Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 17:12

Cela fait plus d'un an qu'il est terminé, et quelques mois que son propriétaire l'a récupéré. Oui, je sais j'ai mis du temps à vous en parler, mais bon on va dire que le coeur n'y était pas.
Voilà je répare et Jean-Claude sera peut-être heureux de voir ainsi la restauration de son fauteuil.

Car bien entendu, je vous parle fauteuil.

 

Tout d'abord, il était comme ça au départ, un peu abimé par letemps, et par les chiens.

 

2011-07-IMG 1447

 

Je l'ai d'abord tout déshabillé et là surprise .... il était cassé. La traverse du dos, en haut, était en trois morceaux ...

Au boulot.

C'est souvent que cela arrive quand on déshabille un fauteuil ... c'est toujours une découverte. Et de toute façon un bon collage s'impose dans la plupart des cas.

 

Alors quelques tourillons, et collage. On n'est pas trop de 4 mains, heureusement mon chéri était encore là pour m'aider.

 

2011-07-IMG 1606-collage

 

Vous apercevez en haut à droite les 2 petits ronds plus blancs ce sont les tourillons de réparation.

Ensuite, un petit coup de râpe pour casser les angles afin de poser facilement les semences et on attaque.

 

Les sangles et les ressorts. C'est toujours mieux de mettre des ressorts neufs, mais là en plus y n'y en avait pas. Donc pose croisée des sangles sur lesquelles je vais coudre les ressorts.

 

2011-07-IMG 1614-ressorts

 

Et puis, guinder les ressorts, un peu de force pour les abaisser grâce à la corde à guinder.

Fixer les cordes sur les ressorts et entre elles par des noeuds, et fixer les cordes sur le bois avec des semences de 14.

 

2011-07-IMG 1669-abaiss

 

Et voilà tout est prêt pour accueillir la toile forte qui servira de plancher au crin. Poser la toile forte et la fixer sur le bois par des semences de 9 sans tension particulière.

Fixer à nouveau les ressorts sur la toile forte avec une grecque. Le fils n'est pas coupé et il prend le chemin le plus court pour fixer chaque ressort à quatre points.

 

 

2011-07-IMG 1676-grecque

 

 

Avec des points flochés préparer les boucles qui serviront à la pose du crin végétal. Ce sont ces boucles qui fixeront le crin à la toile forte. Elles doivent avoir la hauteur d'une épaisseur d'une main entre 7 et 8 cm de large réparties équitablement sur la toile forte.

 

 

2011-07-IMG 1678-boucles

 

Et on pose les premiers rouleaux de crin sur le pourtour du siège.

Et on roule, on roule des bandes de crin de largeur lègèrement inférieur à la largeur des boucles. On en tâte le volume pour qu'elles soient à peu près identiques.

 

2011-07-IMG 1680-crin

 

 

Et le siège se remplit et se "coiffe" d'une belle toison que l'on doit travailler à nouveau pour casser les rouleaux, on appelle cela carder.

 

2011-07-IMG 1683-crin

 

Puis on pose une toile d'embourrure, toile un peu plus lâche que la toile forte mais très solide, qui enveloppera le crin et permettra les piqures.

C'est l'emballage qui permet au crin de prendre la forme du siège.

 Et là on effectue une traction sur la toile pour bien envelopper le crin.

 

Puis on prépare et fait les points de fond. C'est ce qui maintiendra le crin en place.

 

  

2011-07-IMG 1712-fonds

 

On s'assied un peu pour tasser et que le tout prenne sa place. 

Et là seulement on fixe la toile d'embourrure sur le bois avec des semences n° 9. 

 

Puis, on s'attaque aux points de garniture. C'est eux qui donneront plus de résistance au crin sur les bords du siège et fixeront la forme du siège. 

Il y a plusieurs types de points en fonction du style de siège.

 

2011-07-IMG 1837-piqures

 

 

 Et à nouveau, quelques l ignes de fils au point avant qui serviront de fication au crin animal.

 Le crin animal permet de supprimer les irrégularités, et les creux causés par les piqûres. La couche de crin n'est pas aussi épaise que pour le crin végétal.

