta cour pour les "Fils verts de Pouzauges" et les journées du patrimoine.

 

 Le Prieuré Saint-Jean de l'Aumônerie lors des nocturnes du "Fil vert Pouzaugeais"2003-Prieurenoct.jpg

 

 

J'ai pris beaucoup de plaisir à parler avec toi
- de cette Aumônerie et de son histoire,
- de ta famille dont j'ai refait la généalogie qui est ici

- A retranscrire l'histoire de ta vie que tu avais écrit et l'agrémenter de photos pour un faire un livret donné à tes descendants. Nous avons pu ainsi comprendre pourquoi tu avais ce caractère entier et pourquoi cette force de travail t'habitait.

 

200608Michelid.jpg 

 

 

 

 

Je suis heureuse de t'avoir rencontré mon cher beau-frère et je sais que tu vas nous manquer.

 

  

  

 

 

 

                  bleuet oiseau 

 Pour toi qui à 20 ans, t'es "engagé volontaire" lors de la guerre 39-45, ce bleuet des combattants.

 

 

   

 

Embrasse bien fort Régis pour moi et dis lui bien qu'il me manque beaucoup.

Repost 0
Published by Jacotte - dans Famille
commenter cet article
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 08:28

 

papillonmains-copie-1.jpg

On se retrouvera (clic pour écouter)

 Promets-moi si tu me survis
D'être plus fort que jamais
Je serai toujours dans ta vie
Près de toi, je te promets
Et si la mort me programme
Sur son grand ordinateur
De ne pas en faire un drame
De ne pas en avoir peur

Pense à moi, comme je t'aime
Et tu me délivreras

Tu briseras l'anathème
Qui me tiens loin de tes bras
Pense à moi, comme je t'aime
Rien ne nous séparera
Même pas les chrysanthèmes
Tu verras, on se retrouvera

N'oublie pas ce que je t'ai dit
L'amour est plus fort que tout
Ni l'enfer ni le paradis
Ne se mettront entre nous
Et si la mort me programme
Sur son grand ordinateur
Elle ne prendra que mon âme
Mais elle n'aura pas mon cœur

Pense à moi, comme je t'aime
Et tu me délivreras

Tu briseras l'anathème
Qui me tiens loin de tes bras
Pense à moi, comme je t'aime
Rien ne nous séparera
Même pas les chrysanthèmes
Tu verras, on se retrouvera
On se retrouvera

Repost 0
Published by Jacotte - dans Famille
commenter cet article
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 15:19

Et oui, tout a une fin. Le salon de l'agriculture cuvée 2012 ferme ses portes ce soir.

 

Il parait, si on en croit les journalistes, que ce fut un bon cru. Les participants sont heureux, c'est y pas beau !

 

Et bien moi, Ciana, je suis aussi très heureuse.

 

Car ce salon j'y ai participé youpiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii.

Je devais le faire l'année passée avec mon papa Twiny Blond de la Tour Saint Genin, mais il n'avait pas été possible à grand-mère Annie de rassembler le nombre d'enfants voulus.

 

Mais cette année, j'y étais bien présente dans la Catégorie  : CACS femelle du premier groupe de la dernière Nationale d'Elevage.

 

Grand-Ma nous avait accompagné comme d'habitude et était assez fière. Elle avait lu la semaine passée qu'au Salon Agricole on y verrait "l'élite de l'élevage français" et je viens de son élevage. 

 

Comme cela se passait, pour le premier groupe, le lundi matin, il a fallu partir aux aurores. En effet l'accueil vétérinaire se faisant entre 8 h et 9 h, compte tenu des problèmes de circulation en région parisienne, nous sommes parties de chez Grand-Ma vers 7 h.

Un peu en retard sur l'horaire prévu, Guinness que nous amenions en garderie chez grand-Pa, a encore été malade en voiture.

Mais voilà, nous avions oublié que c'étaient les vacances scolaires et que les parisiens étaient partis au ski .... Nous avons mis moitié moins de temps que prévu. Chic nous sommes arrivées juste passé 8 h, il n'y aura donc pas eu de stress. Coollllllllllllllll

 

Nous longeons le pavillon 4 du parc des expositions, du côté de la préparation des chevaux. D'ailleurs, Man m'a fait rentrer dans ma caisse, afin de me garder les pattes propres : il y avait plein de purin, de litière souillée sur le sol. Ca serait bien sympa que les organisateurs nous fassent passer ailleurs.

Nous y retrouvons Balkis du Clos de Felines, la briarde noire qui avait eu le CACS à la Nationale d'élevage. Nous serons donc en concurrence.

Grand-mère Annie est là aussi, elle présente ma grande soeur (nous avons le même papa, Twiny) Viva Rosa Blonde de la Tour Saint Genin. Elle concourt dans la catégorie : Championne Femelle de la dernière Nationale d'Elevage. Vous vous souvenez peut-être que c'est elle qui avait gagné le titre de meilleur femelle de la Nationale d'Elevage.

 

 

Les mâles passent en premier, nous avons donc un peu de temps pour nous préparer.

Et cette fois, le coin préparation est super bien situé. Alors que les autres années, cette préparation se trouvait dans un coin inaccessible par le public, cette année elle se situe dans un carré autour duquel les visiteurs peuvent tourner et voir ainsi les chiens quand ils ne sont pas sur le ring et échanger avec les maîtres. Et cela va se faire souvent, car beaucoup on aimé ma tête et ont discuté avec Man. Beaucoup d'enfant aussi nous ont pris en photo.

 

 

Ici, nous sommes derrière la tribune du ring d'honneur. Nous attendons notre tour. Un petit controle de puce d'identification pour vérifier que l'on présente les bons sujets. 

01-IMG_8368.jpg

 

 

 

Toujours en attente, bien sagement, nous essayons de ne surtout pas stresser.  

02-IMG_8369.jpg

 

 

Et voilà, c'est le moment. Ca va être notre tour de rentrer sur le ring.

Il faut que je m'applique, que je montre mes belles allures.

Bref que j'en jette à cet instant précis. Allez, hop, c'est parti !

03-IMG_8374.jpg

 

 

 

Un premier coup d'oeil, je soigne ma statique. 04-IMG_8383.jpg

 

 

 

 Moment de pose, pendant que les prédécesseurs se présentent un par un. Mais il faut quand même rester politiquement correcte, il ne s'agit pas de s'avachir.

05-IMG_8392.jpg

 

 

 

Et voilà, c'est notre tour.

Je me présente devant les juges. Un petit aller-retour, puis un tour et demi pour qu'ils vérifient mes allures et mon maintien.

(Photo empruntée à Mr Irme Horvath, j'espère qu'il ne m'en voudra pas) 06-jugphotoImreHorvath.jpg

 

 

 

Comme nous sommes dans les premières, nous devrons attendre que toutes soient jugées.

Et les juges repassent devant nous.

"Vous, vous, vous ... " ils en gardent 6 pour la présélection ... et je suis dedans ! youpi !

Sont gardés en présélection :

Berger de Beauce - Bearded Collie - Briard - Loup de Saarlos - Berger Australien - Welsh Corgi

(Photo empruntée à Mr Irme Horvath, aussi) 

07-Preselection-PhotoImreHorvath.jpg

 

 

En troisième, ils mettent la Welsh Corgi (elle n'est déjà plus sur la photo ci-dessus)

En second, l'australienne (que vous voyez tout au fond)

Puis, un battement de coeur, histoire de faire durer le suspense et monter la pression.

et le premier est le Loup de Saarlos.

 

Cela s'arrête ici pour nous. Mais Man est heureuse quand même, elle me fait la fête sur le ring.

 

Grand-Ma vient nous retrouver près de ma caisse, elle est très contente de ma présentation.

J'ai droit à ma gamelle ... super !

 

 

Mais ce n'était pas tout.

Pour cette "plus prestigieuse manifestation de "standard" entre la Mondiale 2011 et le championnat de France de Metz 2012" la Société Centrale Canine a voulu que tous les sujets présents soient photographiés. Les photos figureront dans un numéro spécial conséquent de la Cynophilie Française.

 

 

Et juste à côté du ring d'honneur, il y avait un deuxième photographe pour des photos posées.

 

 

Viva Rosa y est passée avant moi, et Man a pris une photo à l'opposé.

La star !

08-IMG_8395.jpg

 

 

Pour moi c'est encore Mr Irme Horvath qui a pris la photo.

Man l'a récupéré sur Facebook. Nous sommes impatiente de voir ce qu'elles vont donner. Car elles seront sur le site de animal studio  à la fin du salon. 

09-pose.jpg

 

 

 

Oh, et puis, j'oubliais de vous dire

Viva Rosa a fini deuxième des Championnes.

Elle le mérite elle a toutes les qualités d'un briard. Nous sommes très cntentes pour elles deux. 10-podiumVivaRosa

 

 

Nous sommes reparties dans l'après-midi, fatiguées, sans avoir rien vu du salon, mais heureuses de notre journée.

Et là pour me détendre j'ai pu marcher à côté et entre les chevaux.

 

Guinness est revenue trempée de bave à la maison. C'est terrible cette voiture pour elle.

 

Et Man a été malade toute la nuit, j'ai fait la garde malade toute la semaine, car sa forme n'était pas grande? Certainement une gastro. Il faut qu'elle se requinque vite quand même.

 

 

Et puis nous avons reçu le magazine du club du Briard avec les résultats de la Nationale d'Elevage. Super.

   

 

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 15:16

Ah oui, dans mon article précédent, je vous ai dit que Guinness avait été le samedi suivant son arrivée à l'Ecole du Chiot.

 

C'est que plus tôt ils y arrivent, mieux ils s'intègreront dans la vie.

Car le but de l'Ecole du Chiot est de sociabiliser les chiots, leur apprendre

- Qu'il existe d'autres chiens, de taille de couleur différente,

- Qu'il existe des bruits qu'ils n'entendent pas forcément chez eux,

- Qu'il y a des trucs bizarre comme des sols différents, des parcours à travers des bouteilles pendues, apprendre à marcher sur des toiles tendues ou dans une brouette,

- Rechercher leur maître caché derrière une bâche, sous une toile ou perché sur un vélo, untruc divers et varié mais en hauteur. Ainsi, répondre au rappel de leur maître en toutes circonstances.

Tout cela pour leur apprendre à ne pas avoir peur, pour en faire des chiens bien élevés que l'on peu amener n'importe où.

 

Donc Guinness, y est venue le samedi suivant son arrivée.

 

Un peu perdue au début, il y avait une berger allemand de 4 mois 1/2, un peu grande pour elle si petite, mais elle a vite trouvé refuge derrière Ciana qui est présente en tant que "adulte modérateur". Vous vous souvenez certainement que, en temps normal, c'est à dire quand je n'ai pas de jeune chiot à éduquer, je suis monitrice canin justement à l'Ecole du Chiot.

 

Et afin que Ciana, ne devienne pas jalouse, elle continue de venir avec moi sur le terrain. C'est important de ne pas changer les habitudes de Ciana, dans ces moments là.

 

 

Poilu-Guinness-6172.jpg

 

 

Elle a passé la bassine avec les bouteilles vides et les pendouilles de boites et bouteilles diverses du couloir de stimulations sans aucune appréhension.

 

Mais, que d'émotions en cet après-midi, en fait depuis deux jours.

Et bien elle a terminé la scéance ... dans mes bras endormie. Et même si elle est toute petite, ça devient vite lourd un bébé endormi.

 

Alors, je l'ai mise à l'abri du vent qui était présent ce jour là dans mon panier, enveloppée dans une serviette de toilette, et comme il y avait ce vent j'ai rajouté "un toit" en polaire.

 

Cela donne ça ... L'est pas belle la vie ?

 

 

DSC03370

 

Et je vous assure, qu'elle a dormi comme ça pendant tout l'entrainement de Ciana.

 

 

  

- : - : -

 

 

Le samedi suivant, c'est à dire le 28 janvier, cela allait déjà un peu mieux, même si elle cherchait souvent refuge dans les jambes des gens présents .

Il fallait notamment la voir traverser le terrain en courant au rappel, les oreilles volant au dessus de sa tête.