 

2011-07-IMG 1910-crinani

 

 

Et l'on emballe tout cela sous une toile blanche qui sert de propre et à maintenir le crin animal. Sans oublier, pour les crapauds, la pose d'une petite tige de laiton sur laquelle nous fixerons les différentes épaisseurs de tissus du dos.

 

2011-07-IMG 2021-toileblfond

 

 

Et voilà on commence la pose de la toile forte pour le dos. C'est ce qui maintiendra le dos. Ici on ne pose pas de sangle. Mais le dos est cintré, alors on procède par étapes.

Bien fixer le droit fils dans le bas à l'aide de houzeaux fixés très serrés (vous voyez leur rangée blanc et jaune)

 

2011-07-IMG 2022-toiledos

 

 Après crantage, et tirage sur la toile on arrive à lui faire prendre la forme du dossier.

Tout en bas, on rabat à l'arrière et maintient sur la tige que vous avez vu plus haut, à l'aide d'une couture.

2011-07-IMG 2124toiledos2 

 

Mais si l'on devait s'asseoir dans le fauteuil avec un dos pareil, cela ne serait pas très confortable, alors ... On coud des boucles, comme sur l'assise, qui recevront le crin végétal.

 2011-07-IMG 2134-bouclesdos 

Et on garnit de bandes de crin roulées.

En premier sur le dessus, puis on remplit.  2011-07-IMG 2461-crindosdeb 

 

Et voilà, y a plus qu'à carder.

Mais non le siège n'est pas fatigué, c'est juste que c'est plus facile pour mon dos de travailler ainsi.

 

2011-07-IMG 2462-crindos

 

Et pose de la toile d'embourrure qui à ce stade demandera d'être coupée aux formes du fauteuil et cousue.

Et préparation des points de fond et piqûres. Vous remarquerez que c'est mesuré et pas fait au pif comme ça.

 

2011-07-IMG 2590-marquesdos

 

Les points de fond sont faits,

on s'attaque au piqûres à points perdus, qui maintiendront le crin en place sur le bord.

 2011-07-IMG 3037-piquresdos

 

Les piqûres étant terminées, une belle couche de ouate rendra l'assise plus agréable. Ca pique un peu le crin animal qui traverse la toile blanche.

Et là on joue un peu du ciseau pour le fond, mais devant  on déchire la ouate.

 2011-07-IMG 3089-moleton

 

 Et voilà la ouate est en place ....

2011-07-IMG 3152-avanttissus

 

 

Y a plus qu'à commencer à mettre le tissus.

Et là j'ai fait fort, j'ai utilisé un tissus de vêtement, un velour de panne, c'est extensible et ça surprend au début.

 

Mais avant j'avais essayé un beau velour rose, mais pas assez de tissus exploitable, et posé en vertical il prenait une couleur serpillière pas jolie du tout la couleur.

Je l'ai laissé sous la panne de velours grise, ça renforcera l'assise.

 

 

Un petit peu de crin animal, pour remplir les creux dans le dos.

 

2011-07-IMG 3514-crinanidos

 

Et pose de la toile blanche. Comme pour la toile d'embourrure, il va falloir jouer des ciseaux et coudre afin de donner une belle forme au siège.

Marquer avec les houzeaux, puis couper puis piqure machine.

 

2011-07-IMG 3515-toilebldos 

 

Et voilà le travail !!!!

Bien tendue la toile blanche donne déjà fière allure au fauteuil.

 

2011-07-IMG 3540-blancdos

 

 

On peut commencer à poser le tissu définitif. Mais comme celui-ci est extensible et bien j'échapperai à d'autres coutures.

 

2011-07-IMG 4187-tissusdos

 

 

 

Et pose de toile forte sur l'arrière du dos, pour faire propre et soutenir le tissus. Bien tendue et pas de couture.

 

2011-07-IMG 5034-toilefortedos 

 

Un peu de ouate pour cocooner le fauteuil et une toile blanche. Normalement on ne met pas de toile blache, directement le tissus, mais là mon tissus étant assez fin ce sera mieux.

Puis pose d'un passepoil fabriqué par moi, dans le tissus.