 

Mais il y avait une jeune bearded de 1 mois de plus qui faisait son cours d'essai (nous ne l'avons pas revue le samedi suivant, mais c'est peut-être partie remise) et bizarrement Ciana s'en est rapprochée.

 

Poilu-Guinness-6185.jpg

 

 

Rencontre avec Gossip, une border collie qui a un mois de plus et qui est arrivée au club, tout pareil que Guinness, à 2 mois.

Tiens encore une noire et blanc. 

 

 

Poilu-Guinness-6186.jpg

 

 Et passage dans le tunnel ... même pas peur.

 

Poilu-Guinness-6187.jpg

 

Comme le mardi matin, nous avons entrainement avec Ciana, la miss Guinness vient bien entendu avec nous et elle s'en donne à coeur joie. Elle va voir tous les chiens présents à tour de rôle et essaie de jouer avec.

 

J'ai même réussi à faire avancer devant moi, Ciana à gauche et Guinness à droite ensemble.



Mais pas facile de faire et de prendre des photos. Alors, il vous faudra me croire sur parole.

 

 

 - : - : -



Le samedi 4 février, nous sommes retournées à l'Ecole du Chiot. La Miss est de plus en plus décontractées, sauf quand les plus grand courent un peu trop elle va se réfugier près du grillage. En fait, un peu comme à la maison quand les deux grands font les fous.



Et passage sur les obstacles, (pas facile à faire chez nous car nous n'avons pas ça). Et surtout, Aline la monitrice de ce jour, a pu prendre des photos.



Voilà la découverte du Pont de singe : Ca bouge ce truc !



Alors on motive un peu, pour faire avancer ....



Pontsing11010567.jpg

 

  

Vous remarquez le bout de jambon qui est tombé du passage précédent sur le pont de singe ... Guinness l'a repéré elle !





Pontsing21010568.jpg

 

 

 

Et voilà, ce pont de singe qui bouge presque tout seul, a été vaincu. Elle l'a passé, sans problème, doucement, comme il se doit pour bien prendre conscience de ce que l'on fait.

 

Et arrivée de l'autre côté

Un clic et une récompense (petit bout de jambon) parce qu'on a bien travaillé.

 

Pontsing31010566.jpg

 

 

Avant de faire un beau assis. Ordre qui est déjà superbement maitrisé.

 

Pontsing41010570.jpg

 

 

 

C'est cool, l'Ecole du Chiot, même quand il ne fait pas chaud.

 

Pendant l'entrainement de Ciana, Guinness est retourné dans sa caisse dans la voiture et a dormi sans demander son reste. 

 

 

 

 

Jacques le trésorier du club qui a pris la photo de Guinness dans mon panier ... a fait un joli montage qui aurait pu servir de faire part de naissance ...

Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer la photo.

 

 

guinesscigognes.jpg

 

C'est vrai que les cicognes sont passée par Lyon ?

 

Allez, je vous laisse. Nous allons faire un tour dehors ... et oui même par ce temps . Mais ça revigore !

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 23:00

Depuis vendredi nous sommes 4 à la maison .

 

Il y a moi, désolée, je sais ce n'est pas bien poli de se compter en premier, ma maman disait que "seul les ânes se comptent en premier". Mais je trouve que je mérite bien de me compter en premier étant la seule sachant trouver la nourriture et la distribuer, sachant entrenir notre nid afin de ne pas avoir d'autres habitants indésirables (puces, tiques, petits rongeurs ....), sachant entretenir notre corps.

 

 

Il y a aussi pépère Sethi, Ciana et aussi une petite noire et blanche que j'ai été chercher à l'aéroport Charles de Gaulle à Roissy. Elle est arrivée en TGV avec son éleveur qui prenait l'avion pour l'Angleterre.

 

Et à un peu plus de 13 h nous étions toutes les deux à la maison.

Fiston Flo est arrivé, comme souvent les vendredis, pour manger avec moi, peu de temps après nous.

 

Je vous présente GUINNESS de Chester, petite Bearded Collie (vous savez bien, ma deuxième  race).


Poilu-Guinness-6159.jpg

 

Désolée, le flash lui fait les yeux bleus alors qu'ils sont bien foncés.

 

 

Lui trouver son nom n'a pas été chose aisée.
Il fallait un nom commençant par G. Il y a plusieurs années une Gitane a partagé notre vie, c'était une gentille briarde et je n'aime pas donner le même nom a un de mes poilu. Gaïa aurait été sympa mais cela ressemblait trop à Ciana. Gaelic a eu un temps les honneurs, mais ne plaisait pas à l'éleveur, puis je me suis rabattue sur Gwendoline. Un nom bien trop long que j'aurai certainement raccourci en Gwendy ...

Et le 8 janvier au Paris Dog Show, avec quelques amis Bearded, nous lui avons trouvé son nom : Guinness. Arrivée à la maison, j'en parle aux enfants et là c'est l'unanimité ... Ca lui va à merveille et Flo pourra essayer de la boire, lui qui ne boit que de la Guinness justement.

 

 

 

Et puis, finalement j'ai déjà eu une Asti Spumante, je peux bien avoir une Guinness. Les beardeds sont pétillants !

 

 

Donc, vendredi nous revenons à la maison. Elle est encore somnolente par l'effet du petit tranquillisant administré pour la calmer un peu pendant le voyage.

 

Et le soir une équipe de supporters arrive à la maison pour voir la phénomène, sans oublier Rémi un ami appelé pour donner un coup de main et surtout enchanté de venir voir la miss.

 

 Poilu-Guinness-6162.jpg

 

 Bien entendu, le soir, nous avons bu l'apéritif pour fêter la venue de la mistinguette et devinez ce qu'on bu Flo et Remi .. et oui une Guinness.

Flo a d'ailleurs baptisé la truffe de Guinness avec de la mousse de Guinness. 
 Poilu-Guinness-6170.jpg

 

 Vous ne trouvez pas qu'elle porte bien son nom ?  

Tiens voilà une jolie pub : il a les bébés Cadum, il y aura la bearded Guinness  !

 

Poilu-Guinness-6157.jpg

 

Et le soir épuisée, elle a dormi quasiment toute la nuit. Car elle n'a pleuré que pendant 2-3 mn à chaque fois à 5h30, puis 6h30 et 7h30 mais là je me levais.