 

2011-07-IMG 5074-passepoil

 

 

Et enfin pose du tissus.

Mais là pas de semence, il faut faire une piqûre invisible dans le passepoil. J'adore cette couture, même si c'est un peu long. C'est vraiment invisible, et je ne l'utilise pas qu'en restauration de siège.

 

Les semences, j'en mettrai bien entendu pour fixer le tissus sous le siège après l'avoir tendu, juste avant le jaconas (tissus que l'on met tout à la fin, sous le siège pour faire propre).

 

2011-07-IMG 5092-couttissusdos

 

 

Et voilà une grande première, un crapaud de l'espace !!!!!

Claude mon prof de siège, a voulu avoir ce siège à l'expo de fin d'année en juin 2010. IL a d'ailleurs basé l'expo sur le gris justement à cause de ce siège. C'est invraissemblable de réaliser un crapaud sans couture et pourtant j'y suis arrivée avec ce tissu. 

 

 

 

Voilà le siège qui trône tout en haut de l'expo. Exposition de fin d'année 2010 des  Ateliers de la Cours Roland à Jouy-en-Josas 

 

2011-07-expoP1080469 

 



 

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Bois et siège
commenter cet article
13 juin 2005 1 13 /06 /juin /2005 22:00

Alors, ça y est le bois pour le fauteuil anglais que je vous ai fait voir hier, est pré-débité. Heureusement que Franck m'a aidé, parce que j'aurai été incapable de manier seule le plateau de hêtre de 65 mm d'épaisseur. Mais bon, j'ai installé mes morceaux bien à plat avec des cales entre chaque afin de les laisser sécher pendant les vacances. Et j'attaquerai cela en septembre.

Je vous ai parlé dimanche d'un pouf que je devais patiner. Je vais lui mettre la dernière couche de matine gomme laque ce matin.

C'est le petit frère de celui-ci.  

 

Et je pourrai peut être commencer à lui mettre les sangles en dessous, puis les ressorts, la toile forte et le crin, comme sur son petit frère. Car en fait, je fais deux poufs identiques pour Florent, mon deuxième fiston.

 

   

 

Et voici, toujours le premier des deux, emballé.

 

   

 

Il a encore un peu plus d'avance, j'en suis aux coutures

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Bois et siège
commenter cet article
12 juin 2005 7 12 /06 /juin /2005 22:00

Ce lundi est une journée chargée.

Et la broderie m'attendra pour ce soir. J'espère que je ferai mieux que dimanche soir car j'ai du "pénéloper" : je me suis trompée d'un fil sur mon Hillside Sampling. GRRRRRRRRRRRrrrrr, et je dois débroder une partie du tour.

 

Donc pour aujourd'hui, cela sera bois.
 

Un ami m'a donné un vieux fauteuil anglais qui m'a fait de l'oeil.

Il était sous un hangar et les chiens l'appréciaient beaucoup et lui ont laissé quelques marques d'affection.

 

Mais voilà un fauteuil avant de le retapisser, je préfère le démonter pour le consolider. 

Mais pendant que je démonte, cela travaille dans ma tite tête et l'idée germe : Un fauteuil !!, il va s'ennuyer tout seul, si je lui faisais un petit frère pour les soirées d'hiver ce serait agréable.

 

La forme n'est pas trop compliquée, avec l'aide de Franck mon maitre ébéniste, je devrais y arriver.

 

Donc, aujourd'hui je vais faire mon débit de bois. Il ne me reste plus qu'un atelier, après celui d'aujourd'hui et je voudrais avancer un peu pendant les vacances.

 

Voilà le fauteuil tel que je l'ai récupéré, marqué par le non respect du temps et des chiens

 

 

 

Oui je sais, il n'est pas beau. Mais vous verrez dans quelques mois !!!! Et le voici en pièces détachées : un vrai puzzle. Dont je vais essayer de faire le clonage des morceaux.

 

 

 

 

Heureusement, il a fait beau ce dimanche.

J'ai pu m'installer dehors.    

 

 

Repost 0
Published by Jacotte - dans Bois et siège
commenter cet article