 

Poilu-Guinness-6171.jpg

 

Elle a dormi dans la cuisine, je n'ai pas eu le coeur de la descendre dans son "palace" au risque de la réveiller. Et bien entendu, le lendemain matin j'ai du ramasser pipis et cacas.

 

Et, je vous entends, vous voulez savoir comment Sethi et Ciana l'ont accueillie.

Et bien Sethi avec sa méfiance, se sauve quand elle vient vers lui a rognassé quelquefois sans rien de plus.

Par contre Ciana, pourtant habituée de voir des chiots à "l'Ecole du chiot" et de les supporter, mais là chez elle ce n'est pas tout à fait pareil. Elle l'a niaquée dans le vide deux fois, ce qui suffit pour que la demoiselle se tienne à distance de Ciana.

 

Hier, samedi nous sommes allées avec Ciana au terrain canin. Premier cours Ecole du chiot pour Guinness, je vous en reparlerai plus tard car j'attends une photo.

 

 

Et ce dimanche matin, tout ce petit monde est allé se ballader dans le jardin. Et Guinness essaie bien de s'approcher des deux grands, mais fait demi tour quand ils arrivent près d'elle.

 

Poilu-Guinness-6178.jpg

 

 

Les deux grands s'amusent comme des fous en grognant de joie et Guinness ne comprends pas pourquoi ils se grognent dessus.

 

 

 

Poilu-Guinness-6176.jpg

 

Elle aimerait bien aller avec eux ... Mais ne fait vraiment pas le poids !

Faudrait pas qu'ils la bousculent quand même, alors elle s'éloigne bien vite quand ils se rapprochent.

 

 

Poilu-Guinness-6181.jpg 

 

L'est pas jolie la miss ?

Poilu-Guinness-6179.jpg 

 

Elle vous fait une grosse léchouille, elle adore ça !

 

 

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 17:16

La bataille de Froeschwiller-Woerth (ou bataille dite de Reichshoffen) s'est déroulée le 6 août 1870 en Alsace, au début de la Guerre franco-prussienne de 1870. Elle est célèbre pour une série de charges de cuirassiers français (cavalerie lourde). *

 

Une chanson, souvent accompagnée de gestes, commémore la bataille (dite) de Reichshoffen. Chanson que Man a mimée aux fêtes de la bière où ses enfants faisaient de la musique. Ses paroles sont les suivantes :

C’était un soir bataille de Reichshoffen,
Il fallait voir les cavaliers charger.
Attention ! Cavaliers ! Chargez !
D’une main ...     

 

*Source : Wikipedia

  

Mais ces 10-11 septembre 2011 s'y déroulait la Nationale d'Elevage Briards.

Le samedi les femelles et le dimanche les mâles.

 

 

 

C'est un peu au bout du monde pour nous, mais Man a, malgré tout, décidé de m'y inscrire. Il parait que ça serait bien si je pouvais y être "sélectionnée", cela me mettrait en cotation 4 : le top.

 

Grand-Ma, bien entendu, nous a encore une fois soutenues et est venue avec nous.

 

Comme il y avait 5 heures de route, nous sommes parties le vendredi matin tranquillement et vers 17 heures nous arrivions à l'endroit de la manifestation, route de Froeschwiller, et là j'ai pu enfin me détendre. Vous vous souvenez que la voiture et moi ne sommes pas  trop copines, et j'avais l'estomac vide de la veille au soir, mais bon sang que cela fait du bien de se rouler dans l'herbe fraichement tondue et de courir dans tous les sens. J'en étais complètement hirsute et Man n'arrêtait pas de me dire "tu t'es vue" mais elle me laissait faire. QUE C'EST BON.

 

Jolie région en tout cas, dans la voiture bien que la tête prostrée sur le siège je les entendais s'extasier devant le décor. Elles voulaient prendre des photos, mais n'ont pas eu le temps de le faire.

 

Maintenant que nous avons repéré le lieu pour le lendemain matin, nous allons à l'hôtel à Niederbronn-les-Bains où j'ai enfin droit à ma gamelle … Dieu que ça fait du bien. Et vers 19 h elles me laissent dans la chambre avec la télé allumée pour me tenir compagnie. Elles vont rejoindre des briardiers dans un restaurant "l'atelier du sommelier" pour un repas gastronomique qu'elles ont semble t'il grandement apprécié. Man m'a raconté le menu, alors je vous le partage : savourez !

-      A l'apéritif un crémant d'Alsace avec une macération de fleurs de sureau du jardin sucre macéré avec citron et vinaigre, servi avec une cuillère de jambon d'Alsace et sa noisette de beurre puis un petit œuf coque dans lequel se trouve une petite crème aux herbes

-      Chiffonnade de foie gras sur chiffonnade de céleri accompagné d'un Sylvaner vieilles vignes

-      Côtelettes d'agneau grillées rosées sur une petite purée d'aubergine servies avec une cassolette de "fagioli cannellini" (il me semble, mais se sont en tout cas des petits haricots secs  blancs et ronds) accompagné d'un Cairanne  (Cotes du Rhône Villages qui a des odeurs de vin chaud)

-      Pour le dessert, une délicieuse crème brulée et une boule de glace de griottes.

 

Une bonne nuit de sommeil et au petit matin, un rapide coup de brosse pour moi comme pour elles. Et nous voilà revenues Route de Froeschwiller pour l'expo.

 

Pour que je puisse être au calme, Man monte la Queshua et hop, me voici sur ma caisse, pour un re-coup de toilettage.

 

Et direction les tests de comportement.

Mais là qu'est-ce qu'il leur prend. Ca fait du bruit ce machin qu'ils appellent "coup de feu". Depuis que mon maitre s'en est allé dans les étoiles, j'ai peur de l'orage, et là je n'aime pas de trop non plus. Mais Man va me rassurer et je vais passer cette épreuve du coup de feu sans encombre.

Par contre, il a fallu que Man me laisse dans un couloir avec des pendouilles de rubans qui me barraient le chemin, puis après ces pendouilles, par terre une bâche sur laquelle il y avait des bouteilles, des trucs et des machins qui trainaient dessus. Ils ont fermé la barrière qui m'aurait permis de m'en aller, et comme Man, ne veut pas, par sécurité, que je m'échappe de l'endroit où elle me met et bien au lieu de vouloir m'en aller, je me suis assise et j'ai attendu.

Quand Man m'a appelé puisque je ne venais pas, j'ai traversé les rubans et marché sur la bâche et ses encombrants sans crainte et tranquillement, mais il parait qu'il aurait fallu que je cherche à m'en aller de cet endroit.

Sont complètement fous, moi je fais confiance à Man, elle ne veut que mon bien.

Bon ben résultat : 15/20 avec 6/6 au coup de feu.

Mais sur mes notes, ils ont écrits "Gentille chienne" : ça ça me fait plaisir.

 

Et puis, nous voilà vers le lieu des mensurations. Là je reste imperturbable, le juge mesure ma taille, mon tour de poitrine, la longueur de ma tête : proportionnées mes mesures !

 

Et hop, on va attendre devant le ring de la juge standard Elina Happaniemi, finlandaise je crois. Il y avait un élève juge avec elle, ce qui m'a valu un papouillage supplémentaire.

 

r-IMG_7799.jpg 

 

 

Allez, un petit tour aux allures et je prends la position devant elle et là elle regarde mes yeux et dit "magnifique". Sur la feuille de jugement elle fait noter "lovely expression".

 

r-IMG_7803.jpg

 

Encore un tour aux allures, un triangle cette fois, puis quelques papouillages à nouveau  et je peux sortir. Mais ils gardent ma feuille : je suis présélectionnée. Man et Grand-Ma sont très contentes, mais ce n'est pas encore gagné.

 

 

Bon, il est 11 h, il parait que j'ai encore un examen à passer, le CSAU, nous y filons.

Encore papouillage, passage en slalom entre les chiens, absence du maitre …

 

r-IMG_7842.jpg

 

 Et bien je l'ai eu !!!

 

 

Et puis, après l'heure du repas, un petit repos bien mérité. Man me pique ma couverture pour se reposer près de moi. Il parait que ce soir nous devons partir après les jugements à Ligny-en-Barrois, 250 Km à faire, espérons que nous ne partirons pas trop tard car grand-Ma et nous devons manger avec la juge et la maire et à 22 heures il y a parait-il une surprise.

 

r-stand-010.jpg

 

La fin des jugements était programmée à 17 h, mais ça on le sait il y a toujours du retard

et à 17 h, … et bien nous commençons seulement la sélection !

Allez, un petit coup de peigne avant et me voici sur le ring agrandi, mais là devant les juges qui ont officié pendant la journée.

 

Longue attente, il faut d'abord sélectionner les femelles noires, donc nous les femelles fauves patientons sur le bord du ring à l'ombre. Il fait chaud ce samedi.

 

Et puis voici mon tour, la juge qui m'a examinée ce matin me reconnait. Allez petit tour aux allures r-IMG_7874.jpg

 

 

Et là après discussion entre les trois juges je suis gardée.

 

r-IMG_7884.jpg

 

Mais ce n'est toujours pas gagné.

Pendant que tous les fauves "excellent" passent, nous retournons à l'ombre et patientons.  

 

r-P1010767.jpg

 

  

Quelques uns s'en vont, et ceux qui restent (dont moi) revenons en centre. Allez hop les allures … un peu de statique et le président du club annonce "les chiens qui sont présents sur le ring sont tous sélectionnés" ... Applaudissements !

 

r-IMG_7892.jpg  

youpi je suis sélectionnée. Man, grand-ma sont heureuses.

Que du bonheur !

 

 

Mais, il est plus de 19 h, vous vous rappelez, 250 Km et un repas officiel attend grand-ma. Et là Man lui dit "on ne peut pas partir maintenant, ça ne se fait pas ?" Ben non ça ne se fait pas, quand on s'inscrit dans une expo on doit rester jusqu'à la fin des jugements. Donc … on attend !

 

Il faut désigner la meilleure chienne par couleur. Les noires passent comme toujours en premier donc … on attend !

 

Et Man qui a toujours mal au dos cherche quelqu'un qui pourrait me présenter car elle a du mal à courir, va falloir qu'elle se mette au sport je vous le dis. Une amie de Annie, la mère de mon père Twinny, accepte. Allez hop, elles changent les numéros et nous voilà sur le ring

 

r-IMG_7901.jpg

 

  

Petit tour aux allures et hop statique, c'est la juge qui m'a jugée ce matin qui donne les CACS  

 

 r-DSC03617.jpg 

Et me voici 1ère. Je reste.

 

Puis, la première de la classe travail rentre pour le CACS.

Et là, ... oh là là là la pression monte, je reste parmi les quatre premières c'est certain. Je saurai plus tard que grand-ma est venue murmurer toute heureuse dans le dos de man "elle est dans les 4"

Puis la juge place une chienne devant un numéro mais man ne voit pas le numéro et ne sait si c'est premier ou quatrième.

 

Puis une autre chienne devant le numéro suivant, et là man réalise que le numéro un est à l'autre bout, donc ce sont les 4ème et 3ème qui viennent d'être placées.

Oh là là ...

 

r-IMG_7904.jpg

 

 

 Et oui, c'est moi la première : grand-ma s'assoie sur le ban qui est près d'elle et man se met à pleurer de joie. C'est trop beau, nous n'avions pas espéré autant et c'est moi qui ait le CACS de la Nationale, ce titre pas facile à obtenir à cause de la concurrence.

 

Dommage que je n'ai eu que 15 au test de comportement car si j'avais eu 16,  j'étais à cet instant Championne de France (j'ai déjà tous les autres résultats qu'il faut pour cela) mais je ne dis pas mon dernier mot … Je l'aurai, je l'aurai !

Je vais le repasser mon test de comportement.

 

Et après, il y avait la meilleure femelle de l'expo … et bien, non ce n'est pas moi, mais une tata à moi qui l'a eu Viva Rosa de la Tour Saint Genin.

 

Il est plus de 20 h, pour partons pour Ligny-en-Barrois, nous serons très en retard au repas, mais Grand-ma les a prévenus et nous ne verrons pas la surprise : un feu d'artifice.

 

Que du bonheur, je vous dis. Et man et grand-ma, en ont parlé pendant 250 km. Et le lendemain matin se sont réveillée en disant "j'ai fait un rêve merveilleux"

 

Je suis contente elles sont sur un nuage.

 

r-DSC03663.jpg 

 

C'est bon le bonheur.

 

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 17:12

Cela fait plus d'un an qu'il est terminé, et quelques mois que son propriétaire l'a récupéré. Oui, je sais j'ai mis du temps à vous en parler, mais bon on va dire que le coeur n'y était pas.
Voilà je répare et Jean-Claude sera peut-être heureux de voir ainsi la restauration de son fauteuil.

Car bien entendu, je vous parle fauteuil.

 

Tout d'abord, il était comme ça au départ, un peu abimé par letemps, et par les chiens.

 

2011-07-IMG 1447

 

Je l'ai d'abord tout déshabillé et là surprise .... il était cassé. La traverse du dos, en haut, était en trois morceaux ...

Au boulot.

C'est souvent que cela arrive quand on déshabille un fauteuil ... c'est toujours une découverte. Et de toute façon un bon collage s'impose dans la plupart des cas.

 

Alors quelques tourillons, et collage. On n'est pas trop de 4 mains, heureusement mon chéri était encore là pour m'aider.

 

2011-07-IMG 1606-collage

 

Vous apercevez en haut à droite les 2 petits ronds plus blancs ce sont les tourillons de réparation.

Ensuite, un petit coup de râpe pour casser les angles afin de poser facilement les semences et on attaque.

 

Les sangles et les ressorts. C'est toujours mieux de mettre des ressorts neufs, mais là en plus y n'y en avait pas. Donc pose croisée des sangles sur lesquelles je vais coudre les ressorts.

 

2011-07-IMG 1614-ressorts

 

Et puis, guinder les ressorts, un peu de force pour les abaisser grâce à la corde à guinder.

Fixer les cordes sur les ressorts et entre elles par des noeuds, et fixer les cordes sur le bois avec des semences de 14.

 

2011-07-IMG 1669-abaiss

 

Et voilà tout est prêt pour accueillir la toile forte qui servira de plancher au crin. Poser la toile forte et la fixer sur le bois par des semences de 9 sans tension particulière.

Fixer à nouveau les ressorts sur la toile forte avec une grecque. Le fils n'est pas coupé et il prend le chemin le plus court pour fixer chaque ressort à quatre points.

 

 

2011-07-IMG 1676-grecque

 

 

Avec des points flochés préparer les boucles qui serviront à la pose du crin végétal. Ce sont ces boucles qui fixeront le crin à la toile forte. Elles doivent avoir la hauteur d'une épaisseur d'une main entre 7 et 8 cm de large réparties équitablement sur la toile forte.

 

 

2011-07-IMG 1678-boucles

 

Et on pose les premiers rouleaux de crin sur le pourtour du siège.

Et on roule, on roule des bandes de crin de largeur lègèrement inférieur à la largeur des boucles. On en tâte le volume pour qu'elles soient à peu près identiques.

 

2011-07-IMG 1680-crin

 

 

Et le siège se remplit et se "coiffe" d'une belle toison que l'on doit travailler à nouveau pour casser les rouleaux, on appelle cela carder.

 

2011-07-IMG 1683-crin

 

Puis on pose une toile d'embourrure, toile un peu plus lâche que la toile forte mais très solide, qui enveloppera le crin et permettra les piqures.

C'est l'emballage qui permet au crin de prendre la forme du siège.

 Et là on effectue une traction sur la toile pour bien envelopper le crin.

 

Puis on prépare et fait les points de fond. C'est ce qui maintiendra le crin en place.

 

  

2011-07-IMG 1712-fonds

 

On s'assied un peu pour tasser et que le tout prenne sa place. 

Et là seulement on fixe la toile d'embourrure sur le bois avec des semences n° 9. 

 

Puis, on s'attaque aux points de garniture. C'est eux qui donneront plus de résistance au crin sur les bords du siège et fixeront la forme du siège. 

Il y a plusieurs types de points en fonction du style de siège.

 

2011-07-IMG 1837-piqures

 

 

 Et à nouveau, quelques l ignes de fils au point avant qui serviront de fication au crin animal.

 Le crin animal permet de supprimer les irrégularités, et les creux causés par les piqûres. La couche de crin n'est pas aussi épaise que pour le crin végétal.

 

2011-07-IMG 1910-crinani

 

 

Et l'on emballe tout cela sous une toile blanche qui sert de propre et à maintenir le crin animal. Sans oublier, pour les crapauds, la pose d'une petite tige de laiton sur laquelle nous fixerons les différentes épaisseurs de tissus du dos.

 

2011-07-IMG 2021-toileblfond

 

 

Et voilà on commence la pose de la toile forte pour le dos. C'est ce qui maintiendra le dos. Ici on ne pose pas de sangle. Mais le dos est cintré, alors on procède par étapes.

Bien fixer le droit fils dans le bas à l'aide de houzeaux fixés très serrés (vous voyez leur rangée blanc et jaune)

 

2011-07-IMG 2022-toiledos

 

 Après crantage, et tirage sur la toile on arrive à lui faire prendre la forme du dossier.

Tout en bas, on rabat à l'arrière et maintient sur la tige que vous avez vu plus haut, à l'aide d'une couture.

2011-07-IMG 2124toiledos2 

 

Mais si l'on devait s'asseoir dans le fauteuil avec un dos pareil, cela ne serait pas très confortable, alors ... On coud des boucles, comme sur l'assise, qui recevront le crin végétal.

 2011-07-IMG 2134-bouclesdos 

Et on garnit de bandes de crin roulées.

En premier sur le dessus, puis on remplit.  2011-07-IMG 2461-crindosdeb 

 

Et voilà, y a plus qu'à carder.

Mais non le siège n'est pas fatigué, c'est juste que c'est plus facile pour mon dos de travailler ainsi.

 

2011-07-IMG 2462-crindos

 

Et pose de la toile d'embourrure qui à ce stade demandera d'être coupée aux formes du fauteuil et cousue.

Et préparation des points de fond et piqûres. Vous remarquerez que c'est mesuré et pas fait au pif comme ça.

 

2011-07-IMG 2590-marquesdos

 

Les points de fond sont faits,

on s'attaque au piqûres à points perdus, qui maintiendront le crin en place sur le bord.

 2011-07-IMG 3037-piquresdos

 

Les piqûres étant terminées, une belle couche de ouate rendra l'assise plus agréable. Ca pique un peu le crin animal qui traverse la toile blanche.

Et là on joue un peu du ciseau pour le fond, mais devant  on déchire la ouate.

 2011-07-IMG 3089-moleton

 

 Et voilà la ouate est en place ....

2011-07-IMG 3152-avanttissus

 

 

Y a plus qu'à commencer à mettre le tissus.

Et là j'ai fait fort, j'ai utilisé un tissus de vêtement, un velour de panne, c'est extensible et ça surprend au début.

 

Mais avant j'avais essayé un beau velour rose, mais pas assez de tissus exploitable, et posé en vertical il prenait une couleur serpillière pas jolie du tout la couleur.

Je l'ai laissé sous la panne de velours grise, ça renforcera l'assise.

 

 

Un petit peu de crin animal, pour remplir les creux dans le dos.

 

2011-07-IMG 3514-crinanidos

 

Et pose de la toile blanche. Comme pour la toile d'embourrure, il va falloir jouer des ciseaux et coudre afin de donner une belle forme au siège.

Marquer avec les houzeaux, puis couper puis piqure machine.

 

2011-07-IMG 3515-toilebldos 

 

Et voilà le travail !!!!

Bien tendue la toile blanche donne déjà fière allure au fauteuil.

 

2011-07-IMG 3540-blancdos

 

 

On peut commencer à poser le tissu définitif. Mais comme celui-ci est extensible et bien j'échapperai à d'autres coutures.

 

2011-07-IMG 4187-tissusdos

 

 

 

Et pose de toile forte sur l'arrière du dos, pour faire propre et soutenir le tissus. Bien tendue et pas de couture.

 

2011-07-IMG 5034-toilefortedos 

 

Un peu de ouate pour cocooner le fauteuil et une toile blanche. Normalement on ne met pas de toile blache, directement le tissus, mais là mon tissus étant assez fin ce sera mieux.

Puis pose d'un passepoil fabriqué par moi, dans le tissus.

 

2011-07-IMG 5074-passepoil

 

 

Et enfin pose du tissus.

Mais là pas de semence, il faut faire une piqûre invisible dans le passepoil. J'adore cette couture, même si c'est un peu long. C'est vraiment invisible, et je ne l'utilise pas qu'en restauration de siège.

 

Les semences, j'en mettrai bien entendu pour fixer le tissus sous le siège après l'avoir tendu, juste avant le jaconas (tissus que l'on met tout à la fin, sous le siège pour faire propre).

 

2011-07-IMG 5092-couttissusdos

 

 

Et voilà une grande première, un crapaud de l'espace !!!!!

Claude mon prof de siège, a voulu avoir ce siège à l'expo de fin d'année en juin 2010. IL a d'ailleurs basé l'expo sur le gris justement à cause de ce siège. C'est invraissemblable de réaliser un crapaud sans couture et pourtant j'y suis arrivée avec ce tissu. 

 

 

 

Voilà le siège qui trône tout en haut de l'expo. Exposition de fin d'année 2010 des  Ateliers de la Cours Roland à Jouy-en-Josas 

 

2011-07-expoP1080469 

 



 

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Bois et siège
commenter cet article
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 18:01

Du 7 au 10 juillet 2011, avait lieu à Villepinte près de Paris une grande manifestation canine où les chiens de race du monde entier ont été mis à l'honneur : le WORLD DOG SHOW

 

 

WDSlogo 

Et moi Ciana Blonde de Lady Fontaine la Belle j'ai eu l'immense joie d'y participer.

 

Le matin se déroulait le Championnat de France et l'après-midi le Championnat du Monde, sauf dimanche entièrement réservé à la Mondiale.

 

Alors pour nous chiens du 1er groupe, le championnat de France avait lieu vendredi 8 juillet à partir de 8h30. Et c'est donc aux aurores (5 h du matin) que nous sommes parties déposer tonton Sethi chez Grand-Pa pour en même temps chercher Grand-Ma-Moune.

Dans la voiture avec nous il y avait Tata Béa qui allait officier en tant que secrétaire de ring pour les Bearded Collie.

 

Nous avons bien roulé et sommes arrivées sans trop d'embouteillage peu après 6h30 au parc des expositions Nord de Villepinte.

 

Un petit coucou rapide aux Bearded. Puis, c'est donc tranquillement que nous avons rejoint le ring n° 12, bien avant notre juge Monsieur Lin MONTENOT dont le car des juges était bloqué dans les embouteillages de semaine habituels de la région parisienne. 

 

Et voilà, il est un peu plus de 11h15 et les 20 femelles (dont moi) de la classe ouverte femelle fauve entre sur le ring.

 

Un tout petit aperçu, car nous ne tenions pas toutes dans l'objectif, je suis la 5ème en partant de la gauche.

 

Poilus-6867r.jpg

 

 

 

Et je prends la pose ad-hoc, j'aime bien me tenir ainsi. Mais vraiment avec tout ce bruit, je mets mes oreilles en arrière.

Cela va s'améliorer, car comme j'ai repéré Grand-Ma qui prend d'ailleurs ces photos, et bien je vais devenir très attentive, et faire ma jolie tête bien expressive. 

  Poilus-6903r.jpg

 

 

Le juge doit aller très vite, il a 3 mn maxi par chien, il n'y aura d'ailleurs pas de commentaires comme habituellement. Un examen de chacune d'entre nous, puis un petit tour aux allures, et déjà des chiennes sortent du ring avec un carton de jugement.

 

Et voilà, il n'en reste que 6, dont moi, et oui je suis encore présente sur le ring, qu'elle bonheur.

Et le juge nous fait courir, et courir. Man n'en peut plus, elle a la langue qui colle au palais et les lèvres qui se collent entre elles, impossible d'ouvrir la bouche pour reprendre de l'air. Donc, elle ne peut plus courir. Bon une autre chienne s'en va ... et peu de temps après je sors aussi. Tant pis j'étais 5ème, mais il n'y a de classement que pour les 4 premiers.

 

J'attends mon carton, très grand le carton (feuille A4) spécial World Dog Show-Championnat de France avec le qualificatif : EXCELLENT Non Classé

 

Man est très heureuse quand même, me fait de grosses papouilles et me donne ma gamelle pas eu le matin (vous savez le mal de voiture). C'est trop cool. Grand-Ma aussi est contente, nous avons fait une belle présentation.

 

Il parait que c'est beau d'être arrivée jusque là, car il y avait du très beau monde venu du monde entier.

 

Man m'a mise dans ma caisse d'expo pour que je sois tranquille : c'est mon chez moi, je m'y sens bien. Elles ont regardé un peu la suite, et nous sommes retournées aux Bearded où il y avait un pot.

 

En début d'après-midi, nous avons tenu un peu le stand des bearded, car il n'y avait personne, il ne fallait pas le laisser vide. J'en ai profité pour sortir un peu de ma cage et j'ai fait le briard-bearded collie : une nouvelle race peut-être : les colibris (Ca c'est Claire qui le dit, elle rêve de marier un briard et un bearded ).

 

Nous sommes reparties dans les embouteillages : plus de 2 heures pour rentrer où nous avions mis à peine plus d'une heure le matin et vraiment fatiguées.

 

 

Chez Grand-Ma m'attendait une surprise .... MON FREROT Cap'tain Cook, que je n'avais pas revu en chair et en os depuis plus de 3 ans.

 

Il est venu dormir à la maison avec sa mère et une amie très vieille briardière que connaissait Man, Grand-Ma et Grand-Pa.

 

A 22h30 tout le monde était au lit, car demain il fallait se lever tôt encore pour la Mondiale, mais quand même beaucoup moins tôt que ce vendredi matin. 

 

°  °  °

°

 

Et nous voilà à nouveau debout, nous sommes samedi. Mais aujourd'hui c'est vers 7h30 seulement que nous partirons de la maison, pour aller chercher Nelly et P'tit Adam qui viennent nous soutenir.

Nous avons très bien roulé, aucun embouteillage et 1 heure après nous étions à nouveau à Villepinte.

 

Mais comme je vous l'ai dit plus haut le championnat du monde avait lieu l'après-midi, enfin début des jugements prévus à partir de 12h30.

IL y avait 62 briards noirs et 86 briards fauves qui seront jugés par Monsieur Jean-Claude LARIVE pour les mâles et par Monsieur Salvatore GIANNONE pour les femelles.

 

C'est donc tranquillement que Man a pu me préparer, un petit coup de toilettage pour remettre tous mes poils bien en place.

 

Poilus-6913r.jpg

 

Et comme je suis très getille, c'est Man qui me le dit, et bien j'ai droit à un gros bisou, pas eu le temps de lui rendre sur la photo.

 

 

 

Poilus-6915r.jpg 

 

Et là je peux rester tranquille sur la caisse d'expo, comme j'aime être, et regarder les jugements.

 

Poilus-6928r.jpg 

 

J'ai du descendre un peu de mon observatoire pour laisser la place à mon frérot. IL fallait qu'il se fasse beau lui aussi, il passait un peu avant moi.

Trouvez pas qu'il a une belle tête ?

 

 

Poilus-6947r-Cook.jpg

 

 

Allez encore une de lui pour le plaisir de vous le présenter à nouveau. Là il est avec sa mère. Vous trouvez pas qu'on a quand même des airs de ressemblance ?  C'est normal, je sais, mais quand même c'est nous qui nous ressemblons le plus.

 

Poilus-6949r.jpg

 

 

Et puis, c'est vers 13h45 que je suis rentrée sur le ring avec les 17 autres briardes de la classe ouverte femelle fauve.

 

Poilus-6993r.jpg

 

 

Et là nouveau le juge nous tâte de partout. Un petit tour aux allures et déjà des chiennes sortent avec leur grand carton de jugement World Dog Show-Championnat du Monde

 

 

 

Poilus-6978r.jpg

 

 

Et il n'en reste plus que 5 et je suis toujours présente sur le ring. 

 

Poilus-6994r.jpg

 

 

Encore petits tours aux allures et bien vous n'allez pas me croire, mais comme hier c'est là que j'arrête. Je ne serai donc encore pas classée même si près du but.

 

Mais le juge a dit à Man "Vous avez une très jolie petite chienne et vous l'avez très bien présentée" Alors, Man et Grand-Ma sont très heureuses, même si elles auraient aimé mieux comme résultats.

"C'est le jeux ma pauvre Lucette" comme ils disent dans la pub.

 

Et ne vous inquiétez pas, j'ai eu droit à plein de croquettes et de câlins et surtout à boire, car avec la clim il faisait soif encore.

 

Ah, je parie que vous voulez savoir les résultats de Capt'ain Cook, il a fait comme moi EXCELLENT-Non Classé

 

Et nous n'avions pas terminé, car ma maman Toya se présentait elle en classe vétéran.

 

Elle s'en est bien sortie aussi, classée 2ème Excellente.

 

 Poilus-7001r.jpg 

 

 

Nous n'avons pas oublié de fêter l'anniversaire de Nelly qui est née un 9 juillet, Man avait amené des bulles pour cela.

 

Mais nous n'avions pas terminé.

 

Vers 17h, nous avons rejoint le ring d'honneur pour nous présenter tous les trois en Lot d'Elevage Lady Fontaine la Belle.

 

Bea-P1010762r

 

 

Nous n'avons pas été retenus, ce n'est pas grave. L'important était de participer, nous ne reverrons certainement jamais de Mondiale en France (enfin nous), il était important que nous y soyons.

 

Et voilà comment deux journées d'enfer, mais de bonheur.

 

Et puis j'ai appris que je figurais à la 3ème place, ex-aequo, du Trophée Proplan sur le journal Vos Chiens de Juillet-Août 2011. C'EST TROP TOP !!!! Man va aller l'acheter pour le mettre dans mon book.

 

Allez, j'ai été bien bavarde, mais je suis trop contente.

 

youpi

Repost 0
Published by Jacotte - dans Mes poilus
commenter cet article